Caroline Ithurbide nous parle de sa vie de maman

MaFamilleZen > Ma Famille > Psycho-Famille > People & Parent > Caroline Ithurbide nous parle de sa vie de maman

Par le

Présente en quotidienne dans Le Grand 8, Caroline Ithurbide, femme hyperactive, est aussi la maman comblée de Gaspard, 7 ans et d’Ambre, 4 ans, dont le papa n’est autre que Boris Erghott, le chroniqueur des Maternelles de France 5. Zoom sur une famille très cathodique.

Photo Caroline Ithurbide (Cyrille Jerusalmi)

Photo : Cyrille Jerusalmi

A quoi ressemble le quotidien chez les Ehrgott-Ithurbide ? L’organisation est réglée au millimètre ou plutôt décontractée ?

Je dirais que nous sommes plutôt bien organisés, avec quand même une bonne marge de décontraction ! Nos deux enfants vont à l’école maintenant, donc l’heure du petit-déjeuner par exemple est archi-réglée et mon amoureux se lève tous les matins vingt minutes plus tôt pour nous préparer un vrai rituel ! Le soir, c’est devoirs, bain et dîner tous ensemble si on le peut. Dodo à 20h30. Et une fois que l’on a réussi tout ça, tout est permis !

Quels moments pouvez-vous consacrer dans la journée à Gaspard et Ambre ?

Je déjeune devant mon ordinateur. J’ai sacrifié les restos du midi avec les copains du bureau pour pouvoir repasser chez moi dans la journée et passer au moins deux heures avec mes enfants.

Est-ce que vous éprouvez, du coup, ce sentiment de culpabilité que ressentent beaucoup de mamans actives ?

C’est plus de la tristesse de ne pas assez les voir que de la culpabilité. Aujourd’hui, j’ai trouvé un bon rythme et un bon équilibre entre ma vie privée et ma vie professionnelle, mais quand je travaillais le week-end ou que j’avais beaucoup de tournages, je pleurais comme une madeleine dans ma voiture en me disant que j’aurais préféré être avec eux !

Comment vous répartissez-vous la tâche, ou plutôt les tâches parentales avec votre mari ?

Il est génial, j’ai beaucoup de chance. Vous savez quoi ? Il fait les courses mieux que moi, il ne dira jamais non pour lancer une machine, et c’est le champion des histoires du soir. Il n’y a pas de territoires qui m’appartiennent exclusivement, on partage beaucoup les tâches du quotidien.

Est-ce que vous avez un bataillon de nounous ou de baby-sitters, ou des parents sympas pour venir vous prêter main-forte dans la semaine ?

J’ai une super nounou que j’adore, elle est avec nous depuis 6 ans, je n’en ai jamais changé. Elle est devenue un pilier de la famille. Quand elle part à 19 heures, il y a toujours soit mon amoureux soit moi à la maison !

Est-ce que vous avez évolué dans vos conceptions éducatives au fil des années ?

Sincèrement, je pensais que je serais plus sévère avec mes enfants, mais je me rends compte que j’ai beaucoup de mal à les gronder ou à les punir ! Ca me fend le cœur quand je dois me mettre en colère pour qu’ils rangent, qu’ils s’excusent après une bêtise, qu’ils soient sages à l’école… Je suis énormément dans le dialogue et les câlins, parfois trop, je pense !

Y-a-t-il des sujets, toujours en matière d’éducation, sur lequel votre cher et tendre et vous vous bisbillez pas mal ?

Le sujet des devoirs est assez tendu ! Moi, je suis très stricte et impatiente avec mon fils de 7 ans, alors que Boris est très cool et ne s’énerve jamais. Autre sujet de tension : l’alimentation ! Boris est 100% bio, un ayatollah de la bonne bouffe, alors que moi je peux facilement leur proposer des chips, du saucisson et des bonbons !

Quelles valeurs sont les plus importantes à vos yeux ? Qu’est-ce vous tenez par-dessus-tout à transmettre à vos bouts de choux ?

J’aimerais qu’ils aient confiance en eux et qu’ils aiment profondément l’Autre.

En quoi vos enfants vous étonnent ? Vous font rire ?

Leur pureté, leur simplicité m’étonnent. Les enfants n’ont pas de filtre, c’est vraiment quelque chose que l’on perd en devenant adulte ! Ma fille est un spectacle vivant, un clown du matin au soir. Alors on rentre tous dans son jeu, et on rigole beaucoup !

Quelle est la situation la plus cocasse que vous ayez vécue avec eux ?

Est-ce que vous pouvez croire que j’ai loupé la rentrée scolaire de mon fils en CE1 ? Nous étions persuadés qu’il rentrait le 1er septembre, alors que sa rentrée était prévue le lundi 31 août !! J’ai énormément stressé quand la directrice m’a appelé et j’ai eu peur que les élèves se moquent de Gaspard. Mais nous avons dédramatisé la situation et sommes tous arrivés le lendemain matin, en famille, pour s’excuser et reprendre sur des bonnes bases !

Est-ce que vous filtrez beaucoup ce que vos enfants regardent à la télé ? Est-ce qu’ils ont droit notamment de vous suivre dans Le Grand 8 et de voir leur papa dans les Maternelles ?

A la maison, nous n’avons pas du tout le réflexe d’allumer la télé en présence des enfants ! Ils connaissent notre métier et regardent parfois les replay des émissions, mais rien de systématique. La Reine des Neiges et Spiderman les intéressent beaucoup plus !

Est-ce que vous avez l’impression qu’ils se rendent compte de votre célébrité ? Si oui, qu’est-ce qu’elle leur inspire ?

Parfois quand je suis dans la rue, les gens m’arrêtent pour me dire qu’ils aiment bien ce que je fais et ça fait sourire les enfants, mais rien de plus. En fait, quand je suis avec eux, j’oublie ma vie d’animatrice, je suis juste une maman !

Lorsque vous avez accepté d’animer une émission un peu sulfureuse comme l’était Adam recherche Eve, est-ce que vous vous êtes inquiétée de l’impact que ça pouvait avoir sur vos deux enfants ?

La nudité est un sujet très libre à la maison. Elle n’est pas vécue comme une atteinte à la pudeur ou comme un sujet d’angoisse. Donc, je n’ai pas eu de mal à leur expliquer le concept de l’émission. Pour autant, ils n’ont pas regardé cette émission qui passait à 20h50, de la même manière qu’ils ne regardent pas La Nouvelle Star alors que les gens sont habillés ! Le plus difficile dans Adam Recherche Eve, ça a été la séparation pendant les six semaines de tournage…

Est-ce qu’entendre une Maïtena Biraben dire que « l’amitié, le travail et le vin l’ont davantage épanouie que la maternité » vous choque ? Ou vous considérez que chacun a sa façon propre de percevoir la maternité ?

Je ne veux pas la juger, chacun est tellement libre de dire ce qu’il pense. Mais sur ce coup-là, je ne suis pas d’accord avec elle ! Tous les jours je suis heureuse et épanouie d’être une maman, c’est ce qui pouvait m’arriver de mieux. Mais j’avoue que boire des coups avec des potes en refaisant le monde, c’est sympa aussi…

Son actu :

Pour suivre Caroline Ithurbide à l’écran, rendez-vous chaque jour à 10h45 dans Le Grand 8 sur D8.

 

 

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN