Le Conte de la Princesse Kaguya, un hymne à la vie sur terre

MaFamilleZen > Ma Famille > Sorties en famille > Cinéma > Le Conte de la Princesse Kaguya, un hymne à la vie sur terre

Par le

Affiche_Conte_de_la_princesse_Kaguya

Le Conte de la Princesse Kaguya, dessin animé japonais d’Isao Takahata, sortie le 25 juin 2014

Le Conte de la Princesse Kaguya, dessin animé japonais présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes,  est inspiré d’un récit fondateur de la littérature japonaise. Créateur des studios Ghibli avec Miyazaki, Isao Takahata revient à la réalisation après quatorze années d’absence. Le Tombeau des lucioles (1988) et Pompoko (1994) sont ses œuvres d’animation les plus connues.

Le Conte de la Princesse Kaguya : l’histoire du film

Kaguya, une minuscule princesse de la taille d’un pouce, est découverte dans une souche de bambou par un vieil homme et sa femme, qui décident de l’élever comme leur fille. Devenue une magnifique jeune femme, Kaguya est convoitée par les plus grands princes du royaume, à qui elle impose d’impossibles défis dans l’espoir de les décourager. Car elle aime en secret Sutemaru, un jeune paysan nomade…

 

Le Conte de la Princesse Kaguya : à partir de quel âge ?

Un peu long pour les tout petits, mais à voir absolument à partir de 7 ans. Un régal pour les parents.

L’avis de MAFAMILLEZEN.COM

Le Conte de la Princesse Kaguya est un film d’une rare beauté, qui s’étire brillamment pendant deux heures sans que l’on s’en aperçoive, tant l’histoire est belle, et le trait délicat. Takahata utilise le fusain pour les contours, et l’aquarelle pour les reliefs. L’animation en 2D est simple, fluide, brillante. La nature dans laquelle évolue la petite princesse est magnifiée, chaque détail compte et la succession des saisons accompagne le récit.

La ville dans laquelle Kaguya est contrainte de vivre sa vie d’adulte, au contraire, est hostile, bruyante… et son palais est une forteresse triste. Takahata explore toutes les facettes des comportements humains, des plus louables aux plus vils. La partie du récit consacrée aux défis imposés par la princesse à ses prétendants est drôle. Les princes rivalisent d’idées folles et perfides. Et Kaguya les confond avec un calme nippon désarmant…

Les plus jeunes auront peut-être du mal à comprendre la fin du conte, mais ce que l’on retient de ce dernier film de Takahata, c’est qu’il faut vivre sa vie pleinement, quelles que soient les difficultés que l’on rencontre. Un hommage à la vie et à la nature magnifique, qui rejoint celui de son comparse Miyazaki dans Le vent se lève. Et une petite princesse que l’on portera longtemps dans son cœur, conformément aux souhaits du réalisateur.

Film en 2D
Réalisé par : Isao Takahata (Japon)
Sortie au cinéma : le 25 juin 2014
Commander le DVD
A partir de : 7 ans
Durée : 2H17

A lire aussi :

Les vacances du Petit Nicolas, gentil flop
Dragon 2, Harold prend du galon
Maléfique : une nouvelle version réussie de La Belle au bois dormant
Le Vent se lève, magistrale envolée du grand Miyazaki
Sortie DVD du dessin animé Arriety, le petit monde des chapardeurs
Le chien du Tibet, simple et beau

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN