La Corse en famille et sans voiture !

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > La Corse en famille et sans voiture !

Par Brigitte Valotto le

La Corse est une destination touristique phare, dont on ne présente plus les attraits en été : toute la famille y trouve son compte, des fans de plage et soleil aux accros de culture, en passant par les gourmands et amateurs d’œnologie ! Mais un autre de ses atouts, c’est qu’on peut la faire facilement sans voiture, même avec des enfants : à pied, à dos d’âne, en bateau ou à vélo… voici quelques idées d’itinéraires, du nord au sud de l’île de Beauté !

Près de Bastia, au nord : le Cap Corse en vélo électrique

Si vous atterrissez ou amerrissez à Bastia, comme un grand nombre de visiteurs, son Cap s’ouvre à vous comme une excursion toute naturelle vers les plus belles plages du nord de la Corse ! Ce doigt de terre pointé vers l’Italie, cette « île dans l’île », est un véritable petit concentré de celle-ci : suivre ses 128 km de littoral, du nord au sud ou longer son épine dorsale, la Serra, chaîne montagneuse qui le barre en son centre sur presque toute sa longueur …  c’est saisir en un clin d’œil tout ce qui fait la fameuse Beauté de l’île : longues plages sauvages, criques isolées, maquis en fleur, villages perchés, falaises rocheuses, tours génoises, fonds marins merveilleux, panoramas vertigineux entre ciel et mer … Toute la Corse est là, résumée dans cette petite langue de schiste posée sur l’eau claire du golfe ligure !

Une route côtière, de village en village…

Pour en faire le tour, prenez la route de la corniche ou D80 au départ de Bastia : creusée dans la paroi rocheuse qui surplombe la mer, elle est aussi sinueuse que vertigineuse. Les cyclistes aguerris la font à vélo… mais les autres peuvent s’y essayer aussi, en trichant un peu ! Idéal avec des ados, le vélo électrique n’exige pas de gros efforts, il est même très ludique ! On va à son rythme sans forcer, on s’arrête quand on veut, on va se baigner dans les criques cachées, inaccessibles en voiture… Au fil des kilomètres, les paysages se font de plus en plus sauvages. Faites une halte à Erbalunga, l’un des plus beaux petits villages de pêcheurs de la Haute-Corse. Suivez ensuite la route côtière, direction nord, jusqu’au joli port de Macinaggio. Vous pourrez y passer la nuit, avant d’aller le lendemain jusqu’au bout du Cap où vous pourrez voir l’île de la Giraglia.

cap corse que faire

Dîner de langoustes à Centuri…

Située au large du village de Barcaggio, elle culmine à 66 mètres de hauteur, si l’on ne tient pas compte de la hauteur du phare, et fut occupée pendant des siècles : on y trouve les ruines d’une chapelle et une tour génoise carrée. Mais elle est actuellement interdite à la visite, et son écosystème rare est protégé par le réseau Natura 2000. Après Barcaggio, remontez jusqu’au col de la Serra avant de descendre à Centuri Port, joli petit port de pêche qui fut l’un des haut-lieux de la pêche à la langouste, du temps où elle abondait encore en Méditerranée !

centuri cap corse

Un village au nom d’oiseau…

La route se poursuit, à flanc de rocher, jusqu’à Canari, ce village de carte postale au joli nom d’oiseau, qui forme un véritable balcon sur la mer. L’endroit idéal pour passer une agréable soirée ! Le lendemain, baignez-vous sur l’étrange plage de galets noirs du très beau village de Nonza, surmonté par la tour Paoline. Poursuivez ensuite vers le sud : le paysage change, faisant place aux montagnes de calcaire et aux vignes, jusqu’à Saint-Florent, le “Saint-Tropez corse”. C’est un des villages les plus visités de Corse, point de départ du Cap sur la côte ouest, mais aussi porte d’entrée du fameux désert des Agriates. Si vous avez un peu de temps, allez y admirer ce panorama désertique avant de revenir sur Bastia, en traversant le beau village de Patrimonio, connu pour ses nombreux vignobles. Grimpez jusqu’au col de Teghime, à 536 m d’altitude… grâce à la fée électricité, ce ne sera pas un effort redoutable et vous serez récompensé par les vues aériennes sur le golfe de Saint-Florent et le désert des Agriates.

saint florent corse que faire

En pratique :

Durée : 4 jours – Distance : 180 km – De Bastia à Macinaggio (37 à 60 km) – De Macinaggio à Canari (43 à 48 km) – De Canari à Saint-Florent (31 km à 48 km) – De Saint Florent à Bastia (20 à 25 km).
Location de vélos électriques à Bastia, compter environ 150€/personne pour 4 jours, pour des vélos dotés d’une bonne autonomie (100 km env).
Renseignements auprès de l’OT de Bastia, et du Cap Corse

Lire aussi : Et si on louait une maison de rêve pour les vacances ?

Autour de Porto Vecchio, au sud : plages et tours génoises, en bateau… ou à la nage !

Avec son ancienne citadelle haut perchée, son ambiance festive et ses 35 km de plages, toutes plus belles les unes que les autres, Porto Vecchio, blottie dans son anse au Sud-Ouest de l’île de Beauté, est l’une des villes corses préférées des vacanciers. Bien desservie, grâce à l’aéroport de Figari tout proche, et elle se fait point de départ de nombreuses excursions par la mer ou par la terre !

De la ville jusqu’aux plages, en bateau

Commencez par découvrir son port et son centre historique, animé et commerçant : il se visite très facilement à pied. Aux abords immédiats de la ville, on peut voir aussi les anciens marais salants, à l’embouchure du Stabiacciu, très actifs de 1795 à 1915 – c’était les seuls existants en Corse, et Porto Vecchio était alors nommée « Cité du Sel ». Les salines produisaient alors jusqu’à 10 000 quintaux (1 000 tonnes) de sel par an, surtout utilisé pour le salage des routes et non à des fins alimentaires. Elles ne sont plus exploitées, mais vous pouvez en voir la trace – on a une vue panoramique sur les marais depuis la Citadelle, à la porte génoise.

Partez ensuite à la découverte des calanques de Piana, de la réserve de Scandola, des îles Cerbicales, vierges de toute habitation et classées Réserve Naturelle, ou encore du Phare de La Chiappa, à l’entrée du golfe… par la mer : on peut réserver des croisières sur un catamaran, un voilier ou un bateau hybride, pour naviguer sans bruit et sans pollution. Cela vous permet aussi d’aborder en toute liberté de nombreuses plages, parmi les plus belles de Corse : Palombaggia, Santa Giulia, Saint Cyprien, Cala Rossa, Benedettu, Pinarellu, Fautea, Tarco, Canella…

Mais l’excursion la plus amusante, qui ravira les enfants (en âge de nager) est à faire sur la sublime plage de Pinarello, près de Sainte-Lucie de Porto Vecchio (à 15 km au nord de Porto Vecchio en direction de Solenzara).

scandola bateau

Une tour génoise… à la nage !

Au lieu de bronzer idiot, que diriez-vous d’aller visiter l’ancienne tour génoise – la seule tour carrée de Corse, avec celle de Porto – qui vous fait face sur un ilôt, à quelques mètres du rivage ? Pour cela, longez la plage en direction du sud-est, jusqu’à l’endroit où elle se rapproche le plus de l’île, traversez un petit banc de rochers… puis le bras de mer, sur quelques mètres ! Vous aurez toujours pied, la profondeur de l’eau varie d’un mètre à un mètre cinquante… il vous faudra juste vous mettre en maillot, et porter votre sac à dos sur la tête !

De retour sur la terre ferme, vous repérerez immédiatement le sentier balisé en orange qui vous emmène sur une pente douce, à travers le maquis, vers la tour carrée : comptez une dizaine de minutes pour arriver au sommet sur lequel elle est érigée, à 52 mètres d’altitude. De là, vous pourrez profiter d’un panorama incroyable de 360 degrés sur les côtes corses, le large et les montagnes.

 

En pratique :

Distance de l’excursion à Pinarello : 5,8 km
Durée : environ deux heures A/R – Difficulté : facile.
Croisières en bateau hybride au départ de Porto-Ota, à partir de 27€/personne, 1h30.
Infos auprès de l’OT de Porto

Lire aussi : Comment trouver la location de vacances de vos rêves en Corse ?

Sur la côte Ouest, entre Calvi et Ajaccio : les calanques de Piana, à pied ou en bateau électrique…

Classé parmi les plus beaux de France, le village de Piana est aussi la porte d’entrée des calanques du même nom. Elles auraient été façonnées, selon la légende, par le Diable en personne – amoureux rejeté d’une bergère, il l’a figée dans la pierre avec son mari et son chien, dans un rocher de forme éloquente, surnommé « le coeur des amants pétrifiés ». Plus vraisemblablement sculptées par l’érosion, ces roches aux reflets rouges, dominées par la haute silhouette du Capo d’Orto, s’étendent sur deux kilomètres le long de la mer comme une œuvre d’art naturel. Les calanques de Piana sont inscrites depuis 1983 au Patrimoine mondial de l’Humanité .

Elles représentent aussi un précieux réservoir à espèces protégées : on y retrouve pas moins de 125 espèces d’invertébrés, le légendaire balbuzard pêcheur, des faucons pèlerins et des aigles royaux dans le ciel, des mérous, dentis, murènes ou dauphins dans l’eau, et plus de 450 espèces d’algues ! Les calanques de Piana (calanche, en langue corse) sont classées Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) sur 731 hectares, depuis 1985.

piana calanques bateau

La rando du château, idéale en famille

Pour les approcher, vous avez le choix entre de nombreux sentiers de randonnée, dont plusieurs sont très accessibles aux familles. Si vous avez peu de temps, si vous êtes avec de jeunes enfants, préférez la randonnée du château fort : facile et très populaire, elle vous offre en une heure seulement un vrai petit condensé de toute la beauté des calanques. Roches roses et mer bleue d’un côté, maquis verdoyant de l’autre, vous cheminez jusqu’à un promontoire de 395m, qui vous offrira la plus belle vue panoramique sur le golfe de Porto (2h aller-retour).Le départ se fait au parking de la Tête de chien, entre Piana et Porto. Le sentier bas , balisé de jaune, vous emmène à travers cette étrange forêt de roche prophyre rouge, haute de 400 mètres, dans laquelle des arbres de pierre ont pris les formes les plus étranges et les plus évocatrices, avec l’érosion du temps et des vents marins.

De la « Tête de chien » au coeur de pierre…

Le ruisseau du Dardo rafraîchit ce désert de granit, mais en été, préférez les heures matinales ou vespérales, pour ne pas trop souffrir de la chaleur, et pour profiter des reflets du soleil sur la roche. Avec les petits, devinez quelles bosses jumelles évoquent un chameau, reconnaissez la tête d’indien ou de tortue, la cruche ou l’évêque, avec sa crosse en main et sa mitre sur la tête… jusqu’au magnifique et fameux rocher où se découpe la forme d’un coeur, et où dorment pour l’éternité les amants pétrifiés ! Arrivés au belvédère, vous verrez le « château-fort » : en fait, un gros rocher qui en a la forme et domine l’eau turquoise.

Mais vous pouvez aussi aborder les calanques par la mer : elles ont alors un tout autre visage ! De nombreuses compagnies proposent des croisières, avec différentes embarcations (y compris des catamarans) au départ de Porto, mais aussi Ajaccio, Porticcio, Cargèse, Sagone et Calvi. On peut aussi louer sa propre embarcation, et notamment des bateaux «hybrides» non-polluants.

En fin d’après-midi, la vue des calanques depuis la mer est particulièrement belle, les falaises rocheuses prenant une couleur rouge intense au coucher du soleil. La croisière peut être couplée avec celle qui vous mènera vers la réserve de Scandola, autre merveille voisine !

calanques piana reserve scandola

En pratique :

Chemin du Château, durée moyenne : environ 1H A/R, distance : 1,3km, facile.
En bateau, départs de Porto, environ 1h30 (selon embarcation) pour le circuit des calanques, 3 à 5 heures avec la réserve de Scandola, avec escale dans le petit village de Girolata – tous deux accessibles uniquement en bateau.

Au sud du Sud, à Bonifacio : le sentier des douaniers, à pied… ou à dos d’âne !

Perchée sur un littoral déchiqueté, hérissée de tours génoises, parsemée de maisons ocres aux volets verts, Bonifacio regarde la mer du haut de ses 70 mètres de falaises de calcaire blanc, plongeant dans une eau turquoise. En contrefort, ses massifs couverts d’une végétation dense et parfumée forment le nid de petits villages, plus pittoresques les uns que les autres. C’est peut-être la ville corse qui semblera la plus dépaysante à vos yeux de métropolitain : ici, on est au sud du Sud… et la dolce vita n’est pas réservée aux Italiens d’en face !  Goûtez-y pleinement, en flânant dans les ruelles étroites et pavées de la Citadelle, en vous attablant aux terrasses du port, en voguant vers les îles, en vous reposant sur les plages…

Du port à la Citadelle…

Une promenade d’une journée suffit à visiter le cœur historique et son port, très animé, qui regorge de restaurants et d’officines proposant des croisières, locations de bateaux, activités marines et sous-marines…Montez ensuite vers la Citadelle, perchée au sommet de la falaise blanche. Bâti progressivement à partir du XIIe pour sécuriser le commerce entre la Ligurie, la Sardaigne et la République de Gênes, dont faisait partie la ville, et contrôler les bouches de Bonifacio, cet ensemble de fortifications qui enserre la vieille ville est un remarquable ouvrage militaire, classé Monument Historique. Faites le tour des remparts et descendez enfin les 187 marches du célèbre escalier du Roy d’Aragon, qui fait partie des grandes curiosités touristiques de Bonifacio. Edifié au sud de la pointe du Timo (selon la légende, il fut construit en une seule nuit, lors du siège de la ville en 1420 par les troupes du roi d’Aragon), il descend sur toute la hauteur de la falaise et la barre comme un trait sombre et oblique.

visiter bonifacio à pied

Sur le sentier des douaniers…

Comptez une demi-journée de marche pour cette excursion facile, qui démarre sur le port de Bonifacio et vous emmène sur la boucle d’une ancienne voie génoise dallée et bordée de murée, qui longe de très belles plages, parmi les plus réputées de toute la Corse ! Réhabilité, parsemé de fleurs sauvages, le sentier offre des vues exceptionnelles sur Bonifacio, l’anse du Fazzio, la baie toute entière. Attention, ce parcours paradisiaque hors saison est très fréquenté l’été, et aucun ombrage ne vous protège du soleil. Pendant les mois les plus chauds, mettez un chapeau et prenez de l’eau !

De plage en plage…

La première plage, baptisée la « crique de Bonifacio » ou calanque de la Catena, dans sa petite anse très abritée, est le lieu rêvé pour une baignade dans une eau très chaude, au moins jusqu’à mi-septembre, avec vue sur la ville au sommet de sa falaise. Le sentier longe le Cap de Feno : un petit chemin vous amène à sa pointe, jusqu’au phare de la Madonetta, où le panorama est superbe – mais soyez attentifs, c’est le seul passage un peu risqué. Revenez ensuite sur vos pas pour reprendre le sentier vers la calanque de Fazzio. Avec sa forme en L la protégeant des vagues, ses magnifiques fonds sous-marins et son petit ilôt au milieu, elle est idéale pour nager et pratiquer la plongée. La plage du Paragan, quant à elle, est réputée comme l’une des plus belles d’Europe, avec son eau cristalline. Il vous faudra ensuite revenir vers Bonifacio, en reprenant le même chemin.

plus belles plages corse du sud

Et pourquoi pas un âne ?

Si vous randonnez avec des enfants, les quatre heures de marche et les 1 069 mètres de dénivelé risquent cependant d’être un peu ardus : pourquoi ne pas  louer un âne corse ? De petite taille, gris clair (le seul de race « pur Corse ») ou noir (d’origine catalane) l’âne a toujours été d’une assistance précieuse sur l’île de Beauté ! Bâté, attelé ou monté, dans les carrières de pierre, pour les travaux agricoles dans les endroits les plus escarpés, pour relier les hameaux éloignés ou se rendre sur les exploitations agricoles éparses… Aujourd’hui, il accompagne les randonneurs, et transporte facilement les sacs de deux ou trois personnes, tandis que les enfants se battent pour monter sur son dos !

En pratique :

Durée de l’excursion : environ 3h30 AR, hors pauses, 9.91 km.
Location d’un âne de randonnée avec équipement et guide, à partir de 40 euros la journée, nombreux ranchs et loueurs sur toute l’île.
Infos auprès de l’OT de Bonifacio

Plus d’infos et d’idées…

Corse 100 itinéraire zero carbone larousse

La Corse en 100 itinéraires zéro carbone vient de paraître chez Larousse, avec près de 100 itinéraires à faire à pied, à vélo, en train, à cheval ou en kayak : des escapades originales pour explorer la Corse autrement, le temps de quelques heures, d’un week-end ou d’une semaine, en famille et en mode « éco-responsable » ! Avec de très belles illustrations et des cartes à télécharger, 19,95 € (broché) ou 10,99 € en format numérique. Commander sur la Fnac ou Amazon.

Concours : On vous offre 10 exemplaires du guide Larousse du 20 juillet au 3 août 2022 dans l’espace Concours !

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN