Mon enfant veut apprendre le canoë-kayak.

Votre enfant rêve de s’affronter à des rivières déchaînées et des rapides tourbillonnants tel un amérindien pur jus. Pourquoi pas. Mais avant d’en arriver là, il va pouvoir s’amuser comme un petit fou en respectant le tempo de l’apprentissage en toute sécurité.

Nicolas Perot, référent « eaux vives » à L’UCPA, répond à nos questions.

A partir de quel âge un enfant peut il pratiquer ce sport ?

En général, on commence l’activité dans les clubs vers 8 ans. Le développement de l’enfant à cet âge là est tout à fait adapté à l’apprentissage du kayak (développement physique, capacité d’attention et de compréhension)

Quelles qualités physiques doit il avoir ?

L’enfant doit impérativement savoir nager et ne pas avoir peur de l’eau.

Y a t’il des contre-indications médicales ?

L’enfant doit fournir un certificat d’aptitudes physiques pour la pratique de l’activité (nécessaire en club pour obtenir la licence). Quant aux contre-indications, c’est au médecin d’en juger.

Combien de temps faut-il pour apprendre ?

Pour savoir se débrouiller, c’est-à-dire diriger son bateau en eaux calmes, une journée peut suffire. Mais un apprentissage plus long est nécessaire pour devenir un expert.

Que faire si l’enfant appréhende cette pratique ?

Si l’enfant n’est pas encadré, le forcer ne peut que renforcer sa peur. En revanche, s’il est attiré par la discipline mais pas très sûr de lui, son moniteur l’aidera à vaincre ses craintes et à dédramatiser le milieu aquatique.

Comment remotiver un enfant qui veut arrêter ?

En échangeant avec lui, en mettant en avant ses réussites, les sensations de plaisir qu’il a eu à pratiquer l’activité, les aspects ludiques et en lui parlant des perspectives.

Quels sont les bénéfices de cette pratique ?

Tout d’abord avoir du plaisir. Le plaisir de la glisse, le contact avec l’eau, la diversité des milieux de pratique (rivières, lacs, mer), l’autonomie et en même temps l’entraide. On navigue toujours à plusieurs et tout le monde participe à la sécurité du groupe. Ce sport développe aussi la musculation du haut du corps, le gainage abdominal, la vélocité, la puissance ou l’endurance selon les types de pratique.

Ce sport peut-il se pratiquer en famille ?

Oui bien sûr mais à plusieurs conditions : que le matériel soit bien adapté, qu’un adulte initié ait pris les informations d’usage (météo, risques de crues, encombrement de la rivière, barrages) et que tout le monde ait son gilet de sauvetage.

A tout âge ?

Aucun problème. Il faut en avoir envie et s’en sentir capable. Et bien sur être en bonne condition physique, par exemple, pouvoir marcher 5 km ou faire un jogging de 15 mn sans être essoufflé et enfin ne pas être trop raide.

Et en toutes saisons ?

En hiver l’eau est trop froide en rivière, mais dans les clubs on pratique les sports d’eaux vives toute l’année avec des vêtements adaptés, polaire, gants etc. Il faut savoir que lorsque l’on exerce correctement ces sports, on ne tombe pas à l’eau ! En mer, l’activité se pratique également tout au long de l’année, de la Bretagne au sud de la France.

LES CONSEILS DU COACH

– Pour débuter, un cours ne peut faire que du bien. On y apprend notamment comment s’installer, comment équiper son embarcation, ses caractéristiques, comment bien tenir la pagaie, les techniques de base pour diriger son embarcation et comment réagir lorsque l’on tombe à l’eau.

– Ne partez jamais seul si vous débutez et choisissez un parcours facile.

– La bonne tenue. De vieilles baskets sont idéales pour éviter de se faire mal aux pieds, les lits de rivière ne sont pas toujours très accueillants. Pour le reste, à vous de voir, maillot ou short + un coupe-vent suivant le temps. Et bien sûr un gilet et un casque quand les conditions l’exigent.

– En été emportez : lunettes de soleil, casquette, crème solaire et bouteille d’eau, cette dernière est valable en toutes saisons.

– Pour bien choisir votre cours ou votre stage,  adressez-vous à la Fédération Française de Canoë Kayak www.ffck.org

– A lire : La revue Canoë-Kayak, www.canoekayakmagazine.com.

Où pratiquer (avec l’UCPA) ?

En rivière :
Embrun, www.embrun.ucpa.com
La Plagne 1800, www.plagne1800.ucpa.com
Haut-Allier, www.hautallier.ucpa.com
Grand Serre Chevalier, www.grandserreche.ucpa.com

En mer :
Sormiou, www.sormiou.ucpa.com
Triu Funtanella en Corse, www.ucpa.com/centre_sportif/triu_funtanella.htm
Aber Wrac’h, www.aberwrach.ucpa.com

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN