Tricot thérapie : tricoter, c’est bon pour le moral !

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Tricot thérapie : tricoter, c’est bon pour le moral !

Par Anna Spaar le

tricot therapie

Le tricot, c’est bon pour le moral ! C’est en tout cas ce que pensent de nombreuses personnes qui ont adopté le tricot comme thérapie. Si tricoter pouvait vraiment nous aider à mieux gérer notre stress, à nous sentir plus sereins et plus équilibrés ?

Quels sont les bienfaits du tricot sur notre moral ?

Tricoter, une activité de grand-mère ? Si le tricot est effectivement un passe-temps qu’affectionnent beaucoup de personnes âgées, il a retrouvé ses lettres de noblesse chez les générations plus jeunes, à la faveur de la tendance DIY. Le tricotage n’est en effet plus seulement l’apanage des seniors, il est devenu source de bien-être pour les nouveaux et jeunes adeptes. Après le coloriage zen, place à la tricot thérapie… ou Tricoter’Happy ! Si vous êtes débutant, vous trouverez facilement des tutos sur Internet pour apprendre à tricoter gratuitement, comme par exemple ceux de la Whool School. Et dans les boutiques de laine, trouvez votre pelote de laine de qualité supérieure et tout le nécessaire pour démarrer cette nouvelle activité manuelle et créative qui ne vous fera que du bien.

Tricoter permet de se vider la tête

Les activités manuelles, c’est bien connu, en focalisant l’attention et en favorisant la concentration, aident à se vider la tête. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude menée par la physiothérapeute britannique Betsan Corkhill et publiée dans le Journal of Occupational Therapy. 81 % des 3 500 tricoteurs interrogés reconnaissent que tricoter les aide à se sentir mieux, 50 % d’entre eux allant même jusqu’à affirmer se sentir plus heureux. La pratique du tricot procurerait ainsi tout autant de bienfaits sur le moral que la méditation ou la musique, selon Carrie Barron, professeur en psychiatrie à l’université de Columbia à New York.

apprendre a tricoter

La tricot thérapie efficace contre le stress

Alors si le tricot aidait à lutter contre la maladie du siècle : le stress ? A une époque où nous vivons à un rythme effréné, et où les sources de stress sont nombreuses, les vertus du tricot sur le bien-être mental sont indéniables. Il va falloir en effet s’armer de patiente pour monter une écharpe (pour un début) ou un pull en point en laine. Mais rien de tel qu’une paire d’aiguilles à tricoter pour se relaxer ! Concentré sur son ouvrage, l’esprit se trouve libéré de toutes les pensées polluantes, et retrouve peu à peu la sérénité. Mieux que les anti-dépresseurs !

Tricoter améliore l’estime de soi

Le tricot a également des effets positifs sur l’estime de soi. La satisfaction d’avoir réalisé quelque chose de ses mains, souvent dans le but de l’offrir à quelqu’un, est jubilatoire. Mais cela peut même être envisagé comme une véritable thérapie. Selon une étude réalisée auprès de jeunes femmes hospitalisées pour anorexie, à qui ont à appris à tricoter dans le cadre de leur thérapie, et qui ont tricoté en moyenne 20 minutes par jour pendant 3 semaines, cette activité manuelle a été bénéfique. 74 % de ces jeunes anorexiques ont en effet affirmé être moins anxieuses, moins obnubilées par la nourriture, et surtout avoir une meilleure estime d’elles-mêmes suite à cette tricot thérapie.

Le tricot crée du lien social

Plus qu’une activité manuelle créative et récréative, le tricot a aussi un effet positif sur le lien social. Tricoter est en effet un acte d’amour partagé, qui connecte les générations entre elles. Une grand-mère qui tricote un pull pour son petit-enfant ou de la layette pour son arrière-petit-enfant à venir. Le club des « cheveux blancs » qui confectionne des objets en mailles pour les revendre au profit d’une association. Des bénévoles qui tricotent des écharpes ou des pulls pour des réfugiés, des sans-abris ou autres personnes dans le besoin… Quelques mailles peuvent réchauffer non seulement le corps, mais aussi le coeur. Enfin, et c’est surtout valable pour les jeunes générations, la tricot thérapie permet de se déconnecter des écrans… et de se connecter avec les autres. Le tricot cartonne d’ailleurs sur TikTok, avec le Le hashtag #knitting. Certainement un effet (positif) des confinements successifs. Et serait également très tendance… chez les hommes de la génération Z.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN