MA FAMILLE ZEN.com
Le webmag des parents des 6-14 ans !

Comment motiver les enfants à prendre un petit-déjeuner ?

Par le 24 septembre 2012 - Mise à jour le : 25 août 2016

 

Votre enfant ou votre ado rechigne à prendre son petit déjeuner avant de partir à l’école ? Mais pourquoi le premier repas de la journée est-il aussi important ? Réponse avec le docteur Jean-Michel Cohen.  Il nous dit tout sur le petit déjeuner idéal pour les enfants du primaire et du collège. Et des astuces pour les enfants difficiles…

Pourquoi le petit déjeuner est-il important

Que ce soit pour sa croissance, son éveil, ses activités physiques et intellectuelles, l’enfant a besoin de répartir sa ration alimentaire de façon harmonieuse dans la journée. Les nutritionnistes considèrent le petit déjeuner comme étant un repas indispensable. Il doit couvrir 20 à 25 % des apports énergétiques journaliers recommandés. Il s’agit du premier repas de la journée qui contribue au réveil de l’organisme.

Après la longue période de jeûne que représente la nuit, l’enfant a en effet besoin de recharger son organisme en glucides. C’est le principal carburant du cerveau pour être performant en classe. Mais il a également besoin de consommer les nutriments nécessaires à son développement et à son corps en pleine croissance.

Quel est le petit déjeuner idéal ?

Cinq types d’aliments sont essentiels pour un petit déjeuner équilibré : un produit céréalier pour avoir de l’énergie jusqu’au déjeuner (pain, biscottes, céréales du petit déjeuner). Un produit laitier pour un apport suffisant en calcium. Un produit fruitier pour un apport en vitamines et en fibres (jus, compote ou fruit frais). De l’eau pour bien s’hydrater dès le réveil (vous pourrez également lui proposer le produit laitier ou le fruit à boire comme du lait demi-écrémé ou du jus de fruits sans sucres ajoutés). Une petite portion de matière grasse si elle n’est pas déjà inclue dans le produit céréalier. Et occasionnellement, un produit sucré plaisir (chocolat en poudre, confiture, miel, sucre en poudre) s’il n’est pas déjà inclus dans le produit céréalier.

Petit déjeuner type pour enfant de primaire :

1 bol de lait demi-écrémé (300 ml) avec 2 cuillerées à café de chocolat en poudre
40 g de baguette avec 10 g de beurre
2 kiwis

Petit déjeuner type pour collégien :

150 ml de pur jus d’orange
60 g de baguette avec 10 g de beurre et 1 cuillerée de confiture
1 yaourt

Comment faire avec les enfants difficiles ?

Mon enfant n’a pas faim

Crédit : Unijus

Il arrive que les enfants n’aient pas faim tout de suite au saut du lit.
Veillez d’abord à anticiper son réveil d’un petit quart d’heure afin de laisser à son corps le temps de se réveiller et de ressentir la faim.
Si cela ne suffit pas, proposez-lui tout de même de boire un verre de lait ou de jus de fruit avant de partir à l’école. Et même, si possible un petit morceau de pain.
Enfin prévoyez une collation à emporter pour la matinée afin d’éviter un coup de pompe. Un pain au lait ou 1 petite brioche. Avec 1 yaourt à boire ou encore un morceau de pain avec du fromage frais ou 20 g de chocolat.

– Il ne veut que du sucré

En tant que parent, c’est vous qui faites les courses et à ce titre, vous avez un réel rôle à jouer.
Si vous remplissez les placards de biscuits et friandises, il est certain que l’enfant se dirigera en priorité vers ces produits qu’il affectionne particulièrement.
Si d’un autre côté, vous veillez à acheter des produits sains sous une forme attirante (compotes en gourde, fruits prêts à croquer à manger à l’aide d’un pique apéritif,  briquette de lait…) et que vous les mettez facilement à sa disposition, il les consommera avec plaisir.
Il suffit parfois de trouver un compromis. Votre enfant veut un paquet de biscuits au chocolat, très bien. Mais vous pouvez choisir ceux qui vous semblent les mieux équilibrés. Ou bien acheter un paquet pour lui faire plaisir et un autre de votre choix mieux composé.

Il déteste les produits laitiers

Le goût du lait et des yaourts nature peut déplaire aux enfants. Mais avec quelques astuces, on arrive souvent à les intégrer dans leurs menus. Ils couvriront leurs besoins en protéines, vitamine D et calcium.
Rusez avec les  yaourts aromatisés présentés sous une forme rigolote à consommer (en tube, à boire avec une paille…). Le bol de chocolat chaud réussi à faire tomber certaines rétissances!
N’hésitez pas également à lui proposer du fromage frais tartiné sur du pain. Ou un morceau de fromage à croquer. Les mini fromages marchent très bien.
Enfin, si votre petit reste réticent, mettez-vous aux fourneaux en lui préparant flans aux fruits, riz au lait ou semoule au lait. C’est rare que les enfants resistent à ces petits plats.

Les produits spécial petit déjeuner testés et approuvés par MAFAMILLEZEN : notre sélection

Jean-Michel Cohenmédecin nutritionniste.

Jean-Michel Cohen a exercé à l’hôpital Bichat à Paris avant de s’installer en libéral. Il a été consultant pour les laboratoires Braun-Bruneau et a développé le principe de solutés hyperprotéinés dans les situations de dénutrition gravissimes. Jean-Michel Cohen intervient régulièrement sur les plateaux de télévision et dans les émissions de radio, Il a par ailleurs écrit plusieurs ouvrages à succès dont « Maigrir : le Grand mensonge », « Savoir Maigrir », « Au bonheur de maigrir », « Bien manger en famille » ainsi que « Savoir manger : le guide des aliments » en collaboration avec Patrick Sérog. En 2005, il a créé une unité de troubles alimentaires à l’Institut Rothschild.

Commander ses livres sur Amazon : Les livres de Jean-Michel Cohen

 

0 com. | Laisser un commentaire

Partagez vos réactions !

*