50 ans pour UNO… et les autres (jeux de société classiques) ?

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > 50 ans pour UNO… et les autres (jeux de société classiques) ?

Par Brigitte Valotto le

UNO coffret premium 50 ans jeux de société traditionnels

Il souffle 50 bougies ! Alors que la moyenne de popularité d’un jeu de société est actuellement estimée à un an, le UNO, pionnier des “party games” sans plateau, est un quinqua qui continue de séduire les jeunes ! Et il n’est pas le seul : du Scrabble au Monopoly en passant par le Mille Bornes, quels sont les petits secrets de ces grands jeux de société qui ont su se renouveler à travers les générations ?

Le UNO rafraîchit sa coupe…

Saviez-vous que le UNOa été conçu en 1971 dans un salon de coiffure américain, à Cincinnati ? C’est Merle Robbins, barbier dans cette ville de l’Ohio, qui l’inventa sur sa table de salle à manger, avec son fils Ray et sa femme Marie… pour résoudre une querelle familiale autour des règles du jeu de cartes “8”, très populaire outre-Atlantique ! Il modernisa celui-ci et le revêtit de couleurs devenues emblématiques du jeu : rouge, vert, jaune, noir. Merle Robbins en fabrique 5 000 avec ses économies et les revend dans son salon de coiffure… jusqu’à intéresser International Games, qui lui rachète ses droits au début des années 80 pour 50.000$ et une commission de 10 cents par copie vendue ! L’inventeur décèdera trois ans après, sans savoir qu’International Games puis Mattel, qui racheta à son tour les droits en 1992, vendraient … plus de 51 millions de copies du UNO, dans le monde entier !

A l’occasion de cet anniversaire, Mattel sort un superbe coffret des 50 ans, avec médaille et carte spéciale 50/50, qui permettra de jouer selon une nouvelle variante. La marque réédite aussi cinq paquets au graphisme « vintage », reprenant les codes et ambiances de chaque décennie, et lance un tournoi inédit sur son site : ce premier UNO™ Championship Series officiel permet à tous les joueurs du monde de s’affronter, avec une grande finale prévue au mois de novembre prochain. Record à battre : la partie la plus longue de UNO jamais jouée aurait duré 132 heures consécutives !

jeux UNO iconic

UNO, Mattel, à partir de 10 ans, Coffret Premium 50 ans 19,99€. Commander sur la FNAC ou Amazon.

Le Triominos part en voyage…

Certes, c’est un Américain qui a inventé le Triominos, mais il est quand même un peu français… puisqu’il est né à Paris, il y a déjà plus d‘un demi-siècle : Allan Cowan, un mathématicien, a imaginé cette variante du jeu de dominos, aux jetons triangulaires, lors d’un séjour chez nous en 1967. Edité en France depuis 1971 et par Goliath depuis 1979, il fait désormais partie du Top10 des jeux de société les plus vendus en Europe. Et c’est dans son pays de naissance qu’il rencontre le plus grand succès : plus de 100 000 exemplaires par an, des applis de jeux, de nombreuses versions dont la plus récente est une version nomade, plus facile à emporter en voyage. Normal pour un jeu inventé par un touriste !

Triominos voyage

Triominos, Goliath, à partir de 10 ans, version compacte de voyage 18,80€. Commander sur la FNAC ou Amazon.

Le Risk tente sa chance… sur grand écran !

Cocorico encore : ce jeu de stratégie et de hasard connu mondialement depuis plus de 60 ans et aujourd’hui édité par l’Américain Hasbro a été inventé par un cinéaste français, Albert Lamorisse, en 1957. Le Risk s’appelait alors « La Conquête du Monde ». Le combat et les alliances fascinent toujours, et se déclinent en nombreuses versions (dont l’une Junior) : le réalisateur de “House of Cards”, en négociation avec Hasbro depuis plusieurs années, devrait même en tirer une série télévisée, prévue pour l’année prochaine !

Risk jeu de stratégie

Risk, à partir de 10 ans, Hasbro, 35€. Commander sur la FNAC ou Amazon.

Le Mille Bornes passe à la voiture… électrique !

C’est le seul succès mondial du jeu de société totalement tricolore ! Inventé et édité en France depuis 1954, le Mille Bornes affiche à son compteur plus de 10 millions d’unités vendues… jusqu’aux Etats-Unis où il a gardé son nom argotique, avec les deux L, pour ne pas confondre “mille” et “miles” (les “bornes” américaines !) Ces mille “bornes” font référence à celles que totalisait alors la route des vacances, cette fameuse Nationale 7 chantée par Charles Trenet, empruntée par les Parisiens pour aller sur la Côte d’Azur. Mais c’est près d’Arcachon qu’un imprimeur spécialisé dans les auto-écoles, Edmond Dujardin, eut l’idée géniale de lancer les familles sur cette route… de carton ! Il conçoit son premier plateau de jeu tout seul, dans son sous-sol. Les règles du Mille Bornes sont simples : être le premier des 4 joueurs à faire 1000 kilomètres. Résultat : un triomphe immédiat pour ce jeu familial à vocation pédagogique – car on y apprend le B.A BA de la bonne conduite… et on potasse ses additions !

Dujardin deviendra le célèbre éditeur de jeux que l’on sait, et les Mille Bornes se déclinent désormais en jeu vidéo ou applis pour smartphones. Sa dernière version plateau, baptisée Green, reflète l’évolution de la société et de notre rapport à l’automobile : désormais, les joueurs roulent à l’éclectrique, parent aux “pics de pollution” avec une carte “covoiturage” et stoppent sur la case “Borne de Recharge” plutôt qu’au poste à essence !

jeu des Mille Bornes Green ouvert

Mille Bornes Green, à partir de 6 ans, de 2 à 4 joueurs, Dujardin, 19,90 €. Commander sur la FNAC ou Amazon.

Le Monopoly enrichit… les loosers !

A Atlantic City, sur Parkplace – équivalent américain de la célèbre Rue de la Paix – figure depuis 1972 une plaque commémorative en l’honneur de Charles Darrow, “inventeur” officiel du Monopoly, l’un des jeux de société les plus célèbres au monde. Edité dans 114 pays, il aurait rassemblé depuis le 19 mars 1935, date à laquelle Parker Brothers en a acquis les droits d’édition, plus d’un milliard de joueurs ! Comme toute légende, le Monopoly a sa contre-légende : la version officielle veut que Darrow, pauvre chômeur de Philadelphie, ait inventé le jeu en pleine période de crise, suite au krach boursier de 1933, avec des boutons de nacre en guise de jetons et des “titres de propriété” rédigés à la main, portant les vrais noms des rues d’Atlantic City. Mais comme l’a confirmé en 1976 un procès historique à San Francisco, il aurait en fait piqué l’idée à une certaine Elisabeth J.Magie, inventrice en 1904 d’un “Jeu du Propriétaire”. Pour cette Quaker, bien loin de fantasmer la richesse, il s’agissait alors de “faire comprendre aux gens la nature antisociale du monopole» … ce qui n’a pas empêché Charles Darrow de devenir millionnaire !

Aujourd’hui, Hasbro imprime plus de 40 milliards de billets de Monopoly par an, plus que la Banque Fédérale américaine ! Le jeu n’a cessé de se réinventer pour coller aux nouvelles attentes : ainsi, dès juin, le Monopoly coupe à ses interminables longueurs en mettant de côté son célèbre plateau et ses maisonnettes : dans la version 3, 2,1, les propriétés se jouent aux cartes et aux enchères, pour un de ces “party games” à succès qui se jouent à toute allure. Quant à la toute récente version “Mauvais Perdant”, plus fun, elle donne sa chance aux tricheurs et à ceux qui finissent… en prison !

Monopoly Mauvais Perdants plateau ouvert Monopoly 3 2 1 ouvert

Monopoly version Mauvais Perdant, à partir de 7 ans, jusqu’à 6 joueurs, Hasbro, 29,90 €. Commander sur la FNAC ou Amazon.
Monopoly version 3, 2,1, 11,99€. Commander sur la FNAC ou Amazon.

Le Cluedo passe au “politiquement incorrect” !

Comme dans les romans d’Agatha Christie, c’est un vénérable couple de retraités anglais, Mr et Mrs Pratt, qui inventa à l’heure du thé ce célébrissime jeu de déduction qu’est le Cluedo. C’était pendant la guerre, et il s’agissait de faire passer le temps pendant les bombardements aériens ! Ils s’étaient inspirés d’un des plus fameux romans de la reine du crime, “La Mystérieuse Affaire de Styles” : sept invités dans un manoir, un meurtre, six suspects très “old England”, du colonel à la vieille fille en passant par l’ingénue… Sans oublier la pincée d’humour british, avec des personnages baptisés de noms “colorés” – colonel Moutarde, professeur Violet, etc. Les joueurs détectives doivent trouver le meurtrier, mais aussi l’arme et le lieu du crime. En 1946, c’est un certain… Watson (ça ne s’invente pas !) qui convainc ses patrons d’éditer le Cluedo : succès fulgurant au Royaume-Uni puis en Amérique, puis en France dès 1950, toujours sous le même nom – contraction du mot anglais “Clue” (indice) et du latin “Ludo” (“je joue”).

Désormais édité par Hasbro, qui a racheté l’éditeur britannique Waddington Games en 1994, le Cluedo a inspiré plusieurs séries télé, un jeu télévisé et même un film sorti en 1985 sur grand écran ! Avec plus de 150 millions d’exemplaires vendus dans le monde, la murder party est loin d’être finie ! Signe des temps, parmi les innombrables versions, la plus récente permet… de tricher et “bluffer”- surfant, comme le Monopoly “Mauvais Perdant,” sur la tendance de ces jeux “politiquement incorrects” qui remportent actuellement un grand succès auprès des jeunes (Juduku, Mother Phoquer, Blanc Manger Coco…) .

jeu Cluedo Edition Menteurs

Cluedo, version classique, à partir de 8 ans, de 2 à 6 joueurs, Hasbro,  29,90 €. Commander sur la FNAC ou Amazon.
Cluedo Edition Menteurs
, à partir de 8 ans, de 2 à 6 joueurs, 19,99 €.Commander sur la FNAC ou Amazon.

Le Scrabble accélère et se duplique…

Plus de 95% des Français le connaissent et en achètent 200 000 boîtes par an ! Le Scrabble a ses fédérations, ses clubs, son dictionnaire officiel depuis 1978, ses tournois mondiaux, et il est édité dans 121 pays, en 36 langues, même en braille ou en latin ! Comme le Monopoly, ce jeu à succès est un enfant de la crise : son créateur, l’architecte américain Alfred Mosher Butts, se retrouve au chômage lorsque le krach boursier de 1929 ébranle l’Amérique. Passionné d’anagrames, il profite de son temps libre pour réfléchir à un jeu de société qui mettrait sa passion à la portée du grand public, et conçoit dès 1931 une centaine de jetons, correspondant chacun à une lettre… la valeur de chacune étant déterminée par sa fréquence dans la langue anglaise. La plus sûre façon de gagner au Scrabble ? Placer Whisky sur les bonnes cases et rafler 144 points ! D’abord baptisé Lexiko, le jeu devient Scrabble en 1948, adopte sa grille actuelle et traverse les frontières, édité en Europe par Mattel. Arrivé en France en 1955, il sera adoubé par… les GO du Club Med, ce qui fait beaucoup pour sa popularité !

Depuis 2011, un partenariat avec l’Education Nationale a contribué à renouveler l’engouement de ce jeu de lettres auprès des jeunes : sur les 16 000 licenciés que compte la Fédération française (FFSc), 4.000 ont moins de 25 ans ! Aujourd’hui, le Scrabble a son appli et de nombreuses versions, dont l’une des plus connues, adoptée désormais par beaucoup de tournois, est le Duplicate : chacun dispose des mêmes lettres, et de 2 minutes… ce qui rend les parties beaucoup plus rapides et dynamiques !

jeu Scrabble Duplicate boite

Scrabble Duplicate jeu de lettre plateau ouvert

Photographer David Chickering

Scrabble Duplicate, à partir de 10 ans, de 2 à 4 joueurs, Mattel Games, 27,99 €, version classique 29,99€. Commander sur la FNAC ou Amazon.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN