Contrôle parental : 10 questions que se posent les parents

MaFamilleZen > Mes Enfants > Mon enfant (6-10 ans) > Nouvelles technos > Contrôle parental : 10 questions que se posent les parents

Par le

contrôle parental comment choisirLes parents sont souvent inquiets de savoir ce que font leurs enfants sur le Net. Comment éviter que les jeunes internautes tombent sur des images choquantes, deviennent addicts aux jeux en ligne ou surfent sur Internet une bonne partie de la nuit ? Le contrôle parental automatisé permet-il vraiment de moins surveiller ce qui se passe sur les écrans ?

Un rapide benchmark révèle que les outils de contrôle parental affichent souvent des services similaires : limiter les horaires de consultation ou d’allumage ordinateur, bloquer l’apparition de certaines pages, vidéos ou applications inappropriées.

Alors quel logiciel de contrôle parental choisir ? Les 10 « Frequently Asked Questions » (questions que se posent le plus souvent les parents).

1. Un logiciel de contrôle parental : combien ça coûte ?

Des solutions gratuites existent. Celles-ci sont proposées par Windows ou encore les fournisseurs d’accès (ils en ont l’obligation). Free, Orange et SFR offrent par exemple 3 modes de navigation différents : junior, ado ou adulte.
Les alternatives payantes revendiquent une meilleure efficacité de filtrage ainsi qu’une plus large palette d’options. En général, les tarifs s’alignent autour de 40 euros par an pour une protection optimum d’un poste informatique.

2. Faut-il être un pro de la technique pour installer un logiciel de contrôle parental ?

La seule tâche nécessitant un peu d’aisance consiste à créer des sessions différentes pour chacun, enfants et parents, avec un mot de passe pour celle de l’administrateur (le parent). Par la suite, l’installation et l’utilisation ne demandent pas de compétences spécifiques. Les fonctionnalités, intuitives, sont facilement paramétrables. Sur le site Filtra info, des tutoriels très pédagogiques guident pas à pas l’installation.

3. L’efficacité des logiciels de contrôle parental est-elle validée ?

Chaque année, l’association indépendante Action Innocence dresse un palmarès des meilleurs outils.
Les critères d’évaluation tiennent compte des erreurs (« faux positifs » dans l’encadré). En effet, il arrive que les logiciels se montrent si performants qu’ils bloquent des sites inoffensifs comme ceux contenant des informations de prévention.

Par ailleurs, une étude européenne très compète, SIP Bench évalue régulièrement des dizaines de solutions en effectuant des tests auprès d’un large panel d’enfants et d’adolescents. 

4. Peut-on tester gratuitement les logiciels ou applications de contrôle parental ?

La plupart des logiciels et des applications offrent 30 jours d’essai, sans obligation d’achat. Par exemple, Witigo Parental Filter pour Windows, classé n°1 par Filtra d’Action Innocence pour la 7ème fois en 2014 , peut-être testé gratuitement pendant un mois. C’est aussi le cas d’AVG Internet Security 2015. Pour se désengager, il suffit juste de désinstaller le programme.

5. Comment les logiciels de contrôle parental sélectionnent-ils les contenus indésirables ?

Les solutions gratuites fonctionnent sur une base de listes noires prédéfinies. Les logiciels payants offrent des systèmes de filtrage plus élaborés.

Witigo intègre la technologie ICE (Intelligent Content Evaluation) qui analyse très finement les sites en temps réel.
XoolooTM enrichit régulièrement une liste blanche selon une charte établie par une psychopédagogue. Cette liste est régulièrement citée comme référence par les instances de défense des familles.

6. Faut-il choisir un logiciel de contrôle parental adapté à l’âge de mon enfant ?

Pour chaque âge, des options spécifiques sont proposées. Par exemple, certains systèmes empêchent d’inscrire ses données personnelles ou de recevoir des SMS de personnes extérieures à une liste enregistrée. En général, les logiciels sont prévus pour accorder des degrés de liberté variables en fonction du profil de l’enfant.

7. Les logiciels de contrôle parental proposent-ils une hotline par téléphone ou mail en cas de besoin ?

Les logiciels contiennent généralement des tutoriels et des rubriques d’aide. En cas de question techniques, des pages destinées à saisir des questions sont prévues.

Si les interrogations sont d’ordre plus psychologiques, le numéro de Net Ecoute (0800 200 000) représente une valeur sûre. Des organismes comme Point de Contact œuvrent aussi dans la veille des contenus illégaux et choquants.

8. Installation d’un logiciel de contrôle parental : quel impact sur mon ordinateur ?

Certains pourraient craindre que le contrôle parental ralentisse le débit ou alourdisse les disques durs. En réalité, leur poids excède rarement 5 Mo et la vitesse d’accès aux sites n’est pas altérée. Certains fonctionnent en mode Cloud. Le seul encombrement pourrait se situer au niveau de l’afflux d’e-mails de demande d’autorisation de déblocage dans sa messagerie.

9. Le même logiciel de contrôle parental peut-il s’utiliser sur ordinateur, smartphone et tablette ?

En général, les éditeurs proposent une solution pour Windows et des apps spécifiques compatibles avec l’environnement Apple ou Android. Witigo dispose d’une interface d’administration hébergée dans le Cloud, commune à tous les appareils Windows, Android, iOS et Mac OS.

A noter que pour les Iphone et Ipod touch, le système de contrôle est déjà prévu dans la rubrique « Réglage ». Sur Android, les paramètres du menu de Google Play peuvent également être personnalisés.

10. A partir de quel âge l’installation d’un logiciel de contrôle parental devient-elle vraiment utile ?

L’installation commence à devenir intéressante dès lors que l’enfant commence à devenir autonome dans ses recherches d’informations ou de vidéos. Les parents peuvent avoir peur quand on voit les mots-clés que tapent les enfants. Une première précaution consiste à activer les préférences de Google Safe Search.

Magda et Mo Le donut du pirate

Contrôle parental : Magda & Mo, histoires interactives par AVG.

Bien sûr, un logiciel, si performant soit-il, ne pourra pas protéger l’enfant à 100 %. Ce qui protège, c’est l’éducation numérique et le dialogue permanent autour des activités de l’enfant. Afin d’amorcer ce dialogue, l’éditeur de renom AVG a mis au point des histoires interactives très pertinentes. Les personnages Magda et Mo seront de précieux alliés pour aborder la prévention des risques. Ils encouragent le réflexe de parler d’un souci, dès qu’il survient. Dans le jargon de l’éducation numérique, cela s’appelle l’autoprotection.

 

Zoom sur deux solutions pour tablettes :

Witigo Parental Filter pour Android
www.witigo.eu
Options spécifiques : Possibilité de choisir le mode de filtrage, définir des plages horaires, géolocaliser, paramétrer à distance, sélectionner les applications, contrôler SMS et appels.
Prix : 10 euros /an

XoolooTM App kids (lire : Xooloo App Kids, navigation sécurisée sur mobile et tablette)
www.xooloo.net
Options spécifiques : Possibilité de bloquer les achats, les téléchargements, chats, e-mails, réseaux sociaux.
La version premium donne accès à un écosystème d’applications ludiques.
Prix : 3 euros/mois

Mode de notation des logiciels selon Filtra

Test de filtrage
La note « filtrage » sur 6.0 est obtenue grâce à la formule suivante :
Note filtrage = ((0.1) x pourcentage de filtrage obtenu) – 4) – (0.02 x taux de faux-positifs obtenu).

Test des options du logiciel
La note « options » sur 6.0 est obtenue selon les critères suivants :
▪ Liste blanche / liste noire personnalisée : 1 point
▪ Historique de surf / Logs : 1 point
▪ Blocage des programmes : 1 point
▪ Protection des données personnelles : 1 point
▪ Gestion des heures de surf : 1 point
▪ Filtrage avec des mots-clés personnalisables : 1 point

Test « utilisation » du logiciel
La note « utilisation » sur 6.0 est obtenue selon les critères suivants :
▪ Utilisation et installation simple pour un débutant : 1 point
▪ Filtre fonctionne sans intervention : 2 points
▪ Mise à jour automatique du logiciel : 1 point
▪ Rubrique d’aide disponible en français : 1 point
▪ Logiciel en français : 1 point

A lire sur le même sujet :

Okapi décrypte le vrai du faux sur l’Internet
Sauriez-vous rétablir l’e-reputation de vos enfants ?
Jeunes et Internet, une passion à risque
e-Enfance lance un espace dédié aux familles
Facebook, une application pour sensibiliser les enfants aux dangers du Net
Xooloo App Kids, navigation sécurisée sur mobiles et tablettes
Parentsdanslesparages.com, le contrôle parental multi usages

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN