Les vacances idéales de la famille nombreuse

MaFamilleZen > Ma Famille > Vacances & Week-end > Les vacances idéales de la famille nombreuse

Par le

Les vacances, période magique de retrouvailles familiales. On en rêve tous, mais quelle formule choisir quand on a une famille nombreuse ? Comment arriver à contenter les ados, les petits et les parents ? Nous avons testé pour vous plusieurs formules de vacances. La location en meublé avec ou sans copains. La location entre amis. Les vacances dans la famille.Le village de vacances et le camping-club. Voici notre verdict quand on a une grande famille.

Vacances pour les familles nombreuses : à bannir, la location de vacances sans copains…

L’ado peut gâcher à lui seul les vacances de tous :

L’ado en vacances peut être une vraie plaie… Surtout si le lieu n’est pas équipé d’Internet… « Que fait-on dans ce trou ? Quand est-ce qu’on rentre ? Encore une visite culturelle pourrie… sans moi !…». Sans compter les « Vous m’avez éclaboussée… allez jouer ailleurs… C’est pas vrai, mon forfait téléphone est DEJA épuisé… ? ».

Les 6 -12 ans apprécient plus :

Eana

Les enfants jouent plus facilement ensemble ; chacun choisit à tour de rôle « Son » jeu : maîtresse, chat perché ou voleurs…

Ils sont souvent d’accord pour venir visiter un château ou une ville médiévale… Si on leur promet une glace au bout. Et surtout un circuit spécial enfants (circuits-jeux, visites en costumes, chasse au trésor…) : de nombreux sites en proposent, pensez à vous renseigner à l’Office du Tourisme de la ville.

Les moins de 5 ans : pensez à réserver une baby-sitter :

Demandez à votre loueur les coordonnées de baby-sitters, qui seront ravies de venir gagner un peu d’argent de poche en gardant les plus jeunes ou en vous accompagnant dans vos visites. Elle vous permettra aussi de sortir pour un dîner en amoureux, sans stress. En s’y prenant à l’avance, on trouve toujours !

L’idéal : Pour les occuper, prévoyez un stage sportif ou artistique sur place.

Louer une maison avec des amis : très risqué pour l’amitié !

Pour la location de vacances entre amis fonctionne, il vaut mieux que les amis aient des enfants du même âge et du même sexe que les vôtres. Et qu’ils se connaissent (et s’apprécient !) avant le départ.  Multiplier le nombre de personnes dans une location multiplie les risques de mésentente.

Il faut connaître le fonctionnement des amis : comment gérer le couple qui aime sortir le soir ? Et celui qui ne rêve que de se coucher tôt ? Celui qui aime les visites culturelles, face à celui qui préfère le sport ? Celle qui est maniaque  et celle qui ne l’est pas ?

Le plus compliqué reste  le budget : faut-il appliquer un prorata ou tout diviser par deux ? Mais un bébé de 6 mois, coûte-t-il aussi cher à nourrir qu’un ado de 15 ans ? Ses couches, ça rentre dans le budget ? Bref, mieux vaut prévoir une règle souple AVANT le départ. Sinon vous risquez fort de terminer vos vacances fâchés…

L’idéal : Vous aurez pré-testé la formule « vacances partagées » avec vos amis pendant un week-end avant l’été . Si c’est possible, préférez louer deux maisons côte à côte : on a testé, ça fonctionne mieux !

Les vacances chez les (beaux-)parents : la porte ouverte aux conflits

Si vos parents ou beaux-parents ont une grande maison, c’est  tentant. Une occasion pour les enfants de profiter de leurs grands-parents, sans que cela ne coûte très cher.  Mais là, c’est VOTRE égo qu’il faut faire taire. Lorsque vous retourner chez vos parents, vous redevenez leur enfant…

Le plus difficile, c’est lorsque l’éducation que vous donnez à vos enfants vient en contradiction avec celle de vos (beaux) parents. Ou que vous vous trouvez au milieu d’un conflit opposant grands-parents et petits-enfants.  La seule façon pour que ça se passe le mieux possible est  : chez moi, c’est moi qui décide. Mais chez mes (beaux-)parents, ce sont leurs règles. Les enfants sont prévenus : « ce qu’on peut faire chez grand-père n’est pas valable à la maison ! »

L’idéal : Louer A COTE de votre famille : chacun chez soi, chacun sa place. Et les tensions tombent d’elles-mêmes !

Emmener les copains des enfants avec soi : un moindre mal

Plusieurs enfants et un seul copain : bonjour les problèmes ! Vous êtes bon pour les récriminations. « Pourquoi c’est toujours  lui qui emmène un ami ? ». « Parce que c’est l’aîné, ou le seul garçon ou… » ne fonctionnent pas. Avec les enfants, vous ne ferez jamais partir un sentiment d’injustice par une explication sensée. Un enfant = un copain.

Si vous pouvez vous permettre d’emmener un copain de chacun de vos enfants, c’est parfait. Mais attention au budget ! Pour louer des vélos, le budget sera multiplié par deux ! Pour visiter un musée, idem. Le mieux dans ce cas est de prévoir les règles avec les parents des copains dès l’invitation ! Exemple : on paye le logement, la nourriture et les sorties culturelles. Vous payez le stage de voile et la location de vélo de votre fils.

Prêt à gérer les problèmes d’une colonie de vacances ? Attention : vos enfants + les copains :  ça fait colonie. Si chacun est occupé, il est illusoire de penser que vous pourrez vous reposer. Plus vous avez d’enfants, plus il y a de problèmes à gérer !

L’idéal : Emmener un copain à la fois et à tour de rôle. Là encore vous risquez  des remarques : « C’est pas juste, les vacances dernières étaient mieux que celles là…»

C’est bien, mais  cher… : la résidence-club

Pierre & Vacances Cap Esterel

Une maisonnette pour soi, plus ou moins éloignée des activités (et donc du bruit), les repas à préparer… A moins de s’offrir la demi-pension dans les restaurants du club. Et tous les enfants occupés dans la journée. A condition de payer ! Car si le principe de village-club de vacances réjouit parents et enfants, le porte-monnaie trinque. Tout est payant (sauf dans certaines résidences vacances plus chères au départ), du lave-linge, aux activités des enfants et des parents.

L’intérêt essentiel : chaque enfant y rencontre des enfants de son âge et de son sexe. On ne se retrouve qu’aux repas. La liberté pour chacun à coût élevé ! Du coup on limite les visites culturelles, pour amortir les prix… Dommage !

La formule idéale : le camping-club !

Camping Les Petits Camarguais-Grau du Roi

Le camping-club, c’es la même formule que la résidence-club, mais en moins cher. La maisonnette est remplacée par une tente ou un mobil home. Le lieu est clos, donc sécurité assurée pour les enfants. Les clubs enfants sont gratuits. Et  comme c’est moins cher, on n’hésite pas à organiser quelques sorties culturelles pour découvrir les environs.

Attention : bien se renseigner avant sur l’âge des clubs enfants pour éviter les déceptions.

Les moins : beaucoup de monde autour de piscines pas toujours adaptées à la quantité de vacanciers. Les photos peuvent être trompeuses. Dans ce cas, privilégier les baignades le matin et à l’heure du déjeuner. Et profiter de l’après midi pour faire la sieste ou les visites culturelles.

Et pendant que les enfants rayonnent (dans tous les sens du terme), les parents se reposent !

Marie-Charlotte Clerf

Thérapeute Vittoz certifiée, coach certifiée en développement personnel,  formatrice parentale. Elle a créé « MC2 coach-famille » pour aider les parents à améliorer leur  vie de famille. Ses spécialités : accompagner chaque membre de la famille à  trouver sa juste place, faire progresser la communication et les relations parents / enfants et enfants entre eux  , favoriser  la prise de conscience de ses points forts et des points d’amélioration possibles, aider à sortir d’un burn-out familial ou d’une dépression, se sentir utile et plein d’énergie, tout en ayant le temps de s’ occuper de soi-même…
www.coach-famille.fr
contact@coach-famille.fr – 06 60 87 20 35

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN