5 bonnes raisons d’inscrire son enfant à des cours de théâtre

MaFamilleZen > Mes Enfants > Mon ado (11-18 ans) > Sports & Loisirs > Ateliers & Stages > 5 bonnes raisons d’inscrire son enfant à des cours de théâtre

Par le

Le théâtre, un remède contre la timidité ? Pas seulement ! A tout âge, il offre l’opportunité de se sentir mieux dans son corps, d’exprimer des émotions et de s’adapter aux autres. Pas d’adversaire, pas de compétition, pas de classement, ni de notes. Parfois une seule idée fixe : préparer une grande fête pour réjouir ceux qui viennent applaudir. Témoignages croisés de Marjorie Pou et Gabriel Cartron, comédiens passionnés qui donnent des cours de théâtre enfants dans des écoles du Val-de-Marne.

Petite fille sur une scène de théâtre

Faire du théâtre, bénéfice 1 : dompter sa peur de parler en public

Marjorie Pou. Nous pratiquons souvent divers exercices de respiration. Mais j’explique aux enfants que c’est normal d’avoir de l’appréhension. Et que l’on est fier de soi une fois la peur dépassée. Les jeunes comprennent bien qu’avec l’expérience, on prend de l’assurance. Et que le trac fait partie du jeu, de l’excitation joyeuse du théâtre. Le jour du spectacle, des personnalités se révèlent face à un public. La peur qui précède l’entrée en scène va porter l’enfant et lui permettre de se dépasser.

Gabriel Cartron. Dans la vie professionnelle, il faut être aussi bon à l’oral qu’à l’écrit. C’est une compétence clé actuellement. Je travaille avec des enfants à partir de la moyenne section de maternelle. Certains appréhendent l’idée de prendre la parole face à leurs camarades. Au théâtre, en petit groupe, c’est plus facile. Et je respecte toujours leur rythme. Ils ne sont pas obligés de s’exprimer le premier jour. Il faut parfois attendre deux mois avant que certains acceptent de passer devant les autres.

Bénéfice 2 : structurer son imaginaire

Marjorie P. Contrairement aux adultes, les enfants n’ont aucun mal à se plonger dans l’imaginaire. Et à inventer des situations cocasses, absurdes ou à incarner différents personnages. Mon rôle est de les aider à canaliser leurs propositions, structurer cette imagination débordante.

Gabriel C. Quand les enfants jouent, leur imagination se met en scène naturellement. Au théâtre, l’imaginaire peut être enrichi. Mais il se confronte à des contraintes. Etre capable de refaire pareil par exemple. Les enfants repèrent vite la différence entre jouer en petit comité et jouer pour les autres.

Bénéfice 3 : canaliser son langage corporel

Marjorie P. L’entraînement au fil des exercices et des impros permet de prendre conscience de plusieurs points : de son corps (être bien ancré dans le sol pour se concentrer et avoir de la présence) ; du public (parler fort, bien articuler, maintenir le contact visuel) ; et de l’espace scénique où ils évoluent.

Gabriel C. Les enfants découvrent que lorsqu’ils sont sur scène, ils sont toujours sous le feu des regards. Ils ne peuvent pas se dandiner ou se gratter, il faut qu’ils expriment quelque chose. Ils comprennent parfaitement cela en observant les autres.

Bénéfice 4 : affiner son sens de l’écoute

Marjorie P. Des jeux collectifs les entrainent à s’écouter. Dans la « numérote » par exemple, ils doivent compter sans parler en même temps que les autres. Le fait d’analyser ce qu’ils ont vu lors d’une impro les oblige également à bien se concentrer sur les paroles et les gestes des autres.

Gabriel C. Il faut qu’ils apprennent à continuer à jouer tout en écoutant les autres. Par ailleurs, lors des répétitions, quand un partenaire vient avec une proposition nouvelle, une interprétation différente de la scène, ils doivent se montrer vigilant pour rebondir tout de suite dessus.

Bénéfice 5 : se divertir dans une atmosphère détendue

Marjorie P. Le professeur pose un cadre de « non jugement » en expliquant dès le premier cours que le théâtre, c’est pour s’amuser. Mais qu’il y a des règles d’écoute et de respect. Je veille à recadrer les enfants pour qu’ils restent dans une attitude positive entre eux. Je leur apprends à se donner des feedbacks constructifs : ils peuvent dire ce qu’ils ont pensé de la scène ou de l’impro. Tout en restant dans la bienveillance. Ils disent d’abord ce qu’ils ont aimé puis ce qui peut être amélioré.

Gabriel C. Le théâtre, c’est un jeu avec toute la dimension de plaisir. Et comme dans tous les jeux, il y a des règles. Les enfants les intègrent très vite car elles ressemblent à celles instaurées en classe. Jouer un spectacle de théâtre préparé pendant toute une année procure un plaisir contagieux, amplifié par le trac et l’excitation. Depuis 20 ans de métier, j’ai la chance de voir les familles émerveillées lorsqu’elles découvrent leur bout de chou occuper le devant la scène avec tant de bonheur !

Stages organisés par Marjorie Pou : http://stagetheatreimprovisations.jimdo.com/

Cours Florent Jeunesse : www.coursflorent.fr/jeunesse

Nouvelle émission « Les p’tites impros ! », sur Gulli, à partir du 19 septembre

19 enfants âgés de 5 à 8 ans et aux dispositions étonnantes improvisent pour notre plus grand plaisir sur les thèmes de la famille et de la société qui les entoure. Ensemble, ils parlent mariage, divorce, travail, naissance d’un nouvel enfant…

Du lundi au vendredi, 23 x 2′

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN