Le Miel de la rue Jean Moulin, un livre sur la diversité et le vivre ensemble

MaFamilleZen > Blog > Mes Enfants > Mon enfant (6-10 ans) > Livres & DVD > Le Miel de la rue Jean Moulin, un livre sur la diversité et le vivre ensemble

Par le

Le miel de la rue Jean Moulin

Il est des livres qui surpassent largement leur fonction, en créant, à leur échelle, de petites révolutions. C'est le cas du Miel de la rue Jean Moulin, le dernier roman jeunesse de Rémi Courgeon destiné aux 7-11 ans. Un ouvrage sur la tolérance religieuse qui s'inspire d'un fait réel, et qui a donné lieu à de réjouissantes initiatives. On vous raconte tout.

En plein cœur de Ris-Orangis, la rue Jean Moulin est loin d’être une rue comme les autres. Depuis une trentaine d’années, elle concentre en quelques centaines de mètres un temple, une église, une mosquée et une synagogue. Ici, les relations entre les communautés religieuses sont au beau fixe, grâce à l’esprit de partage insufflé par les différents chefs religieux.

Les abeilles, ces « ouvrières de l’amour » et de la paix

Auteur et illustrateur jeunesse, Rémi Courgeon a décidé de s’inspirer de ce bel exemple de vivre-ensemble pour son dernier ouvrage, Le Miel de la rue Jean Moulin. Un petit roman pour les 7-11 ans paru en mai 2018 chez Nathan, dont l’histoire se déroule rue Jean Moulin et qui a pour héroïnes une ribambelle d’abeilles. Une reine et des ouvrières chargées de concocter un miel aux mille fleurs pour fêter les 10 ans de leur ruche, en allant butiner dans chaque communauté. Métaphore de la tolérance et de la curiosité de l’autre.

« Les abeilles ne font pas de discernement, elles butinent toutes les fleurs. Or les fleurs ornent tous les sacrements et cérémonies, les baptêmes, enterrements, mariages, Bar Mitsva, etc », explique Rémi Courgeon, qui les présente dans son roman comme « les ouvrières de l’amour ». En choisissant comme personnages des insectes, l’auteur avait aussi envie « de mettre la nature au centre de nos préoccupations » : « les religions nous enseignent de respecter et aimer la vie et l’homme, et pour ce faire, il faut aussi respecter la nature ».

Celui qui adore observer l’essaim d’abeilles qui s’installe tous les printemps dans sa cheminée, se reconnaît de plus en elles. A travers ses albums, il dit essayer de « butiner les choses qu[‘il] aime et de polliniser les esprits ». Et il peut compter pour ce faire sur ses deux armes redoutables : sa plume, toujours empreinte de poésie et d’humour et son coup de crayon expressif.

Le miel de la rue Jean Moulin

La rue Jean Moulin, un symbole de fraternité entre les communautés religieuses

Pour écrire ce roman sur le vivre-ensemble, Rémy Courgeon est allé échanger avec les acteurs principaux de la rue Jean Moulin. Et notamment avec « le maire, le rabbin, l’imam et le curé » dont « la gentillesse et la simplicité » l’ont frappé. Il faut dire que monsieur Serfaty, rabbin de Ris-Orangis depuis 32 ans, semble s’être donné pour mission de rassembler.

En plus d’avoir proposé au pasteur de construire un temple sur le même terrain que la synagogue, il a déniché un local pour que les musulmans puissent prier. « On est sur le même trottoir, sur un segment de trente mètres, on se croise tous les jours, s’appelle par nos prénoms. Nous vivons une expérience de fraternité en perpétuelle construction », explique celui qui a de la suite dans les idées lorsqu’il s’agit de créer des ponts entre les religions.

Très impliqué dans la vie de son quartier, il a aussi organisé de nombreux voyages inter culturels, qui ont permis de nouer des liens de confiance et de complicité : « quand des amis juifs se marient, ils invitent des amis musulmans. Quand des amis musulmans décèdent, les amis juifs participent à leurs funérailles. C’est d’ailleurs le même cimetière communal qui accueille juifs, chrétiens et musulmans »

Le miel de la rue Jean Moulin

Une journée de fête inspirée par le livre à Ris-Orangis

Celui qui œuvre depuis des décennies pour la fraternité est fier et ému de la sortie du roman de Rémi Courgeon, qu’il qualifie de « véritable poème »: « montrer que la diversité se retrouve dans les fleurs que les abeilles vont butiner, c’est un beau symbole qui touche beaucoup d’aspects ». D’autant plus que la sortie du livre a donné lieu à une journée de rencontres exceptionnelle à Ris-Orangis.

Le 28 novembre dernier, alors qu’une lecture publique du Miel de la rue Jean Moulin était organisée, la mosquée et la synagogue ouvraient parallèlement leurs portes au public. Un exemplaire du livre a également été offert par la ville à tous les enfants de primaire.

« Quand je vis ce genre de moments, j’ai envie de faire un arrêt sur images », nous confiait avec émotion Rémi Courgeon. Grâce à son nouveau livre, il aura déjà réussi à graver dans les coeurs de petits Français l’espoir d’une paix possible. A présent, il espère secrètement que son livre soit traduit à l’étranger…

le miel de la rue jean moulin

Le Miel de la rue Jean Moulin
Auteur et illustrateur : Rémi Courgeon
Publié chez Nathan en mai 2018
32 pages – Prix : 6, 20 €
Commander

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN