Crise d’ado : un adolescent fait-il toujours sa crise ?

MaFamilleZen > Mes Enfants > Mon ado (11-18 ans) > Psycho-Éducation > Crise d’ado : un adolescent fait-il toujours sa crise ?

Par le

Crise d’ado. Le mot crise est à la mode : crise économique, crise sociale, crise religieuse, crise de la quarantaine… Mais la crise d’ado est peut-être celle qui inquiète le plus les parents. Et pourtant, certains affirment que tous les ados ne font pas de crise. Qu’en est il vraiment ?

Adolescents devant un mur de graffitis

Un adolescent fait-il obligatoirement sa crise d’ado ?

Crise d’ado : OUI, un ado fait toujours sa crise !

N’en déplaise aux plus optimistes, un ado ne peut pas échapper à la fameuse crise d’ado… Mais peut-être pas celle que l’on croit ! En effet, lorsque je parle de crise d’ado, il convient en fait de parler de tout ce qui se passe dans le corps, dans l’esprit et dans le cerveau de l’ado. Et il s’en passe des choses ! C’est même le moment de la vie (avec la toute petite enfance) où il se passe le plus de choses.

Le corps pousse. La puberté, ça se voit ! (à lire : Pourquoi la puberté arrive-t-elle de plus en plus tôt ?) Ce sont les pieds et les mains qui grandissent en premier. Donc si vous devez acheter trois paires de chaussures dans la saison : c’est bon, votre enfant a démarré son adolescence – et donc sa crise. Il change, aussi. Les attributs sexuels se développent (à lire : Parler sexualité avec nos juniors : les mots pour le dire).

Et pourquoi tout cela se modifie ? Parce qu’il se passe beaucoup de choses dans le cerveau ! Et en premier lieu, un assaut d’hormones explosives assaille le système limbique (centre du cerveau) de nos ex-enfants. Or cela a un impact fort sur l’humeur. Pensez à vous Mesdames (ou Messieurs qui vivez avec des femmes) au moment de votre cycle. L’humeur n’est pas toujours au beau fixe n’est-ce pas ? Et bien c’est pire pour les ados : 5 à 10 fois plus d’hormones qui agissent en même temps, 24h sur 24. On parle maintenant de « ménopause à l’envers », c’est dire.

Et puis il y a ce qui se passe dans le cerveau : des déconnections et des reconnections neuronales, en nombre ! Il semble qu’un tiers des neurones changent pendant l’adolescence. De quoi mettre de la pagaye dans les pensées, surtout que la dernière partie qui se termine, c’est la partie pré-frontale. Celle qui sert aux « fonctions exécutives » : c’est-à-dire, les parties qui servent à la planification, l’organisation, l’élaboration de stratégies, pour être attentif et se rappeler les détails, et pour gérer le temps et l’espace.

Donc on a un ado, dont le corps change à vitesse grand V (ce qui est fatigant et déroutant), gorgé d’hormones qui ont un impact sur l’humeur, avec un cerveau « en travaux » et donc peu accessible. On peut donc parler de crise, n’est-ce pas ?

Crise d’ado : NON, un ado ne fait pas forcément sa crise !

Un ado est-il forcément invivable ? Non, pas à coup sûr ! Il est clair que les hormones et les modifications du cerveau ont un impact sur son état intérieur. Et que la plupart des ados risquent d’être un tant soit peu, ou un tant soit « beaucoup » agressifs (à lire : Au secours, mon enfant devient un ado !). Mais certains y échappent.

Il y a une question de chance, mais d’autres facteurs sont en jeu :

– Le cadre. Y a-t-il à la maison un cadre structurant, souple, qui grandit avec l’ado et est adapté à son âge et son comportement ? Oui ? Vous limitez les risques d’agressivité.

– L’écoute. Ecoutez vous vos ados ? Ecouter VRAIMENT, activement, sans jugement, conseils, morale ? Oui ? Vous limitez les risques de crise.

– Les émotions. Lui avez-vous appris à vivre ses émotions sans violence ? A ramener la paix dans son corps, dans sa tête, dans son cœur ? Oui ? Vous limitez les risques de crise.

Donc on ne peut se battre contre la nature et on risque de perdre beaucoup d’énergie à se battre contre le courant de la puberté. Mais notre rôle de parent est d’accompagner, d’éduquer, d’élever, même nos ados ! Et, pensez-y, crise, en chinois, est le même mot que opportunité : quelle opportunité de communication cette « crise » vous permet elle de mettre en place ? (à lire : Ados : crise de la communication ou communication de crise ?)

Réagissez à cet article en postant un commentaire !

A lire aussi :

La préadolescence : comment mieux la gérer ?
Mon ado est un gros naze, mais je l’aime : pour parents d’ados en crise
SOS, je ne comprends plus mon ado !
Quelle place pour le parent d’ado ?
Nos ados en vacances : comment gérer leur envie de liberté ?
Enfants et ados : quels livres pour parler de la puberté ?
J’aide mon ado à vaincre ses complexes ?
Donner confiance aux adolescents

Découvrez d’autres articles sur la famille, la psychologie de l’enfant, l’éducation dans notre rubrique EDUCATION & PSYCHO

Des livres sur les ados, à commander sur Amazon :

Mon Ado Est un Gros Naze, de Silvia Kahn et Laurent Stock, aux éditions Jungle !, 6 € (à lire : Mon ado est un gros naze, pour parents d’ado en crise)
Ados crise ? Quelle crise ? : 20 idées reçues sur les ados, de Gérard Dhôtel, Editions Thierry Magnier, 14,50€
Votre ado, de Marcel Rufo en collaboration avec Philippe Meirieu et Christine Schilte, Hachette Pratique, 28 €
Mon adolescent en 100 questions : Grandes questions et petites difficultés de mon adolescent de 8 à 18 ans, Michel Fize, Eyrolles, 21,90 €.
Allô Rufo: Un pédopsychiatre à votre écoute, de Marcel Rufo, Larousse, 22,90 €.
Les ados expliqués à leurs parents, de Marie Rose Moro, Bayard, 18,50 € (à lire : Les ados expliqués à leurs parents, chez Bayard)
Adolescences : Repères pour les parents et les professionnels, sous la direction de Philippe Jeammet, La Découverte, 18 €
Souriez, vous êtes parents dadolescents !, de Virginie Dumont, Fleuve Noir, 11,90 €
Parent d’ado, mode d’emploi ! Les clés d’une relation positive, Laurence Monce, chez InterEditions, 16,90 €
Ados, galères, complexes et prises de tête, Daniel Marcelli et Guillemette de la Borie, Editions Albin Michel, 15,20 euros.

Marie-Charlotte ClerfMarie-Charlotte Clerf Thérapeute Vittoz certifiée, coach certifiée en développement personnel,  formatrice parentale. Elle a créé « MC2 coach-famille » pour aider les parents à améliorer leur  vie de famille. Ses spécialités : accompagner chaque membre de la famille à  trouver sa juste place, faire progresser la communication et les relations parents / enfants et enfants entre eux  , favoriser  la prise de conscience de ses points forts et des points d’amélioration possibles, aider à sortir d’un burn-out familial ou d’une dépression, se sentir utile et plein d’énergie, tout en ayant le temps de s’ occuper de soi-même… La contacter : contact@coach-famille.fr 06 60 87 20 35 – www.coach-famille.fr

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN