Assurance pour la retraite : et si c’était le moment d’y penser ?

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Assurance pour la retraite : et si c’était le moment d’y penser ?

Par Anna Spaar le

assurance retraite que choisir

A la trentaine ou à la quarantaine bien sonnée, les enfants sont encore jeunes, on se sent au top, et bien loin de la retraite. Et si c’était le moment d’y penser, justement ? Plusieurs solutions simples existent pour sécuriser son avenir et celui de sa famille.

Pour maintenir un niveau de vie qui permette d’en profiter à l’heure de la retraite, il est souvent indispensable de prendre les devants. Dans de nombreux cas, en particulier lorsque l’on est une femme, et que l’on n’a pas cotisé suffisamment, les pensions issues des régimes obligatoires semblent bien faibles. C’est pourquoi il est conseillé d’investir dans une assurance pour la retraite le plus tôt possible.

Assurance pour la retraite : quelles sont les solutions classiques

Le premier produit d’épargne traditionnel qui vient à l’esprit est l’assurance-vie, à la fois souple et flexible, et qui présente des avantages fiscaux non-négligeables. Elle présente plus ou moins de risques. Un Plan d’Epargne Retraite Individuel comme le contrat d’assurance-vie multisupport Allianz PER Horizon vous permet par exemple de vous constituer un complément de retraite tout en réalisant des économies d’impôt immédiatement. Il permet d’épargner à son rythme à partir de 50 euros par mois. Lorsque l’on part en retraite, on récupère son épargne soit sous forme de rente, soit sous forme de capital, sous conditions. On peut même faire un mélange des deux.

Parmi les autres produits d’épargne traditionnels possibles pour préparer sa retraite, on peut citer :

  • Le Plan d’Epargne en Actions (PEA). À partir de 8 années de détention il peut être transformé en rente viagère, exonérée d’impôt. Dès cinq années, le retrait sous forme de capital échappe à l’impôt sur le revenu.
  • Le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP). Un de ses avantages majeurs est que ses cotisations sont libres et qu’elles peuvent être déduites de l’impôt sur le revenu jusqu’à un certain plafond. Quand on part à la retraite, 20 % des sommes peuvent être débloquées en capital sans justification.

Lire aussi : Pourquoi souscrire un contrat de prévoyance quand on est chargé de famille ?

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN