Un siège auto ou un réhausseur jusqu’à quel âge ?

MaFamilleZen > Ma Famille > Shopping > Sports & Loisirs > Un siège auto ou un réhausseur jusqu’à quel âge ?

Par le

Quand nous, parents, nous inquiétons de la sécurité de nos enfants lorsqu’ils traversent les rues du quartier, seuls ou entre copains, il faut savoir que c’est à bord de nos véhicules que nos enfants courent le plus de risques. Alors un siège auto ou un réhausseur jusqu’à quel âge ?

Les enfants constituent 3 % des tués et 7,5% des accidentés de la route. C’est en tant que passagers de voiture que les enfants de moins de 15 ans ont les accidents les plus graves. La voiture totalise 40% des tués et 35% des blessés dans cette tranche d’âge. D’où l’importante d’avoir un siège-auto adapté ou un réhausseur auto.

Sièges-autos et réhausseurs jusqu’à 10 ans

©Association Prévention Routière

Nous avons investi dans des dispositifs de sécurité pour les ficeler à l’arrière de nos voitures dès leur naissance… Mais qu’en est-il quand ils atteignent l’âge de l’autonomie ?

A partir de 6-7 ans

Tous les parents savent bien le constater, on devient plus laxistes sur les conditions dans lesquels nos enfants sont attachés en voiture. Plusieurs études de l’Association pour la Prévention Routière montrent qu’un tiers des sièges-autos pour les touts-petits sont mal installés. Mais que dire des enfants de plus de 6 ans qui voyagent non seulement sans réhausseur, mais parfois même sans ceinture, ou sur les genoux d’un passager ?

Paul Barret, responsable pédagogique à l’Association pour la Prévention Routière, est catégorique : « A 6 ans, un enfant devrait être autonome et savoir que, aussitôt qu’il monte dans un véhicule, il doit s’installer sur son réhausseur et s’attacher. Il peut le faire seul. »

Jusqu’à 7-8 ans

Il est utile de conserver également un siège avec dossier, de telle manière que la ceinture se positionne en s’appuyant sur l’épaule et se cale à plat sur le haut des cuisses de l’enfant. « Ce système permet d’éviter que l’enfant, en cas d’accident, glisse sous la ceinture. »

Jusqu’à 10 ans

Il est impératif d’utiliser le réhausseur seul. Dans certains pays, il est utilisé au-delà de cet âge. « En effet, le Code de la Route a instauré un âge, mais pour la sécurité de l’enfant, c’est surtout à sa morphologie qu’il faut se fier », explique Paul Barret. « A partir d’1,35 m, l’enfant a la taille « réglementaire » pour se passer de réhausseur, mais dans certains véhicules, la ceinture reste inconfortable jusqu’à 1,50 m. » Aux parents donc de tester chaque véhicule emprunté… car il s’agit d’une sorte de flou délicat à négocier.

Passager avant, sous contrôle

Quant à la « place du mort », celle qui se trouve juste à côté du conducteur, c’est la place la plus exposée de la voiture : le Code de la Route permet son accès aux enfants à partir de 10 ans. Et c’est, comme depuis longtemps, une sorte de rite de passage…

Pourtant, quand le choix existe, et surtout sur de longs trajets, la place à l’arrière est mieux adaptée à la sécurité d’un enfant, et encore plus agréable si un adulte vient l’y accompagner. « C’est un exemple qu’on peut donner aux enfants dès le début de leur vie, explique Paul Barret, la meilleure place est à l’arrière, et si Papa ou Maman vient s’y asseoir avec lui sur de longs trajets, c’est parce que c’est la place la plus sûre pour tous, quelque soit l’âge. »

L’ensemble de ces règles de sécurité sont reprises sur le site de l’Association pour la Prévention Routière, notamment à travers le personnage de Zou le Tatou, avec des jeux, des petites vidéos explicatives et une chanson.

Lire aussi :
Règles et pratiques du code de la route à l’étranger pour des vacances en toute sécurité
Jeux de voyage, pratiques sur la route des vacances

Les bons comportements à adopter en voiture

Sûr : Une place par enfant
Dangereux : Deux enfants serrés sous une seule ceinture, un enfant sur les genoux d’un adulte

Sûr : Un dispositif adapté à son âge et sa morphologie
Dangereux : Un coussin ou deux bottins glissés sous les fesses pour les remonter

Sûr : Une installation confortable et soignée
Dangereux : La ceinture vrillée, l’empilement de vêtements sous la ceinture, le cartable sur le dos, la couverture sur le siège (« pour ne pas salir »)

Sûr : S’attacher avant que le conducteur n’ait démarré la voiture
Dangereux : S’attacher au prochain feu rouge, à la va-vite, ou pas du tout

Sûr : Une voiture bien garnie, avec tous les objets lourds dans le coffre
Dangereux : Des objets placés sur la plage arrière, qui peuvent voler en cas de coup de frein

Sûr : Monter à l’avant parce qu’il n’y a plus de place à l’arrière
Dangereux : S’il n’y a plus de places correctes dans la voiture, il faut trouver un autre mode de locomotion : le bus, le métro, le train… ou les pieds !

Plus d’infos sur :www.preventionroutiere.asso.fr

60 millions de consommateurs – Le numéro de septembre 2016 propose un banc d’essai sur les sièges auto pour enfants.

25 sièges auto de la naissance à 10 ans ont été testés. Bien que globalement corrects, les modèles testés offrent des niveaux de protection variables. Et pour certains, la facilité d’utilisation est parfois en deçà des attentes.

N° 518 – Septembre 2016 – 4,60 €www.60millions-mag.com

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN