Titanic toujours à la UNE : expo, livres, film 3D

MaFamilleZen > Ma Famille > Sorties en famille > Sorties culturelles > Titanic toujours à la UNE : expo, livres, film 3D

Par le

« Titanic » de James Cameron (1997). Photo : DR.

L’histoire du Titanic, ce paquebot géant vaincu par un iceberg, continue de nous intriguer cent ans après son naufrage, survenu dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, et qui a causé la mort plus de 1 700 personnes. Une tragédie auréolée de mystère qui frappe l’imagination de toutes les générations, adolescents compris, depuis le film de James Cameron, « Titanic », en 1997. Le centenaire de ce triste événement apporte son lot de nouveaux livres et films mais aussi d’expositions. De nouvelles pistes pour explorer l’histoire du Titanic et tenter de trouver des réponses aux nombreuses questions qu’elle suscite.

Pourquoi le plus grand transatlantique de l’époque, réputé insubmersible,  a-t-il coulé en à peine deux heures ? Sur quoi se fondait le sentiment d’invincibilité qui a poussé l’équipage du Titanic à négliger le danger ? Qui étaient ses passagers en dehors des milliardaires de la première classe ? D’où venaient tous ces immigrants attirés par le rêve américain? Quelles ont été leurs conditions de vie à bord ? Pourquoi en a-t-on sauvé si peu ? Aurait-on pu éviter cette catastrophe humaine qui a des airs d’avertissement pour notre société en pleine crise financière et menacée d’une catastrophe écologique ?

Une histoire à explorer en famille. Par exemple en commençant par s’immerger dans l’exposition de la Cité de la mer à Cherbourg.

L’exposition « Titanic – Retour à Cherbourg »

La Cité de la mer, à Cherbourg, a ouvert le 10 avril dernier un espace supplémentaire de 2 500 m2,  au sein de l’ancienne gare transatlantique, pour accueillir cette nouvelle exposition permanente consacrée au Titanic et à sa dernière escale continentale. Très peu d’objets, mais une scénographie originale de Clémence Farrell (« Bon Appétit » à la Cité des sciences et de l’industrie, c’était elle aussi) qui joue de toutes les ressources du multimédia pour embarquer le visiteur dans un voyage riche en émotion et empreint d’une grande humanité.

 

Mur animé

Photo : C. Lengellé

Les murs de la salle des bagages, de style Art nouveau, au rez-de-chaussée du bâtiment des années 1930, s’animent pour nous parler des passagers montés à bord à Cherbourg. Invitation à fouiller dans leurs malles pour découvrir d’où ils venaient, comment ils vivaient, quels étaient leurs rêves… Ni manette, ni console : face à l’écran projeté sur ces « murs dynamiques », c’est en cliquant à distance avec sa main (technologie Kinect) que le spectateur déroule leurs histoires. Souvent celles de candidats à l’immigration dont de petits films nous font découvrir les origines, grâce à un riche fonds documentaire réuni avec le concours de 15 grands musées et institutions relatifs à l’immigration dont Ellis Island, à New York.

 

Reconstitution d'une cabine de 1re classe

 Photo : C. Lengellé

À l’étage, une passerelle conduit dans les entrailles du paquebot, dont plusieurs espaces significatifs ont été reconstitués : coursives des 1res, 2es et 3e classes, cabines des différentes classes, capitainerie avec ses téléphones d’époque à décrocher pour écouter les conversations, salle des transmissions où apprendre à écrire un message de détresse en morse, bureau de poste…

La capitainerie

 Photo : Béatrice Debuire.

 

 

 

Sons, images, témoignages de passagers dits par des comédiens, théâtre optique, animations interactives… suscitent notre imagination pour nous plonger de l’intérieur au cœur de cet événement dont les visiteurs sont les acteurs, pour le plus grand plaisir des enfants. L’ambiance lumineuse et sonore de chacun de ces espaces varie simultanément au rythme des dernières heures du naufrage, concentrées en une demi-heure qui se répète indéfiniment. À la fois ludique et émouvant…

 

L’exposition en pratique :

Cité de la mer
Gare maritime transatlantique, 50100 Cherbourg-Octeville – 02 33 20 26 69.
Tarifs (jusqu’au 30 septembre, billet un jour avec sorties autorisées et accès aux autres animations de la Cité de la mer) :
adultes : 18 € ; enfants de 5 à 17 ans : 13 € ; enfants moins de 5 ans : gratuit ; audio guide : 3 €
www.citedelamer.com

Pour s’y rendre depuis Paris :
– en train (St-Lazare) : 3 h 30 environ
– en voiture : 4 heures environ

Pour se loger en famille :

L’app@rt’54 à Cherbourg : 3 appartements de 2 à 4 personnes en location dans une maison de 3 étages au centre ville. Aussi décontracté que l’hôtel (linge fourni et ménage compris) mais plus pratique quand on est en famille (cuisine équipée, vaisselle…). Un lieu accueillant, confortable et écologique (produits de soin et de nettoyage verts). Dans l’app@rt’Déco, aux tonalités Art déco, un mini hammam qui délasse autant qu’un grand…

Nuitées de 84 € à 125 € selon périodes. Location de vélos.
54 rue Emmanuel-Liais, à Cherbourg - 02 33 78 91 60 ou 06 98 00 91 60.
www.appart-hotel.net

A voir, à lire autour du Titanic

Titanic 2012

Titanic 2012, de James Cameron – Photo : DR

 

« Titanic 2012 »

En salle depuis le 4 avril, Titanic 2012 revisite en 3D le succès planétaire de 1997 de James Cameron. Inutile d’espérer : à la fin du film, Jack et Rose restent irrémédiablement séparés, à la fois par la mort et par le fossé abyssal entre leurs classes sociales. Est-ce un effet de la 3D ? Ce dernier semble encore plus criant qu’en 1997… Exercice de conversion réussi par le cinéaste, qui a consacré pas moins de deux ans à celui-ci. Et vertige garanti au moment du grand saut !

 

 

Titanic, l’aventure, le mystère, la tragédie

 

[amazon-product text= »Titanic, l’aventure, le mystère, la tragédie » type= »text »]2851201069[/amazon-product], de Corrado Ferruli et Patrice Mahé.

Ce très bel ouvrage, de grand format (220×280), très complet, abondamment illustré par des témoignages, des photos, des documents (menus, affiches, cartes maritimes)… raconte la traversée fatale.

Éditions du Chêne (2012), 288 p. ; 29,90 €.

 

 

[amazon-product text= »Les enfants du Titanic » type= »text »]2012023487[/amazon-product], d’Elisabeth Narratil.

Deux enfants enlevés par leur père vivent les dernières heures du paquebot parmi les passagers de 2e classe. Haletant, avec une foule de détails sur la vie à bord.

Hachette Livre (2012), 352 p. ; 11,90 €.

 

 

 

[amazon-product text= »Titanic – Le livre et sa maquette » type= »text »]2035862035[/amazon-product], de Claire Hawcock, Stuart Jackson Carter, Garry Walton, Jessica Moon.

Un livre animé avec des images à déplier, des documents à sortir de petites cases, une maquette en carton du navire à construire… L’essentiel sur le paquebot, la traversée, le naufrage, l’épave…

Éd. Larousse Jeunesse (2011), 16 p. ; 19,90 €.

 

 

 

 

[amazon-product text= »La légende du Titanic » type= »text »]2841968847[/amazon-product], d’Emily Hawkins et Garry Walton.

Superbe livre animé avec des sons. À la fois ludique et documenté.

Éditions Quatre Fleuves (2012), 16 p. cartonnées ; 22,40 €.

 

[amazon-product text= »Le Titanic » type= »text »]2747036944[/amazon-product], de Mary Pope et Will Osborne. À partir de 7 ans.

En dépit de partis-pris (l’évacuation des 3e classe), les grandes lignes de l’histoire du Titanic, de sa construction à son naufrage, illustrées de dessins et de photos.

Éd. Bayard Poche, coll. Les carnets de la cabane magique (2012), 128 p. ; 5,70 €.

 

 

 

[amazon-product text= »Explore le Titanic » type= »text »]1847328830[/amazon-product], de Peter Chrisp. À partir de 9 ans. L’histoire du Titanic mise en scène sous la forme d’un bel album réunissant des photos et des illustrations originales avec des légendes explicatives. Un CD (Mac et PC) permet de visiter le paquebot en 3D.

Éd. Gallimard Jeunesse (2012), 42 p. ; 14,50 €.

 

 

 

 

[amazon-product text= »A bord du Titanic : La tragique traversée d’un géant des mers » type= »text »]2070634795[/amazon-product], d’Éric Kentley et Steve Noon. À partir de 9 ans. De grandes illustrations (jusqu’à 710×270 mm) pour explorer tous les recoins du navire et suivre son histoire de sa construction au naufrage.

Éd. Gallimard Jeunesse (2010), 32 p. ; 16 €.

 

 

[amazon-product text= »SOS Titanic : Journal de Julia Facchini 1912″ type= »text »]2070511537[/amazon-product], de Christine Féret-Fleury. De 9 à 12 ans. Le vrai faux journal intime d’une New Yorkaise de 14 ans qui voyageait à bord du « Carpathia », lorsque celui-ci s’est porté au secours des rescapés du Titanic.

Éd. Gallimard Jeunesse (2011), 160 p. ; 8,10 €.

 

 

 

 

 

 

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN