Comment j’ai rencontré mon père

Hésitant entre la franche comédie et le film social, « Comment j’ai rencontré mon père », un film de Maxime Motte porté par François-Xavier Demaison et Isabelle Carré, peine à trouver le juste ton. Un opus à voir dès le 7 juin sur grand écran.

Affiche du film Comment j'ai rencontré mon père avec François-Xavier Demaison et Isabelle Carré

Comment j’ai rencontré mon père : l’histoire

Eliott est un père-hélicoptère, qui à force de vouloir bien faire en fait beaucoup trop ! Parce qu’Enguerrand, le petit garçon qu’il a adopté avec sa femme Ava, est la prunelle de ses yeux, ce propriétaire de librairie lit tous les manuels éducatifs possibles et imaginables. Il surcouve son rejeton et s’efforce de cultiver chez lui ses racines africaines, en lui offrant notamment une ribambelle de figurines de personnalités noires, notamment de Barack Obama.

Parce notre quadra a été trop biberonné par les ouvrages de psycho, il se définit par ailleurs comme un « papa accompagnant » et non pas comme le papa à part entière d’Enguerrand, ce qu’il est pourtant. De quoi exaspérer sa compagne, chez qui la maternité est beaucoup plus instinctive et naturelle. Et perturber son fils, qui se pose du coup beaucoup de questions sur celui qui lui a donné la vie.

Un soir, Enguerrand rencontre sur la plage Kwabéna, un clandestin ghanéen. Il se persuade que cet homme est son père biologique. Il va alors décider de l’héberger dans sa chambre. La présence de cet invité-surprise au cœur de la famille provoquera ensuite toute une série de rebondissements plus déjantés les uns que les autres. Des événements qui permettront à Enguerrand de réaliser enfin où sont ses vraies attaches.

A partir de quel âge ?

7-8 ans. Certains sujets abordés pourraient ne pas être très « concernants » pour les plus petits.

L’avis de MAFAMILLEZEN

Comment j’ai rencontré mon père laisse une impression mitigée. L’idée de départ est bonne et les images que nous livre le réalisateur sont superbes. Notamment la scène nocturne ou le petit Enguerrand rencontre pour la première fois Kwabéna au bord de l’eau. Ou encore les séquences qui ont pour cadre l’usine et son immense brasier. Les acteurs sont quant à eux à la hauteur, à l’exception d’Isabelle Carré, moins inspirée que d’habitude. Peut-être parce que son personnage manque singulièrement d’épaisseur.

Dans Comment j'ai rencontré mon père, François-Xavier Demaison et Isabelle Carré jouent les parents d'un petit garçon adopté

Mais pour le reste, cette œuvre se cherche et ne réussit pas, du coup, à happer le téléspectateur. Le tort de Maxime Motte est sûrement de ne pas avoir voulu choisir son registre, entre humour et problématique sociétale et d’avoir traité en vrac des questions aussi diverses que l’adoption, les migrants ou la difficulté de s’affirmer comme père quand on a soi- même vécu des manques affectifs.

Ce qui donne au final un résultat un peu bâtard et flou : la preuve que les bons sentiments ne suffisent pas à faire un bon film…

Comment j'ai rencontré mon père, avec Diouc Koma et Owen Kanga

Réalisé par : Maxime Motte
Avec : François-Xavier Demaison, Isabelle Carré et Albert Delpy
Genre : Famille, Aventure
Sortie au cinéma : le 7 juin 2017
Durée : 1h25
A partir de : 7 ans

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN