Famille recomposée : être père et vivre avec les enfants de l’autre

MaFamilleZen > Ma Famille > Psycho-Famille > La vie en famille > Famille recomposée : être père et vivre avec les enfants de l’autre

Par le

Vater und SohnBien souvent, dans les familles recomposées, certains hommes ont aussi du mal à accepter les enfants de l’autre et d’autant plus lorsqu’ils sont eux-mêmes pères. Il y a quelques semaines une cliente me disait « mon conjoint n’accepte pas mon enfant. Il est tout le temps sur son dos et je ne sais plus quoi faire ou dire pour que ça change ». 

Il est très difficile aussi pour un homme de vivre avec les enfants de sa compagne au quotidien alors que les siens ne sont présents que quelques jours par mois. Imaginez ce qui peut se passer dans son coeur de papa… Quelle culpabilité et conflit de loyauté de vivre avec d’autres enfants que les siens ! Mesdames, acceptez-le et saisissez cette opportunité pour vous rapprocher de lui et lui montrer à quel point vous compatissez, soyez à son écoute.

Au travers de cet article, je souhaitais donner 3 conseils pour que ces pères vivent mieux ce rôle de beau-père.

1. Famille recomposée : père, homme, beau-père, fils : qui suis-je ?

En tant qu’adulte nous avons du mal à trouver un équilibre entre nos différentes casquettes. Nous avons comme l’impression que ces rôles se contredisent et ne peuvent s’allier ensemble. Nous sommes alors comme coupés en plusieurs morceaux et nous perdons nos repères et notre identité.

Au cours de mes accompagnements avec les hommes, j’ai pu constater qu’ils avaient des difficultés à concilier chacun des rôles en même temps. Comment être un bon papa, un bon mari, un bon fils et en plus un beau-père ? Sans parler de son ex-femme ni de sa vie professionnelle… Et si vous appreniez à gérer toutes vos casquettes ? Pour vous y aider, la première étape serait de vous demander en quoi chacun de ces rôles nourrit l’homme que vous êtes et que vous voulez devenir. Chacun de ces rôles vous apporte des bénéfices et représente une belle opportunité de transmettre quelque chose ou d’évoluer. Il vous suffit simplement d’en prendre conscience et vous aurez beaucoup plus de facilite à accepter ou à renoncer à certaines casquettes.

Lire aussi :
Un papa, une vraie place dans la famille
Famille recomposée : la place du beau-parent

2. « Subir » son rôle de beau-père

Bien souvent, vivre avec les enfants de l’autre vient toucher notre histoire d’enfant et fait remonter nos blessures à la surface. Notre enfant intérieur se réveille et peut influencer nos réactions et nos ressentis. Rassurez-vous, c’est tout à fait normal ! Accueillez simplement cet enfant intérieur et prenez le temps d’observer ses réactions. Quels sont les moments, les attitudes, les contextes qui activent le plus cet enfant intérieur ? Et demandez-vous « Si tout ce ressenti touchait une partie de mon histoire… quelle serait-elle ? »

Eviter la position de victime vis-à-vis de la situation et prenez conscience qu’en tant que beau-parent vous avez quelque chose à apporter à ces enfants. Vous avez choisi de vivre avec cette femme et vous saviez qu’elle avait des enfants. Prenez vos responsabilités et assumez votre choix car au moment de le faire, ce choix était le meilleur possible pour vous.

3. Père et beau-père : culpabiliser est humain !

Il est normal qu’en tant que beau-père, vous ressentiez un malaise de vivre avec des enfants alors que vous n’êtes pas présent pour vos propres enfants, mais que pourriez-vous faire pour changer cela ? Les enfants sont de véritables éponges à émotions et perçoivent mieux ce qui se passe en nous que ce que nous montrons à l’extérieur. Cette culpabilité ne vous sera d’aucune aide auprès de vos enfants comme de vos beaux-enfants qui feront tout pour remuer le couteau dans la plaie car ils auront senti cette faille à l’intérieur de vous.

Pourquoi ne pas exprimer simplement à vos enfants (voire même à vos beaux-enfants) ce que vous ressentez ? Et si vous leur demandiez comment ils vivent cette situation et que vous trouviez des solutions tous ensemble ? Ce pourrait être une belle opportunité de leur montrer votre amour pour eux et d’être un exemple d’authenticité et de communication.

Ce qui importe le plus pour vos enfants et leur développement est de sentir l’amour, la sérénité et le bien-être de leurs parents. La durée de vos moments ensemble ne sera jamais aussi important que la qualité de votre présence. Quel premier petit pas pourriez-vous faire pour vivre mieux cette situation ?

Des livres pour aller plus loin :

 Familles recomposées, guide pratique, de Marie-Dominique Linder, Théo Linder, Robert Neuburger, éditions Hachette Pratique.
 Le guide de la famille recomposée, en BD, Potache et Bordier, éditions Humour.
 Famille recomposée : c’est pas gagné !, de Lionel Chamoulaud, éditions Broche.
 Ma famille recomposée, le guide de la famille en pièce détachée !, de Bénédicte Magdeleine Vincent, First Editions.
 Familles recomposée, un défi à gagné, de Sylvie Cadolle, Marabout.
 D’abord, t’es pas ma mère ! : Quelle place pour une belle-mère ?, de Marie-Claude Vallejo, Albin Michel.
 L’enfant de l’autre, de Edwige Antier, J’ai lu.

Découvrez d’autres articles sur la famille, la psychologie de l’enfant, l’éducation
dans notre rubrique EDUCATION & PSYCHO

Ombeline Becker, Coach professionnelle – La Ressource no.1 des familles recomposées et la Voix des enfants du divorce. 

ombeline beckerEnfant du divorce à l’âge de 3 ans et aujourd’hui belle-maman de 2 petites filles, Ombeline s’est engagée à ce que chaque adulte qui croise son chemin devienne responsable de sa mission auprès des enfants de ce monde : devenir un modèle pour prouver aux enfants du divorce qu’il est possible de trouver le courage de vivre dans l’authenticité de Soi et de se donner les moyens de réaliser ses rêves.
Ombeline accompagne chaque personne déterminée à s’affranchir de ce passé pour construire son propre avenir seul ou en famille. Découvrez le programme COMPOSE en 5 étapes qu’elle a créé pour apprendre à Composer avec les autres et Oser être Soi.
Téléchargez gratuitement le guide des 5 étapes pour combattre la culpabilité et reprendre son pouvoir intérieur.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN