Parents séparés : quelles sont les obligations de l’établissement scolaire ?

MaFamilleZen > Mes Enfants > Mon ado (11-18 ans) > Vie scolaire > Parents séparés : quelles sont les obligations de l’établissement scolaire ?

Par le Mis à jour le 28/03/2017

Si vous faites partie des parents séparés ou divorcés, vous savez qu’il n’est pas toujours facile pour les parents de suivre la scolarité de son enfant. Lieux de résidences éloignés, situations conflictuelles, parents peu impliqués… Quelles sont les obligations des établissements scolaires en matière d’information des parents. Et quelles sont les informations à fournir impérativement par les parents ? Valérie Piau, avocate en droit de l’éducation, auteur du « Guide Piau, les droits des élèves et des parents d’élèves » chez L’Etudiant, nous répond.

Parents séparés découpés dans coeur en papier avec enfant au milieu

Autorité parentale conjointe, suivi éducatif conjoint

Valérie Piau est claire, « à moins d’une décision contraire du Juge aux Affaires Familiales, les deux parents ont l’autorité parentale conjointe. De ce fait, même séparés, ils doivent être informés de la même manière de tout ce qui concerne le suivi éducatif de leurs enfants ». Les décisions éducatives et toutes les informations pouvant avoir une incidence sur l’avenir de l’enfant doivent donc être prises avec l’accord des deux parents. Et pour que tout se passe sans anicroches, l’établissement scolaire doit les informer de la même manière.

Lire aussi : L’autorité parentale conjointe, qu’est-ce que c’est ?

Inscription dans un établissement scolaire

L’inscription d’un élève dans un établissement scolaire peut être faite par le parent chez qui la résidence de l’enfant a été fixée en vertu d’une décision de justice. Par contre, en cas de désaccord, l’un des deux parents peut saisir le juge aux affaires familiales qui tranchera la question du changement d’école ou de domicile de l’enfant.

Par contre, l’école, le collège ou le lycée ont l’obligation de demander l’adresse du second parent. Ceci afin de pouvoir le tenir informé.

Accès à l’ENT

Chaque année, vous recevez par courrier du collège ou du lycée un code d’accès à l’Espace Numérique de Travail (ENT) de votre enfant. Il vous permet d’accéder à une plateforme pour suivre son travail, ses résultats, et communiquer avec les professeurs par mail si besoin. Valérie Piau précise que « l’établissement doit donner un code ENT différent aux deux parents ».

Si vous n’avez pas la garde de vos enfants ou si vous êtes en garde alternée, cela vous permettra notamment d’être informé des réunions parents-profs ou des voyages scolaires au programme. Et vous pourrez communiquer directement avec les professeurs en toute confidentialité.

Lire aussi : Parents séparés : s’impliquer dans la scolarité de son enfant

Bulletins scolaires

Le bulletin scolaire est très attendu par les parents, d’autant plus par les parents divorcés. Pour ceux qui n’ont pas le réflexe ENT, il permet de suivre l’année scolaire de son enfant. Et de se rendre compte d’éventuels problèmes liés à la séparation, dans les notes (chute des résultats), les commentaires des profs (problèmes de comportements), ou la notification des absences.

L’établissement dans lequel est inscrit votre enfant doit obligatoirement envoyer le bulletin à chacun des parents, à son adresse. Si c’est vous qui remplissez le dossier d’inscription, vous devez impérativement fournir à l’école, au collège ou au lycée l’adresse de votre ex-conjoint.

Décisions éducatives

En principe, l’accord des deux parents est nécessaire. Mais Valérie Piau précise que « l’article 372-2 du code civil permet à un parent de faire seul un acte usuel de l’autorité parentale, l’accord de l’autre étant présumé ». Dès lors aucun élément ne permet à l’administration de mettre en doute l’accord réputé acquis de l’autre parent, sauf lorsque celui-ci a adressé un courrier indiquant un désaccord avec son ex-conjoint. En cas de litige entre les parents, Valérie Piau précise que « c’est le droit de la famille qui s’applique ». Le parent en désaccord avec une décision de son ex-conjoint devra donc saisir le juge aux affaires familiales.

Cela concerne par exemple une demande de dérogation à la carte scolaire, le changement d’établissement scolaire de l’enfant, une demande de radiation ou encore une autorisation de sortie scolaire ou pour un voyage à l’étranger.

Lire aussi : Garde alternée ou droit de visite ? Quelle meilleure solution pour vos enfants ?

Décision d’orientation

Une décision d’orientation (passage de la 3e vers la seconde par exemple), doit être validée par les deux parents puisqu’il s’agit d’une décision relevant de l’autorité parentale conjointe. Il en est de même d’un redoublement, ou d’un saut de classe, qui doit être demandé ou validé d’un commun accord. Ou encore du passage d’un établissement public à un établissement du secteur privé.

En cas d’absence qui doit être averti ?

C’est le parent chez qui vit l’enfant qui doit être averti en premier lieu par l’établissement scolaire d’une absence en classe. Si les absences sont répétées et inquiétantes, ou si les alertes du parent qui a la garde sont sans effet, l’établissement doit alerter le deuxième parent.

Même si vous ne voulez pas étaler vos problèmes familiaux sur la place publique, Valérie Piau conseille aux parents « d’informer l’établissement par écrit d’une situation familiale, d’un changement de situation, ou d’une décision particulière impactant l’enfant ». Ceci afin d’éviter d’éventuels problèmes ou conflits. Car malheureusement, les situations de séparation ou de divorce ne sont jamais simples à gérer.

Pour contacter Maître Valérie Piau : www.cabinet-piau.fr
Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN