J’y crois, je n’y crois pas, il y croit, il n’y croit pas : comment parler de religion à mon enfant

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Psycho-Famille > J’y crois, je n’y crois pas, il y croit, il n’y croit pas : comment parler de religion à mon enfant

Par le

Parler de religion aux enfants

Parce qu’elle relève de l’intime et suscite beaucoup de crispations dans notre société actuelle, la question de la foi est un sujet à propos duquel on a parfois du mal à communiquer avec nos juniors. Voici donc quelques clés pour trouver les mots justes.

La religion n’a jamais été autant au centre des débats que ces dernières années, notamment à cause des attentats terroristes, des fanatiques qui l’ont dévoyée et ont commis en son nom les pires atrocités.

Dans ce contexte, il est plus que jamais délicat de l’évoquer en famille, qu’on soit habité par la certitude de la présence d’un Dieu ou pas. Les papas ou mamans athées, pour qui son absence est une évidence ou les agnostiques, qui s’interrogent sur la réalité ou pas de cette puissance spirituelle, doivent ainsi être attentifs à ne pas se montrer trop péremptoires ou fermés sur le sujet.

La religion sous le versant de la connaissance

Libre à eux d’exprimer leur non- foi auprès de leurs enfants. Mais plutôt que de leur asséner des opinions extrêmement tranchées qui ne laissent que peu de place à la discussion et à la réflexion et des phrases comme « Dieu n’existe pas » « S’il y avait un Dieu, il ne tolérait pas les choses inhumaines » « Dieu n’a pas créé l’univers », ils doivent veiller à se montrer nuancés. Et plutôt que de ne pas aborder du tout la religion, ils peuvent choisir d’explorer cette thématique sous un biais culturel et historique.

Il peut ainsi être utile d’expliquer la signification et la fonction des différentes emblèmes, édifices, fêtes et gestes religieux. Certes, ils ont la conviction qu’aucun Créateur suprême ne supervise notre bonne vielle planète mais il peut être intéressant pour leurs kids de savoir que Pâques ne rime pas qu’avec les œufs qu’ils ramassent dans le jardin mais a aussi et surtout pour vocation de célébrer la résurrection de Jésus. D’être informés sur la raison pour laquelle certains de leurs copains ne mangent pas de porc à la cantine. La compréhension des religions est capitale pour ne pas se retrouver désarmé dans beaucoup de situations du quotidien.

Lire aussi : Racisme, intolérance, religions : répondre aux questions des enfants

Des concepts qui les aident à construire leur personnalité

Il faut par ailleurs laisser croire les enfants à ce qu’ils veulent croire, même si ça va à l’encontre de ce dont ce dont on est intimement persuadé(e), ne pas traiter par le mépris ce que peuvent leur raconter leurs grands-parents et leurs autres proches, par exemple concernant la création du monde ou la vie après la mort. Légendes ou pas, c’est à eux de se faire leur intime conviction, aujourd’hui ou plus tard. Certaines idées, telle celle du paradis que l’on rejoindrait après notre séjour sur Terre, peuvent en outre être très rassurantes pour eux, surtout pour ceux qui sont très angoissés.

Lire aussi : 7 livres pour parler de la mort aux enfants

Une attitude d’ouverture et de respect

Si l’on a la foi, qu’on soit pratiquant ou pas, il est indispensable d’adopter ce même comportement modéré, d’éviter le bourrage de crâne et de ne pas obliger les plus jeunes pas à singer les rituels des adultes, notamment les prières, qui, s’ils ont une vraie portée symbolique pour les « grands », ne signifient pas forcément grand-chose pour eux.

Il est préférable de décrire la joie que la foi apporte et les valeurs de générosité et d’accueil qu’elle permet d’avoir dans les relations avec les autres, de ne pas se braquer non plus s’ils refusent d’assister à la messe ou déclarent un jour rejeter Dieu. Dans ce domaine comme dans de nombreux autres, nos loustics ont besoin de construire et de s’autodéterminer seuls sans que l’on pense à leur place.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN