Les morts ont tous la meme peau

Boris Vian