Les vacances font du bien aux relations parents-enfants !

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Les vacances font du bien aux relations parents-enfants !

Par Ludovic Bischoff le

bienfaits des vacances en famille

Une étude montre que les relations entre les parents et les enfants sont plus apaisées durant les vacances. Les premiers assouplissent les règles en vigueur toute l’année et les seconds sont heureux de passer plus de temps « en famille ». On l’avait tous plus ou moins constaté. Mais là, c’est vérifié. Alors quels sont les bienfaits des vacances en famille ?

Vous avez remarqué comme tous vos grands principes d’éducation fondent comme la motte de beurre oubliée au soleil sur la table du petit déjeuner dès que vous êtes en vacances ? Les horaires du coucher ? « Ben tant que le môme tient debout, c’est bon ! » Les repas ? « Mais oui chéri, vide donc un paquet de chips en guise de dessert si ça te fait plaisir ! » Bref, c’est la grande fête du n’importe quoi en juillet et en août. Mais vous n’éprouvez pas plus de culpabilité que ça ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls. Du moins si l’on en croit la grande étude* que le spécialiste de la location de vacances Abritel a menée auprès de 1000 familles…

Les parents plus « cools » en vacances

Ainsi, il apparaît que si la majorité des parents sont très attachés aux règles de vie à la maison, ils sont majoritairement prêts à lâcher la bride aux enfants une fois en vacances. En effet, avoir un rythme régulier à la maison est primordial pour 94 % des parents. Mais une fois qu’ils ont posé le premier orteil sur une plage, les choses diffèrent avec plus d’un parent sur deux qui déclare qu’un rythme régulier en vacances n’est pas important (51%). Les parents d’enfants de moins de 5 ans et les hommes restent toutefois davantage désireux de maintenir des règles, et sont respectivement 57 % et 56 % (contre 40 % des femmes) à vouloir garder ce rythme régulier.

Pour les adolescents, alors là, c’est la fête tous les soirs au camping, puisqu’ils se voient accorder davantage de liberté en période de vacances pour 90 % des parents d’adolescents interrogés. Mais quelques conditions sont toujours de rigueur, comme connaître le nom des amis avec qui ils sont pour 54 % des parents, ou avoir une heure précise pour rentrer, pour 26 % d’entre eux.

moins de stress, l'un des bienfaits des vacances en famille

L’analyse de Béatrice Copper-Royer

Pour comprendre les raisons de ce « laxisme estival », l’analyse de Béatrice Copper-Royer, experte en psychologie de l’enfance et de l’adolescence, est intéressante.  « En dehors des vacances, les matinées commencent souvent par des « dépêche-toi », répétés avec plus ou moins de patience, face à des enfants qui font de la résistance et tentent d’imposer leur propre tempo ! On comprend que les vacances soient l’occasion de ralentir la cadence et de libérer petits et grands de ces contraintes qui sont lourdes, et créent même chez certains beaucoup de stress. »

Les règles de vie essentielles oubliées pendant les vacances

Pour ce qui concerne les horaires de coucher, alors que les parents sont 83% à suivre strictement des horaires pour le coucher des enfants et 90% à être intraitables sur l’heure des repas pendant l’année scolaire, ils sont plus de 73% à déclarer ne pas respecter d‘horaires précis pour le coucher et 54% pour les repas pendant les vacances. Les parents couchent majoritairement (60%) leurs enfants avant 21h au quotidien. Ces horaires deviennent plus tardifs en vacances (74% après 21h). Plus les enfants sont âgés, plus les parents leur accordent des soirées plus longues. Les parents d’enfants de 11 ans et plus sont 81 % à les laisser veiller au-delà de 21h en vacances. Ils ne sont toutefois plus que 61 % pour les enfants de moins de 5 ans.

D’autre part, la consommation de snacks par les enfants augmente de façon notable pendant les vacances. Bonbons, glace, chips, chocolat ou autres friandises y sont davantage autorisés. Les enfants sont 47 % à consommer des friandises plus de 3 fois par semaine à la maison, contre 65 % en vacances. Il est intéressant de noter que les fruits et biscuits sont autant consommés en vacances qu’à la maison, mais que la consommation de glace et de gâteaux apéritifs augmente très significativement en vacances. Bref, au soleil j’oublie tout, c’est d’ailleurs pour ça que l’on aime les vacances, non ?

Les relations parents-enfants transformées en vacances

Et puis, les vacances, c’est aussi l’occasion de « redécouvrir » les petits monstres sur lesquels on s’égosille toute l’année et qui, finalement, se révèlent être pas si insupportables que ça dès lors qu’on leur consacre du temps en short et en tong !  81 % des parents sondés s’accordent à dire que les vacances sont l’occasion de faire évoluer, dans le bon sens, leurs relations avec leurs enfants ou adolescents. Les vacances permettent de développer plus de lien et de complicité pour 26 % des parents, mais aussi d’avoir plus d’échange et de dialogue, et plus de temps passé ensemble pour 25 % d’entre eux. Enfin pour 18 % des parents, les vacances sont synonymes d’une relation plus détendue. Il faut aussi dire que le petit verre de rosé à l’apéro midi et soir, ça aide à voir la vie en rose !

En vacances, pour 80% des parents interrogés, les décisions sont prises en famille tous ensemble, afin que tout le monde y trouve son compte. Plus les enfants sont grands, plus les décisions sont prises en commun. Alors que 52% des parents affirment garder la main sur les prises de décisions en vacances, 16 % laissent les enfants décider et s’adaptent à leurs envies, et même 20 % pour les parents d’enfants de moins de 5 ans.

vacances en famille, développer la complicité parents enfants

L’analyse de Béatrice Copper-Royer

Béatrice Copper-Royer commente : « Les parents savent que les vacances sont un temps de retrouvailles où ils vont être beaucoup plus disponibles et moins stressés. La question de la scolarité est mise en veilleuse, or pendant l’année elle prend une place importante. Certains enfants ne sont plus regardés que comme des élèves ! En vacances, parents et enfants vont enfin parler d’autres choses et partager des activités qui vont créer du lien. Ils se découvrent sous un autre angle. Et ils ont d’heureuses surprises. Les parents réalisent que leurs enfants sont plus débrouillards et autonomes que ce qu’ils imaginaient. Ils peuvent leur découvrir des talents ou des qualités qu’ils ne soupçonnaient pas : l’endurance, la persévérance, la concentration, l’esprit de compétition ! »

Et inversement, les enfants voient leurs parents plus détendus et heureux de partager ces moments avec eux. Les adolescents, qui parfois ont du mal à « parler » avec leurs parents, aiment en revanche « faire » des choses avec eux. Même si parfois il faut un peu les pousser au départ ! Ces activités partagées pendant l’été sont précieuses car elles maintiennent entre eux un lien qui est parfois fragilisé par l’adolescence.

Au final, les vacances en famille sont sans doute le meilleur des remèdes au stress quotidien qui tiraille chaque membre et cisaille l’esprit de famille. On s’en doutait, mais voilà qui est confirmé par cette étude. Allez, on peut boucler les valises avec le sourire. Vive les vacances !

 * Méthodologie de l’étude
Enquête réalisée en ligne par YouGov pour Abritel auprès d’un échantillon de 1079 parents d’enfants de moins de 18 ans partis en vacances en famille au cours des 5 dernières années. Le terrain s’est déroulé du 2 au 7 juin 2021. La représentativité a été assurée par la méthode des quotas sur le genre, l’âge et la région.

5 conseils de Béatrice Copper-Royer pour des vacances familiales réussies et sans stress

  • Bien prendre en compte l’âge des enfants. On n’organise pas les mêmes vacances avec des enfants de moins de 10 ans qu’avec des adolescents.
  • Les vacances sont aussi pour les parents ! Donc réfléchir à ce qui peut satisfaire les enfants mais aussi les parents. Trop de « sacrifices » nourrira de la frustration donc de l’énervement.
  • Être plus souples sur les horaires des repas et du coucher, les temps d’écran, mais fixer ensemble quelques règles simples, claires et respectées, pour ne pas être rapidement débordés et exaspérés.
  • Ne pas vouloir trop en faire. Les rythmes tout au long de l’année sont soutenus, il faut savoir ralentir la cadence, écouter les envies de chacun et décider de ce qui est possible et fédérateur.
  • Laisser un espace de liberté aux adolescents qui ont besoin d’un temps loin du regard des parents, mais leur poser des limites et prévoir avec eux quelques activités qui vont faciliter une bonne communication et maintenir le lien.
Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN