Départ en vacances : à prévoir avant de partir

MaFamilleZen > Ma Famille > Shopping > Départ en vacances : à prévoir avant de partir

Par le

Pour éviter les mauvaises surprises, voici nos conseils pratiques pour bien préparer le départ en vacances de vos enfants. Qu’ils prennent l’avion ou le train seuls. Qu’ils partent en séjour linguistique.  Avec leurs grands-parents, avec un seul de leurs parents en cas de séparation. Ou bien que vous partiez en famille à l’étranger. Voici les démarches à effectuer et les documents nécessaires pour que tout se passe bien. Un conseil, s’y prendre suffisamment tôt.

Vous êtes divorcé et vous partez en vacances avec vos enfants

A partir du moment où vous avez l’autorité parentale sur votre enfant, et que vous êtes dans votre période de garde, vous pouvez emmener votre enfant en vacances là où vous le souhaitez. Et pendant le temps qui vous plaît. Vous souhaitez l’emmener au bout du monde, à votre aise ! Vous pouvez même faire seul les démarches nécessaires à l’établissement des papiers de vos enfants mineurs pour passer la frontière (passeport). Vous devrez juste présenter le jugement de divorce assurant que vous bénéficiez de l’autorité parentale sans restriction.

Le seul recours de votre ex-conjoint, contre un éventuel « enlèvement international », est de demander au juge des affaires familiales de vous interdire de sortir votre enfant du territoire, ou de vous imposer de remettre, à lui ou à un avocat (huissier, notaire…) son passeport à chaque fois que vous avez la garde de l’enfant.

En France ou à l’étranger, vous êtes bien sûr responsable de votre enfant, et vous devez avoir les assurances habituelles (responsabilité civile, notamment) pour vous protéger de ses « méfaits » sur votre lieu de vacances

[amazon-product text= »Divorce : Le guide pratique 2012″ type= »text »]2809502862[/amazon-product], Emmanuelle Vallas-Lenerz – Prat Edition ; 24 €

Vous partez à l’étranger en famille

Commencez par vérifier que vous possédez les documents nécessaires au passage de la frontière (carte d’identité, passeport, visa) auprès de l’ambassade de votre destination en France. Certains pays exigent une validité minimum pour votre passeport. Dans l’Union Européenne, la carte d’identité en cours de validité est suffisante. La plupart des autres Etats exigent un passeport valide plusieurs mois après la date de votre retour en France. Si un visa est nécessaire, prévoyez un délai suffisant pour produire certains documents (on peut vous demander un extrait de casier judiciaire, par exemple). Conservez une copie de vos documents de voyage à votre domicile (et sur le site mon.service-public.fr), et emmenez deux photos d’identité

Si vous comptez emmener Médor chez les kangourous, pensez à vous renseigner avant : certains pays exigent des certificats de vaccination, de santé, voire un permis d’exportation, ou même interdisent tout simplement l’entrée d’animaux.

Enfin, si vous souhaitez conduire à l’étranger, procurez-vous un permis internationalauprès de la préfecture ou de la sous-préfecture de votre lieu de résidence

Prenez rapidement un rendez-vous chez le médecin pour les vaccinations nécessaires à toute la famille : pour connaître les vaccins ou traitements nécessaires et conseillés, consultez le site de l’Institut Pasteur de Paris

Assurez-vous d’avoir de quoi payer vos vacances (liquide, chèques de voyage, carte de crédit), en tenant compte des limites de retraits par carte bancaire. Renseignez-vous auprès de votre banque.

Focus : L’assurance voyage de votre carte de crédit

Si vous êtes titulaire d’une carte de crédit, vous bénéficiez automatiquement d’assurances voyage et maladie. Contactez donc votre banque pour vous munir des informations et documents relatifs à votre assurance, et faites-en une copie pour un proche.

Vérifiez que votre assurance voyage et maladie :

Propose un numéro d’urgence joignable de l’étranger à tout moment, avec des correspondants dans votre pays de destination. Notez-le.
Couvre les visites du médecin, les médicaments d’urgence, les soins dentaires d’urgence, le transport d’urgence, les avances de fonds, les naissances et soins néonataux, le rapatriement (et l’accompagnement par une équipe médicale), le rapatriement de votre corps en cas de décès, l’assurance annulation ou interruption du voyage.

Votre enfant part à l’étranger dans le cadre d’un séjour linguistique

Pour partir sans ses parents à l’étranger, votre enfant doit être muni d’un passeport, ou de sa carte d’identité assortie d’une autorisation de sortie de territoire (pour ces formalités, prévoyez deux jours). Pensez également à inscrire votre enfant sur le télé-service ARIANE (l’ambassade sera au courant de sa présence dans ce pays en cas de crise).

Communiquez à l’organisateur du séjour un document comportant : les vaccins faits (ou leur contre-indication pour votre enfant), les antécédents médicaux de votre enfant, ses pathologies chroniques ou en cours.

Expliquez à votre enfant les changements importants : dispositions sanitaires (eau du robinet non potable, notamment), mais aussi règles de politesse, lois particulières, rythmes de vie, habitudes alimentaires… Informez-vous auprès de l’organisateur de ses responsabilités en cas d’infractions à la loi par l’enfant : sera-t-il exclu du séjour, rapatrié, pris en charge s’il est poursuivi ou arrêté ?

Laissez à l’organisateur : le numéro de passeport de votre enfant et son lieu de délivrance, vos coordonnées exactes, votre numéro de téléphone pour être joint à tout moment, les coordonnées de votre assureur en responsabilité civile, une copie de sa carte européenne d’assurance maladie (si le séjour a lieu en Europe).

En cas d’incident ou d’accident interrompant le séjour, vous avez la responsabilité de mettre tout en œuvre pour prendre votre enfant en charge, notamment de vous déplacer dans le pays. S’il est arrêté, prévenez l’ambassade ou le consulat le plus proche pour que soit exercée la protection consulaire.

Votre enfant part en vacances avec ses grands-parents ou avec un proche

Vous êtes en général responsable des méfaits de votre enfant. Cependant, dans certains cas, la personne qui garde votre enfant peut être tenue pour responsable. Demandez-lui de vérifier qui son assurance responsabilité civile garantit son implication en cas de garde bénévole. Si ça n’est pas le cas, vérifiez que votre contrat assure l’implication des proches à qui vous confiez votre enfant.

Un accident est vite arrivé : remettez à votre « baby-sitter » une autorisation d’hospitalisation en cas d’accident (sur ce modèle) comportant votre identité, votre adresse, l’identité de votre enfant et celle de votre garde momentanée, et bien sûr votre signature. Confiez bien sûr le carnet de santé de l’enfant.

Pour que les transports en voiture se passent bien, prévoyez l’équipement nécessaire correspondant à la réglementation de sécurité (sièges-auto). Si vos proches doivent emmener vos enfants à l’étranger, il aura également besoin, s’il ne possède pas de passeport, de sa carte d’identité et d’une autorisation de sortie de territoire.

Votre enfant voyage tout seul

Voyager seul, c’est une grande étape dans la vie d’un enfant : prendre un train ou un avion pour aller voir un parent et rester plus d’une heure sans un proche près de soi.

En train, Junior et Cie propose un service payant d’accompagnement et d’animation, de 4 à 14 ans, dont le prix de 30 euros par enfant s’additionne au prix de son billet (sans réduction, notamment pas de carte enfant plus). Il est proposé sur certains trajets, pendant certaines périodes (vacances scolaires et week-ends). Cette année, une page sur Facebook permet aux familles de réunir leurs enfants pour créer un groupe à accompagner « à la carte ».

En avion, avant 12 ans, il voyagera obligatoirement en « UM » (Unaccompanied Minor), avec un billet à tarif spécifique. Les hôtesses lui réserveront alors un traitement particulier. Au-delà de 12 ans, le service devient facultatif et payant.

Après 12 ans, à vous de décider si votre enfant est susceptible de voyager seul sans encombres. Aucune assurance particulière n’est requise. Il sera cependant rassuré d’être équipé d’un téléphone portable. Pour un premier voyage, évitez les correspondances et les gros bagages, accompagnez-le à bord du train et prévoyez quelqu’un pour l’accueillir dès sa descente du train.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN