5 conseils pour bien choisir son premier appareil auditif

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Psycho-Famille > Grands-parents-Seniors > 5 conseils pour bien choisir son premier appareil auditif

Par Lola Payet le

comment choisir un premier appareil auditif

Vous avez constaté une perte de votre audition et cela commence à vous handicaper dans votre vie de tous les jours. N’attendez pas, les aides auditives sont aujourd’hui des solutions performantes, discrètes et de mieux en mieux prises en charge ! Parce qu’il est important de garder sa capacité auditive à leur maximum pour continuer à vivre normalement, voici 5 conseils pour bien choisir son premier appareil auditif !

Bien choisir son audioprothésiste

Lorsque l’on achète son premier appareil auditif, il est important de bien choisir le professionnel de l’audition qui saura vous guider et vous conseiller dans votre démarche.

  • Prenez le temps de comparer plusieurs audioprothésistes:  tarif, contact humain, un audioprothésiste compétent doit être disponible et à votre écoute.
  • Renseignez-vous auprès de votre complémentaire santé : elle noue souvent des partenariats avec des professionnels expérimentés.
  • Vérifiez que l’audioprothésiste a un choix suffisant d’aides auditives et une large gamme de prix.

Lors de votre premier entretien, le professionnel de l’audition vous demandera votre ordonnance et le résultat du bilan auditif effectué par votre ORL. Il effectuera une série de tests supplémentaires et vous posera des questions sur vos habitudes de vie afin de vous proposer un premier appareil auditif adapté à vos besoins. À la fin de la séance, l’audioprothésiste doit vous remettre un devis détaillé avec le prix de la prothèse auditive, ainsi que toutes les prestations complémentaires.

Assurez-vous qu’il vous permette de bénéficier d’une période d’essai suffisante pour prendre le temps de tester votre premier appareil auditif. Un conseil, n’achetez pas un modèle dont vous n’êtes pas pleinement satisfait, c’est de votre audition et de votre confort dont il est question !

Bien cerner son besoin : discrétion, confort, budget

Afin d’aider l’audioprothésiste à choisir votre premier appareil auditif, dressez au préalable une liste de vos besoins. Aujourd’hui, les différents modèles possèdent de nombreuses caractéristiques techniques et de nombreuses options comme la connexion Bluetooth, la réduction des bruits ambiants ou encore l’atténuation des bruits de vent avec des niveaux évolutifs selon les gammes. Vous aurez l’embarras du choix, il est donc important de bien cibler vos besoins.

Par exemple :

  • Si vous évoluez dans un milieu bruyant, il est important que votre aide auditive propose une atténuation des sons forts de haut niveau.
  • Si vous êtes très actif, votre premier appareil auditif doit être confortable pour vous permettre une grande aisance dans vos mouvements.
  • Vous ne souhaitez pas que votre entourage s’aperçoive que vous êtes appareillé ? Il existe des solutions auditives miniaturisées qui sont invisibles.
  • Vous télé-travaillez ? Les derniers modèles d’appareils auditifs connectés « Made for Smartphone » vous permettent d’être connecté en Bluetooth à votre mobile et ainsi de les paramétrer depuis votre téléphone !

Vos habitudes de vie sont importantes pour aider l’audioprothésiste à définir l’appareil qui vous correspondra que ce soit en termes de discrétion, de confort, mais aussi de budget.

Acheter un appareil auditif bon marché ne signifie pas qu’il n’est pas performant !

Et pour cause, depuis le lancement le 1er janvier 2020 de l’opération 100 % santé, les appareils auditifs de classe I doivent respecter un cahier des charges très strict pour entrer dans le panier 100 % Santé.

Désormais, les aides auditives sont classées en deux catégories :

  • La classe I qui permet aux assurés de bénéficier d’un meilleur remboursement et du zéro reste à charge à partir de 2021. Ils doivent obligatoirement posséder un réducteur de bruit, un système anti-larsen, 12 canaux de réglages et au moins 2 programmes différents (environnement calme/bruyant).
  • La classe II, où les prix sont libres et donc ne garantissent pas le zéro reste à charge qui propose des appareils auditifs plus évolués.

Si vous choisissez une solution de classe I comme premier appareil auditif, soyez rassuré, un test mené en laboratoire par l’UFC-Que Choisir a démontré que les aides auditives de classe I sont de qualité équivalente aux modèles les plus chers, quelques options en moins.

Ne pas acheter sur Internet

Sachez que la vente d’aides auditives en ligne est interdite. Ce que vous trouvez sur Internet ne sont pas des appareils auditifs, mais des assistants d’écoute à l’efficacité limitée et non pris en charge par la sécurité sociale.

De plus, le rendez-vous avec votre audioprothésiste est primordial :

  • Il est le seul à pouvoir vous aider à choisir l’appareil auditif qui correspondra à vos besoins.
  • Votre appareil nécessite des réglages et donc des rencontres régulières avec votre audioprothésiste.

Ne prenez pas non plus le risque d’acheter des appareils de seconde main, ils ne sont pas forcément adaptés à votre perte auditive et vous risqueriez d’endommager votre audition. Sans oublier que vous n’avez aucune garantie en cas de dysfonctionnement et bien évidemment, ils ne sont pas remboursés.

Prendre soin de sa prothèse auditive

Lorsque l’on achète son premier appareil auditif, il est important de savoir en prendre soin pour le préserver le plus longtemps possible et éviter les pannes :

  • Nettoyez votre prothèse auditive avec un chiffon propre et sec chaque soir. N’utilisez jamais d’eau ou des détergents. Afin de retirer le cérumen, vaporisez un produit nettoyant adapté sur votre chiffon, jamais directement sur l’appareil.
  • Bien sécher votre appareil auditif : électronique et humidité ne sont pas compatibles ! Il existe des boites séchantes, des pastilles séchantes ou encore des kits de déshumidification. Veillez également à bien sécher votre conduit auditif après la douche pour éviter tout contact entre l’eau et votre aide auditive.
  • Si votre appareil auditif est bouché, nous vous conseillons d’aller dans votre centre auditif.

Désormais, vous avez toutes les cartes en main pour trouver votre premier appareil auditif!

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN