12 astuces pour améliorer sa concentration

MaFamilleZen > Blog > Mon Couple & Moi > Me chouchouter > Forme & Beauté > 12 astuces pour améliorer sa concentration

Par le

Astuces pour focaliser son attention

Le mal du 21ème siècle ? La dispersion. Or, sans concentration, ni compréhension, ni mémorisation.  Sans elle, pertes de temps, erreurs, voire baisse de l’estime de soi. La concentration, cette capacité si volatile à fixer son esprit sur un sujet et de le maintenir focalisé se muscle à force d’entraînements. Le plus difficile est de repousser les pensées parasites et de reporter les impulsions d’actions. Panorama de 12 astuces pratiques pour renforcer sa concentration.

1 – Respirer en 4 -7- 8

L’ennemi numéro un de la concentration : la fatigue. Pour bien se concentrer dans la journée, un impératif : dormir suffisamment la veille (au moins 6 heures d’affilée pour un adulte). Du mal à s’endormir ? La technique 4-7-8 est issue du Yoga. Le principe : compter 4 sur l’inspiration, 7 en bloquant la respiration, 8 sur l’expiration. En la pratiquant avec soin, vous rejoignez Morphée en moins de 3 minutes. A condition d’être dans une chambre où l’obscurité est totale et où les écrans sont tous complètement éteints. Pas de SMS, jeux en ligne, ni même de séries après 20h !

2 – Se réveiller tôt

Pour la plupart, le matin tôt est un moment privilégié. Calme. Cerveau nettoyé, frais, disponible.
La proximité avec le sommeil paradoxal fait que la créativité est exacerbée et la concentration plus facile. Le temps dégagé en se réveillant tôt est utile pour se préparer un petit-déjeuner, une to-do list, une belle tenue et même visualiser positivement tout ce qui se passera dans la journée. En plus, on a le temps d’aller faire un jogging et d’acheter du pain chaud pour toute la maisonnée. The miracle of morning !

3 – Dévorer un petit-déjeuner tonus

Au menu le matin, vos neurones adorent : un jus de citron sans sucre, pain complet, fruit rouge ou kiwi ou pamplemousse. Un carré de chocolat noir. Pour les plus courageux, un cocktail grenade, tomate, brocoli. Sans alcool bien sûr ! Exit les corn flakes et le bacon. Ce petit déj spartiate permet de  jeûner allègrement… jusqu’à la prochaine pause café.

4 – Croquer le sachet de l’écureuil, avec son grand verre d’eau !

Le cerveau a du mal à se mobiliser sur une tâche s’il manque d’eau et de nutriments. Un mélange de noix, de noisettes et d’amandes constitue l’encas idéal pour nourrir ses neuronesBoire est aussi essentiel car le cerveau est l’organe le plus assoiffée du corps.  Petit rappel : une cuillère de pâte à tartiner ne remplace pas une poignée de noisettes !

5 – Goûter à l’arbre de la Mémoire : le Ginkgo Biloba

Le Ginkgo Biloba est reconnu pour ses capacités à favoriser la microcirculation sanguine. A fortiori celle du cerveau. Saviez-vous que nous avons des neurones dans plusieurs parties du corps, surtout dans l’intestin ?  Pour l’anecdote, le Ginkgo est la plus ancienne espèce d’arbre connue dans le monde. Symbole de résistance, de renaissance et de longévité, ses vertus ont été démontrées notamment auprès des personnes âgées. Le seul souci avec le Ginkgo est de se rappeler de son nom chez le pharmacien.

6 – S’étirer, bailler et marcher

Pas besoin de faire la salutation au soleil. Quelques étirements des bras, des jambes, même quelques minutes, ont des vertus sur le cerveau. Bailler les bras levés en V et le dos bien droit pendant quelques secondes. Si il est impossible de se concentrer, arrêtez tout et allez marcher.

7 – Trier, jeter, classer, ranger

Dix minutes par jour à trier, classer, jeter et ranger. Pour y voir clair. Pas obligé de devenir un maniaque. On peut se créer un rangement créatif avec des couleurs. Tiroir rouge : à traiter en urgence, tiroir orange : important mais pas urgent, tiroir bleu, à lire un jour.

Nouveau : il existe des coachs en « space clearing » qui vous aident à vous débarrasser de tout ce qui ne vous sert plus.

8 – Choisir un cadre et un rituel de travail

Si on travaille dans son lit, avec des distractions, télé, téléphone ou frigo à portée de main, le temps de concentration risque d’être limité. On peut programmer son cerveau pour relier un environnement à un temps calme.

Exemple : Se mettre au même endroit, se faire un thé vert, prendre son coussin fétiche, ouvrir la fenêtre… et pourquoi ne pas allumer une bougie !  Car la qualité de la lumière a un impact sur sa capacité à se concentrer. A noter pour les rituel, on dit qu’il faut 21 jours qu’une pratique devienne une nouvelle habitude.

9 – Ecouter certains airs de musique

Selon Daniel Levitin, seulement 15 minutes d’écoute de la musique a le même effet sur notre humeur qu’une séance de sport ou une ballade dans la nature, quelle qu’elle soit, tant qu’elle fait partie de notre playlist préférée. Une musique sans parole avec un certain rythme régulier et peu rapide. Certains airs de Mozart, de Bach ou de Chopin sont connus pour leur effet relaxant, voire hypnotique. A tester… jusqu’à ce que les voisins se plaignent.

10 – Adopter la méthode Pomodoro

Le nom de cette méthode fait référence aux minuteurs de cuisine en forme de tomate (pomodoro en italien). Le principe : des cycles de 25 minutes de travail, 5 minutes de pause récompense. Attention, pendant les 25 minutes, on coupe ou éloigne toute source potentielle de perturbation, notamment son téléphone. On s’oblige à se focaliser uniquement sur le sujet de son étude. Halte donc au multitâche. Au bout de 4 cycles, pause Pizza, ou gazpacho au choix !

11 – Porter un casque à réduction de bruit

Pour ceux qui ont besoin de silence, ces casques atténuent tous les bruits externes. Idéal pour les open space par exemple. Plus efficace que les boules Quies car il offre un bénéfice secondaire : il éloigne les importuns.

12 – Télécharger des applis qui vous veulent du bien

Space et QualityTime, permettent de piloter son utilisation du téléphone. Ils vous alertent quand vous dépassez le temps que vous vous êtes imparti. Une bonne façon de prendre conscience de votre mode de consommation. Flipd et Offtime bloquent certains accès à certains moments choisis.

Pour ceux qui ne sont pas appli friendly, une solution radicale mais salutaire : renoncer à l’accès à internet à partir de son téléphone portable. Une façon radicale mais efficace de s’empêcher d’aller regarder compulsivement Snap, Insta ou autres message Watsapp hyper importants !

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Mon Couple & Moi

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN