Il est urgent de fixer des limites aux jeunes enfants

MaFamilleZen > Ma Famille > Psycho-Famille > La vie en famille > Il est urgent de fixer des limites aux jeunes enfants

Par le

De plus en plus de parents ne savent plus quoi dire à leurs jeunes enfants qui disent « non »  tout le temps. Et pourtant… il s’agit, pour les parents, de commencer à interdire très tôt. L’autorité des parents est un ingrédient indispensable pour grandir et avoir des repères solides. Sinon, l’absence de limites devient source d’angoisse.

Autant la génération des années 68 ne voulaient plus d’interdits, autant les années 2000 exigent une reprise en main.

Les limites sont des balises

Un bébé, puis un jeune enfant, a des pulsions assez fréquentes et c’est normal. Mais pour l’aider à se construire en société et à respecter l’autre, nous devons le frustrer et lui demander de ne pas céder a ses pulsions. Il est primordial de le mettre face à la réalité et non le laisser face à  ses désirs. Si tous ses désirs sont satisfaits, il lui sera extrêmement difficile, dans le courant de sa croissance, de renoncer à certains d’entre eux.

Quand l’enfant est autorisé à tout faire, il est en fait perdu ! S’il adopte un comportement déconnecté avec la réalité, il deviendra angoissé et culpabilisera. Cette difficulté à s’ajuster peut engendrer des comportements graves qui l’empêcheront de s’intégrer, de socialiser.

Dire « non »  est un acte d’amour

Il ne s’agit pas pour les parents de dresser un animal savant et docile mais bien d’éveiller l’intelligence de son enfant à penser et réfléchir sur ce qui se passe. Alors dire « non » peut être expliqué et structurer l’enfant. Par contre, il ne s’agit pas de commencer à l’âge de l’adolescence mais bien avant.

Poser des interdits dès 8 mois

En effet, dès que l’enfant porte les objets à sa bouche, touche à tout, il a des pulsions auxquelles il est important de donner une limite. Même tout petit, il va comprendre votre ton de voix, le mot « non »  va être capté et surtout votre attitude sera ferme mais bienveillante. Il ne s’agit pas de taper un enfant de 8 mois ! Ce qui veut dire que les parents doivent se sentir sûrs d’eux et en accord entre eux.

Cela lui permettra, petit à petit, d’accepter les autres interdits au fur et à mesure de sa croissance, car très jeune, vous aurez démontré que les limites lui sont utiles et bénéfiques.

A partir de 11 ans, on s’explique

Dès la préadolescence, l’enfant maitrise mieux son corps et des concepts : Il peut se mettre à la place de ses parents et appréhender votre raisonnement. Il est important, à cet âge, de bien expliquer les raisons de votre limite, et d’avoir des discussions ouvertes ou il peut aussi s’exprimer sans être bafoué. Les moments de partage d’opinions ont, eux aussi, des règles qui sont de s’écouter, d’utiliser un langage non agressif et de respecter l’autre.

Mais si vous le limitez, soyez constant dans vos actes sinon il va conclure que vous avez une éducation à éclipses et vous le déstabiliserez de nouveau.

Faire respecter vos lois

Lors de vos interdits, il est important que votre enfant les respecte. Sinon si rien ne se passe, votre autorité n’aura plus aucun sens et l’enfant va être perdu face à vos discours en contradiction avec vos actes. Aussi, s’il outrepasse votre décision, une punition doit être la réponse la plus adéquate. Cette punition doit être en relation avec le non respect de votre interdit. Il ne s’agit pas de l’agresser physiquement ou de le mal traiter mais au contraire, le contraindre à faire quelque chose pour réparer.

En conclusion

Éduquer un enfant est bien l’apprentissage de la frustration. Il nous appartient, à nous les parents, de frustrer nos enfants pour qu’ils deviennent des adultes responsables. Et parfois, il est difficile de sentir que, pour cela, votre enfant ne vous porte pas dans son cœur, momentanément… Mais sachez que c’est provisoire et que l’important est de rester stable dans votre façon d’être, d’interdire et d’aimer.

Pour aller plus loin :

– [amazon-product text= »Aimer sans tout permettre » type= »text »]2501053974[/amazon-product], Fitzhugh Dodson, éditions Marabout
-[amazon-product text= »Parents, osez dire non! » type= »text »]2226087834[/amazon-product], Patrick Delaroche, éditions Albin Michel
www.enfant-encyclopedie.com : cette Encyclopédie publiée sur Internet est accessible gratuitement. Elle couvre des thèmes traitant du développement psychosocial de l’enfant, de la conception à cinq ans, et présente les connaissances scientifiques les plus récentes. Les messages à retenir sur chacun des thèmes, présentés dans un format pratique, sont destinés aux parents et aux intervenants.
www.excellence-jeunesenfants.ca

 

Martine Jouffroy Valton, Coach/Psychothérapeute gestaltiste

Psychothérapeute gestaltiste diplômée du Centre d’intervention gestaltiste de Montréal, Martine a suivi ses études de psychothérapie clinique en 1995 et a elle-même suivi une thérapie de 5 ans avec des psychothérapeutes d’orientation gestaltiste, à Montréal. Cette orientation lui correspond, car elle aide les personnes dans l’ici et maintenant. Elle a accompagné des personnes en fin de vie et des familles touchées par des maladies génétiques ou le SIDA. Elle a, aujourd’hui, une pratique privée de psychothérapie gestaltiste, et de coach parental. Elle a un site Internet sur lequel elle explique davantage ses services, dont le coaching par téléphone ou par courriel moyennant des frais. Elle consulte à Lilles et à Bruxelles. Pour la joindre : martine@taktic.eu ou au téléphone +32-485-614-234.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN