Comment faire pour réduire les coûts de mon prêt immobilier ?

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Comment faire pour réduire les coûts de mon prêt immobilier ?

Par Lola Payet le

pret immobilier remboursement

Un prêt immobilier doit se penser à long terme car son coût peut parfois devenir une charge lourde à porter. Que faire lorsque les mensualités sont trop importantes ? Des moyens existent pour diminuer le poids des paiements. Nous vous proposons d’examiner les leviers les plus pertinents que nous avons recensés. Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive mais il y a fort à parier qu’au moins une des astuces suivantes vous apporte un regain de légèreté financière. Certaines sont applicables dès la souscription de votre prêt, d’autres peuvent être utilisées pendant vos années de remboursement.

Quelle institution bancaire ?

Le choix de la banque chez laquelle vous allez souscrire votre prêt est le premier élément à prendre en compte dans la réduction des coûts. En effet, se diriger vers l’établissement dans lequel on a déjà un compte courant, une assurance, un livret A, peut paraître naturel. Cependant, les meilleures offres se cachent peut-être chez les concurrents. C’est d’ailleurs lorsque vous faites jouer la concurrence que vous avez le plus de chances de voir les prix baisser ! Aujourd’hui les établissements bancaires sont nombreux sur internet ou non. Les banques en ligne proposent souvent des tarifs attractifs, certaines font parfois le sacrifice de certains services mais certaines sont plébiscitées. Selon vos besoins et votre budget, il ne faut pas négliger ces établissements.

Un dossier complet engendre moins de frais

Les banques reçoivent de nombreux dossiers et les traiter prend un temps non négligeable qu’elles vous facturent en frais de dossiers. Ces frais peuvent être réduits en fournissant un dossier complet, clair et rapide à traiter.

Un bon dossier donne aussi une bonne image de vous à votre conseiller. L’accord d’un prêt par une banque repose sur la confiance qu’elle a en vous et en vos capacités de remboursement ; il est primordial de mettre en avant vos compétences de gestion.

Il ne faut pas oublier qu’il n’existe pas de barème officiel pour ces frais et les banques appliquent des montants qu’elles fixent librement. Ici aussi la comparaison de plusieurs établissements et les négociations qui peuvent en découler sont à utiliser pour faire baisser le coût de son crédit.

Le changement de l’assurance du prêt immobilier

Au moment où vous souscrivez un prêt immobilier vous devez en plus souscrire à une assurance pour ce prêt. Là aussi faites jouer la concurrence. La banque auprès de laquelle vous souscrivez le prêt vous propose automatiquement une assurance. Cependant, depuis 2010, il est tout à fait possible de choisir un autre établissement pour assurer son prêt immobilier.

Depuis 2014, la loi permet aussi de changer d’assureur en cours de contrat s’il est souscrit auprès de la banque créditrice. Il faut cependant remplir certaines conditions pour pouvoir effectuer ce changement :

  • Le contrat d’assurance doit dater de moins d’un an ;
  • Le nouveau contrat souscrit doit présenter les mêmes conditions que le contrat signé auprès de la banque ;

Si le contrat a plus d’un an, vous pourrez tout de même en changer à la date anniversaire de sa souscription.

Pour bien choisir votre assurance vous pouvez faire appel à un courtier en assurance qui déniche pour vous l’établissement optimal selon vos besoins et vos capacités financières. Les coûts engendrés par le courtage seront mieux amortis si vous y faites appel au début de votre prêt.

Jouer sur la durée de remboursement du prêt

Si les conditions de votre prêt sont déjà signées et que vous avez commencé à le rembourser, vous pouvez jouer sur la durée de son remboursement. Le taux d’intérêt du prêt souscrit dépend de sa longueur, en fait plus vous remboursez longtemps plus vous remboursez d’intérêts. Ainsi en modulant les échéances vous pourrez en réduire le coût notamment en augmentant les mensualités.

Les prêts à taux fixe permettent de s’adapter à d’éventuelles fluctuations de vos revenus. Vous pouvez même reporter vos mensualités en cas d’incapacité de remboursement passagère. Ce type de prêt est plus modulable, il peut être à privilégier pour des professions aux revenus fluctuants.

Pour économiser encore un peu sur les frais, il faut penser à demander une durée de remboursement moins classique que 10, 15 ou 25 ans. En jouant sur une ou deux années les paliers des taux d’intérêts peuvent devenir plus avantageux. Les intérêts représentent en moyenne un tiers du montant total remboursé. Les réduire permet donc d’économiser considérablement, surtout sur un prêt immobilier.

Le rachat de crédit

Il est possible selon le cas de procéder à l’inverse et d’allonger la durée du prêt, lorsque vos capacités financières se réduisent par exemple. Pour ce faire, il faut qu’un autre établissement financier rachète votre prêt. Pour qu’elle soit rentable, cette opération doit vous permettre d’accéder à un taux d’intérêt plus avantageux. De plus, il est nécessaire de prendre en compte les frais engendrés par le rachat qui peuvent être élevés car il doit rester rentable pour les établissements de crédit. D’ailleurs, toutes les banques ne pratiquent pas le rachat de crédit, il est donc important de se renseigner en amont auprès des établissements avant d’envisager ce type d’opération.

Le regroupement de crédits est une autre solution, parfois le dernier recours face à un endettement trop important. Il ne permet pas de diminuer le coût total du crédit mais d’alléger la charge mensuelle qui pèse sur l’emprunteur. Il s’agit d’allonger la durée de remboursement du prêt pour en réduire les mensualités.

Pour conclure

Vous l’aurez compris, les points clés pour réduire le coût de son prêt immobilier sont les points de négociation. Les établissements bancaires sont des entreprises dont le but est de vendre des produits financiers. Ils sont libres de fixer leurs prix sur de nombreux produits et en tant que client vous êtes libre de les comparer. Faire jouer la concurrence et négocier en amenant les bons arguments peut réduire considérablement les coûts. Quelles que soient les difficultés que vous rencontrez pour rembourser votre emprunt, la première démarche est toujours de contacter votre conseiller pour éviter d’éventuelles complications.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN