Rentrée en CP et 6ème : des rentrées pas comme les autres

MaFamilleZen > Mes Enfants > Mon ado (11-18 ans) > Vie scolaire > Collège > Rentrée en CP et 6ème : des rentrées pas comme les autres

Par le Mis à jour le 25/08/2015

Véritable tournant, l’entrée à l’école primaire et au collège est mieux vécue par l’enfant quand elle est anticipée. Sa naissance, sa première dent, son apprentissage de la marche… Vous vous en souvenez comme si c’était hier. Pourtant, aujourd’hui, votre bébé a bien grandi et s’apprête à entrer au CP ou en sixième. Une étape parfois un peu perturbante pour les parents que nous sommes. Mais qui peut l’être surtout pour l’enfant. Quelques conseils pour préparer vos juniors à franchir le cap.

3 coliers

Rentrée CP : facilitez son passage dans le monde des grands

Ne lui mettez pas la pression

Si c’est en CP que votre bout de chou entre, faites en sortes de préparer le terrain en amont. Donnez un côté ludique à son entrée à l’école primaire. En lui achetant des jolies affaires, notamment un cartable tout neuf. En lui composant une tenue dans laquelle il se sentira beau. Et en faisant l’acquisition d’un vrai bureau.

Par contre, n’insistez pas sur le côté décisif de l’année qu’il va vivre. Vous pouvez lui expliquer qu’il va apprendre à lire et que ça va lui permettre de lire tout seul ses albums préférés. Mais ne lui mettez pas la pression. Ce n’est pas en lui disant que c’est cette année que tout se joue… Qu’il faut absolument qu’il soit premier dans tous les matières s’il veut vraiment devenir vétérinaire plus tard… Que vous aiderez votre enfant à s’épanouir en classe. Il risque alors d’être très angoissé à l’idée de ne pas être à la hauteur.

Rassurez-le par tous les moyens

Si cela ne lui a pas été proposé à la fin de la grande section de maternelle, demandez à visiter son établissement. Repérez avec lui l’étage où sera sa classe. L’endroit où se trouvent les toilettes, la cantine et le bureau de la directrice. Parce qu’on se sent plus courageux quand on est accompagné, donnez rendez-vous à son meilleur copain et à ses parents le jour de la rentrée, quelques minutes avant l’heure fatidique. Afin qu’il n’entre pas seul dans la cours de récré. Cette arène impressionnante où il y a beaucoup de bruit, de mouvements. Et où tous les élèves -ou presque- sont plus âgés que lui !

Rentrée 6ème : de la difficulté d’être ni trop loin, ni trop proche

C’est me moment de couper le cordon

Si c’est la sixième que votre rejeton s’apprête à rejoindre, l’attitude à adopter n’est pas la même. Il faut alors trouver la bonne mesure entre la présence psychologique et la prise en distance physique. Certes, l’immensité du collège, les changements de salles, de profs, le matériel pléthorique à gérer sont autant de nouveautés, souvent difficiles à assimiler. Mais ce n’est pas en restant collé(e) à lui que vous allez beaucoup l’épauler.

Laissez-le aller seul au collège s’il le désire. Et ne l’escortez pas, de toute façon, jusqu’à la porte. Le fait d’être étiqueté comme « fils à maman » ou « fils à papa » pourrait sinon le poursuivre toute l’année. Il est préférable qu’il retrouve à la grille deux ou trois de ses copains de CM2, plutôt que vous le chaperonniez.

Des parents présents… mais discrètement

Par contre, vous pouvez, la veille, remplir avec lui son sac à dos. Ou vérifier qu’il n’a rien oublié, liste à l’appui. Vous pourrez faire la même chose lors des premières semaines de cours. En checkant son agenda et son carnet de correspondance. En couvrant avec lui ses livres et carnets. Et en l’aidant à organiser son bureau avec des bannettes et des repères de couleurs…

Soyez vigilant enfin à ce qu’il effectue ses devoirs dans de bonnes conditions, c’est-à-dire pas devant la télé ou le soir au dernier moment avant d’aller se coucher. Mais laissez-le peu à peu s’assumer. Le but étant justement qu’il franchisse un seuil supplémentaire dans l’autonomisation.

Et vous, votre enfant entre en quelle classe ? 

A lire :
• La collection de 9 petits livres « Je suis en CP » de Magdalena, Editions Flammarion-Castor Poche, 5,60 euros chacun sur Amazon.fr.
Bientôt la 6e, le grand saut… trop classe de Marion Gillot et Sophie Bouxom, Editions La Martinière Jeunesse, 9,95 euros

Lire aussi :
Rentrée scolaire : quelle assurance pour mon enfant ?
Un guide sur les droits des parents d’élèves et des élèves
Mon enfant est surdoué, comment à l’aider à ne pas décrocher ?

 Découvrez d’autres articles sur la famille, la psychologie de l’enfant, l’éducation
dans notre rubrique EDUCATION & PSYCHO

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN