Ado : première visite chez le gynéco, le bon moment et les bons mots

MaFamilleZen > Mes Enfants > Mon ado (11-18 ans) > Santé & Forme > Ado : première visite chez le gynéco, le bon moment et les bons mots

Par le

risque et pilule,consultation médicaleQuand emmener ma fille chez le gynéco ? Face à une adolescente qui grandit, nombreuses sont les mamans à se demander quand il faut amener leur fille consulter ce spécialiste. Mais elles s’interrogent aussi sur la façon appropriée d’évoquer le sujet : que dire pour ne pas la brusquer ? Et comment la préparer à ce moment tant redouté ? Explications.

A quel âge emmener ma fille chez le gynéco ? N’allez pas plus vite que la musique

Dans la tête de beaucoup de parents, la première consultation gynécologique va de pair avec l’arrivée des règles chez l’adolescente. Mais si votre enfant n’a pas de problèmes physiques particuliers dans ce domaine, tels que peuvent l’être de fortes douleurs menstruelles, des saignements anormaux ou une aménorrhée prolongée, cette visite n’est pas du tout impérative. Elle peut même largement attendre 15-16 ans voire l’entrée dans la sexualité. La puberté survenant de plus en plus tôt, parfois dès 10 ou 11 ans, nul besoin d’imposer à nos filles, grandes dans leurs corps mais encore petites dans leur tête, ce genre de formalité…

Mon ado a besoin d’une contraception. Traitez le chapitre avec subtilité

Plus tard, si vous estimez nécessaire ou utile que votre fille aille voir un gynécologue, par exemple parce qu’elle vient ou va avoir des relations sexuelles (lire aussi Parler sexualité avec nos juniors, les mots pour le dire), n’abordez pas le thème trop frontalement avec elle. Oui, vous pouvez lui parler de contraception mais pas exiger de savoir ce qui se passe dans sa vie intime. Proposez-lui ensuite de prendre rendez-vous chez ce médecin mais expliquez-lui aussi qu’elle peut le faire elle-même si elle préfère, auprès de la personne de son choix (les ados préféreront souvent consulter une femme). L’erreur serait en effet de l’obliger à consulter le même gynécologue que vous parce que vous le savez compétent : elle pourrait dans ce cas se sentir mal à l’aise ou avoir l’impression d’une ingérence désagréable.

Comment se passe la première visite chez le gynéco ? Désacralisez ce passage obligé

Veillez donc à respecter la pudeur de votre ado. Ce qui ne vous empêche pas de dédramatiser : si elle va chez le gynéco, ce n’est pas pour que le praticien la regarde sous tous les coutures ou la juge mais pour qu’elle puisse dialoguer avec quelqu’un de qualifié, apte à répondre en détail à ses interrogations sur son corps, les différents moyens de contraceptions, les conduites à risque et les maladies sexuellement transmissibles.

Bon à savoir : il n’y aura pas forcément d’examen médical à proprement parler lors de cette première consultation mais peut-être juste un simple entretien, durant lequel il se renseignera sur ses antécédents médicaux, ses règles, leur fréquence et leur intensité, et s’il y a lieu, sur sa vie sexuelle. Il est possible aussi qu’il lui prescrive une prise de sang, pour divers dépistages (VIH, dosage du cholestérol dans le sang, diabète) et/ ou pour trouver le moyen de contraception le plus approprié à son âge et à son état de santé.

Dois-je accompagner ma fille chez le gynéco ? Tenez-vous à distance lors de la consultation

Le jour J, vous pouvez accompagner votre fille chez le gynécologue si elle le désire et si ça lui permet de sentir moins impressionnée. Par contre, n’assistez pas à l’entrevue avec le praticien. Il faut en effet qu’elle se sente libre de poser toutes les questions qui lui la tracassent, même si celles que vous n’avez pas du tout envie de l’entendre formuler ! Par la suite, incitez-la à se prendre en charge et à prendre rendez-vous seule pour les prochaines visites.

Pour en savoir plus :

N’hésitez à lui conseiller l’excellent guide édité par l’association Sparadrap Première consultation gynécologique, téléchargeable gratuitement.

Des livres pour vos ados :

La collection « Plus d’oxygène » aborde les questions qui tracassent les 11-13 ans, qu’il s’agisse des transformations du corps ou du questionnement de soi, le tout sans tabou et avec humour.

A faire lire à votre fille dans le prolongement de ce sujet sur la première visite chez le gynéco : Questions intimes de filles, rien que pour les filles et Sexualité, ze big question, chez De la Martnière Jeunesse, 8,90 €. A partir de 11 ans

A lire aussi :

Parler sexualité avec nos juniors : les mots pour le dire
Comment parler de sexualité à son enfant ?

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN