L’escalade ou la folie de la grimpette.

On peut vraiment dire que c’est le sport qui monte. Qu’est-ce qu’ils ont tous à vouloir faire de  l’escalade ? Certes on y prend de bonnes doses d’adrénaline, on y découvre le dépassement de soi ?  Oui « mais pas que » comme le disent nos chers enfants. Découverte avec Pierre Jézéquel, responsable des activités Montagne, Alpinisme et Escalade à l’UCPA.

En quoi consiste cette discipline ?

L’escalade est une activité qui consiste à grimper sur une surface naturelle ou artificielle en n’utilisant que ses pieds et ses mains. Les surfaces, blocs, falaises ou murs artificiels (en salle d’escalade) sont plus ou moins verticaux, voir déversant et présentent des prises d’emplacements, de tailles et de préhensions différentes.

Avec ce sport la variété et la complexité des mouvements sont infinies. C’est un véritable jeu, une succession d’énigmes que le corps doit résoudre et c’est ce qui, en autre, le rend si attractif. Il faut aller plus haut, trouver le bon endroit où mettre les mains. Le jeu c’est d’arriver à trouver le geste juste. Chaque voie (chemin à prendre pour arriver au sommet) est un problème à analyser. C’est une partie d’échecs sans limites.

On distingue 3 types d’escalade : l’escalade sur bloc, sans corde, en intérieur ou en extérieur, l’escalade d’une longueur de corde (de 5 à 35m) et l’escalade en falaise de plus d’une longueur de corde (de 35 à 1000m) .

Quels en sont les bienfaits ?

Les bienfaits sont à la hauteur des qualités physiques et cognitives mobilisées et elles sont nombreuses. Tout d’abord le corps travaille autant en étirement qu’en contraction et l’esprit, focalisé par la grimpe, se vide littéralement de toutes autres préoccupations. Idéal contre le stress.

De plus cette activité donne des responsabilités aux enfants, elle développe la confiance en soi. C’est aussi un sport sympathique dans lequel il n’y a pas systématiquement compétition directe, chacun peut réussir à son niveau.

A partir de quel âge un enfant peut il la pratiquer ?

A partir de 4 ans sans problème si le mur le permet. Les enfants adorent grimper.

Quelles qualités physiques et psychologiques faut-il avoir ?

Aucune en particulier, tout le monde peux pratiquer cette activité. En revanche la légèreté et la souplesse sont de bons atouts. Et bien sur, au fil de la pratique, des qualités spécifiques se développent : résistance des doigts et des bras, dynamisme, coordination, technique de grimpe et ténacité.

Y a-t’il des contre-indications médicales ?

Éventuellement le vertige, mais le vrai vertige est très rare, c’est plus souvent de l’appréhension. Ce qui est intéressant avec ce sport c’est que les différentes formes de pratiques permettent à  chacun de faire de l’escalade, y compris les non voyants.

Que faire si l’enfant appréhende cette pratique ? S’il veut arrêter ?

D’abord veiller à le faire commencer dans de bonnes conditions : un encadrement professionnel, un site adapté, d’autres enfants, une réelle progressivité, le caractère ludique de la séance, une pédagogie adaptée, etc. Ensuite, comprendre ce qu’il appréhende, ne pas le forcer mais le mettre en confiance et le laisser revenir explorer ses limites.

Ce sport peut-il se pratiquer en famille ?

Oui, il faut juste gérer les écarts de poids entre celui qui grimpe et celui qui assure.

Les bons conseils du coach

Pierre Jézéquel

A ne pas faire

– Négliger les bases en se formant sur le tas.
– Utiliser le matériel de son grand père. Il faut investir au minimum. Tout d’abord dans des chaussons, 50 € environ, un baudrier, 50€ ; puis pour grimper en extérieur, il faut aussi une corde, 100 € environ et une dizaine de dégaines (petite sangle avec un mousqueton à chaque extrémité) : 80 €environ.

A faire

– Passer par des professionnels pour acquérir une maitrise des gestes de bases : s’encorder, assurer un second, assurer un premier, grimper en tête, installer une moulinette, etc…
– Choisir la bonne tenue en plus du matériel de base. Pour les enfants optez pour une tenue souple dans laquelle ils sont à l’aise, short ou pantalon.

Pour ne pas se tromper de cours ou de stage

Bien sûr toujours faire appel à un professionnel.
En salle : Aller vérifier la qualité de la salle : variété et diversité des supports avec des zones spéciales débutants, la salle doit être propre, pas d’objets qui trainent. Côté encadrement, un moniteur qui accueille et conseille les pratiquants et veille à ce qui se passe sur le mur.
A l’extérieur : Les sorties doivent être faites sous la responsabilité un guide ou d’un BE (moniteur d’escalade diplômé d’état).

Le coach recommande :

Les livres

Le Petit Alpiniste, de Catherine Destivelle et Erik Decamps, éditions Guérin www.editionsguerin.com
L’escalade de la salle aux grandes parois, de Philippe Brass éditions Glénat www.glenat.com
Escalade, s’initier, progresser,  de Jean Pierre Verdier et Didier Angonin, éditions Amphora www.ed-amphora.fr

Les sites à consulter

www.ffme.fr, FFME, Fédération Française de la montagne et de l’Escalade avec l’agenda des manifestations.
www.grimper.com, le magazine de l’escalade on line, des infos des vidéos, des conseils…
www.camptocamp.org. Pour les pros, créée par une association, un lieu d’échange dédié à l’alpinisme, l’escalade…avec des topoguides, les conditions des sorties récentes, des albums, des forums.

Agenda

Octobre 2012 : Championnat d’Europe à Bercy

Pratiquer avec l’UCPA :

A Orpierre en été, pour les 11/13 ans, 480/550€ la semaine et pour les adultes 450 € la semaine.
A Chamonix en été, pour les 13/17ans, 640 € la semaine.
A Sormiou  au printemps pour adultes, 350 €les 5 jours.
(Les différences de prix s’expliquent par les sorties en montagne encadrées par un guide et par le nombre plus ou moins restreint de stagiaires par moniteur/guide).

www.ucpa-vacances.com/sport/escalade/

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN