Moisissures dans Sophie la girafe : le jouet icônique est-il dangereux pour les tout-petits ?

Blog Moisissures dans Sophie la girafe : le jouet icônique est-il dangereux pour les tout-petits ?

Par Nathalie Brunissen le

sophie la girafe moisissure danger

Qui ne connait pas Sophie la girafe ? Les jeunes grands-parents, qui l’ont reçue en cadeau de naissance, l’offrent désormais à leurs petits-enfants… La plus célèbre des girafes, qui a fêté ses 50 ans en 2011, a tout de suite été adoptée par les jeunes mamans. Dotée de longues pattes et d’un cou très mince, la forme de Sophie est en effet idéale pour optimiser la préhension des tout-petits. Facile à attraper, à triturer et à mâchouiller, elle est également parfaite pour calmer les premières poussées dentaires. Seulement voilà, il y a quelques années, une dentiste américaine a alerté sur l’apparition de moisissures à l’intérieur du jouet de dentition, provoquant une vague de témoignages de parents, photos à l’appui. Alors faut-il s’inquiéter ? Sophie la girafe est-elle dangereuse pour les enfants ?

Sophie la girafe, un jouet en caoutchouc 100 % naturel

Sophie la girafe est née le 25 mai 1961, jour de la Sainte Sophie, ce qui explique que sont créateur, un certain Monsieur Rampeau, ait donné ce prénom insolite à cet animal exotique, quand les jouets à l’époque représentaient surtout les animaux de la ferme. Plus de 50 ans après sa naissance, Sophie la Girafe n’a pas pris une ride. Elle a même retrouvé une deuxième jeunesse, et fait des petits avec le lancement de plusieurs collections de jouets dérivés répondant aux besoins de bébé, à chaque moment de la journée et à chaque étape de son développement. Sophie la Girafe est même devenue un jouet premier âge dans l’air du temps, plébiscitée par les jeunes parents sensibilisés à l’écologie, au made in France, et désireux d’offrir des produits sains à leur enfant.

Sophie la Girafe est entièrement fabriquée en France, en Haute-Savoie, par la société VULLI. Elle est composée de caoutchouc 100 % naturel, provenant de la sève d’hévéa, un arbre qui pousse en Malaisie. Sa sève, qu’on appelle le latex, est une matière naturelle, souple, étanche et isolante, agréable à l’odeur comme au toucher. C’est en chauffant la sève d’hévéa que VULLI, grâce à un procédé unique et une technique dite de rotomoulage, parvient à réaliser, après 14 opérations manuelles, cette petite merveille qu’est Sophie la girafe.

Moisissures dans Sophie la girafe, des réponses à la polémique

En 2017, une dentiste américaine a créé la polémique en affirmant que des moisissures se développaient à l’intérieur de Sophie la girafe, potentiellement dangereuses pour les tout-petits, suscitant l’inquiétude des jeunes parents. Peut-on effectivement trouver des moisissures dans ce jouet de dentition icônique ? Vous trouverez ici les réponses à vos questions, mais selon un porte-parole de l’entreprise VULLI interrogé à l’époque par un journal canadien, « des études internes ont été menées et ont indiqué qu’il est improbable (ou dans de très rares cas) que la salive puisse se transformer en moisissure ». En réponse aux photos postées par les parents durant la période de cabale contre Sophie la girafe qui suivi ces accusations, le porte-parole du fabricant indique : « il semble que l’intérieur du corps de la girafe est encore humide, ce qui porte à croire que de l’eau est restée à l’intérieur de la girafe et c’est cette dernière qui aurait causé la moisissure ; situation qui est souvent observée avec les jouets de bain ».Selon VULLI, il est donc primordial de respecter les consignes de nettoyage à la lettre. « Elle ne doit pas être immergée dans l’eau ni rincée, afin d’éviter que l’eau pénètre à l’intérieur, car elle risque d’être endommagée. Nous voudrions donc souligner qu’il est important, lors du nettoyage du produit, de bien veiller à ce que l’eau ne pénètre pas dans le trou du sifflet », ajoute la porte-parole de Vulli.

Pour éviter que des moisissures apparaissent dans votre girafe, comme détaillé sur ce site, il est donc tout simplement conseillé de respecter les consignes de l’emballage et d’en faire une bonne utilisation. Et aussi d’éviter les jouets de contrefaçon…

sophie la girafe moisissure

Sophie la girafe, pourquoi un tel succès ?

Alors passée cette polémique qui a fait long feu, pourquoi Sophie la girafe remporte-t-elle toujours autant de succès plus de 50 ans après sa naissance ? Parce qu’une telle longévité, sur un marché de la puériculture florissant, avec plein de jeunes marques vertueuses, c’est plutôt exceptionnel. Et bien voilà Sophie la girafe est le premier jouet qui met en éveil tous les sens de bébé !

La vue

À 3 mois, la vue de bébé est à 1/10ème et son oeil ne perçoit que les contrastes. Grâce à ses taches foncées et contrastées sur tout le corps, Sophie la girafe attire le regard de bébé et devient un objet familier et rassurant pour lui, car il la reconnaît aisément.

L’ouïe

Dotée d’un sifflet, elle amuse et stimule l’ouïe de bébé. Le son rigolo de Sophie la girafe quand on la presse permet dans un premier temps de stimuler son ouïe et par la suite l’aide à comprendre la relation de cause à effet.

Le goût

Composée de caoutchouc 100% naturel et de peinture alimentaire, Sophie la girafe peut être mordillée sans danger. C’est comme la tétine d’un biberon. Grâce à sa texture souple et dotée de nombreuses parties à mordiller (oreilles, cornes, museau et pattes), elle est idéale pour soulager les gencives de bébé lors des poussées dentaires.

Le toucher

Le toucher est le premier moyen de communication chez l’enfant avec le monde extérieur. La douceur de Sophie la girafe, telle la peau de sa maman, rassure et apporte à bébé des réactions physiologiques et émotionnelles qui l’apaiseront et favoriseront sa croissance et son bien-être. Grâce à sa forme et sa taille de 18 cm, elle est légère et parfaitement adaptée aux petites mains de bébé. Ses longues pattes et son cou permettent à bébé de la saisir facilement dès son plus jeune âge.

L’odorat

Le parfum particulier du caoutchouc naturel tiré de l’Hévéa donne à Sophie la girafe une vraie particularité, ce qui facilite l’enfant à l’identifier parmi tous ses autres jouets.

Avec tout ça, Sophie la girafe a encore de beaux jours devant elle, et les tout-petits n’ont pas fini de mordiller ses fines pattes pour se faire les dents ! Et on est sûr qu’elle figurera toujours parmi les classiques des cadeaux de naissance.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN