Différencier les besoins des désirs pour poser des limites aux enfants.

MaFamilleZen > Mes Enfants > Mon enfant (6-10 ans) > Psycho-Éducation > Différencier les besoins des désirs pour poser des limites aux enfants.

Par le

Pourquoi les parents ont-ils des difficultés à poser des limites ?

Les parents n’osent pas dire non et brimer leur enfant par crainte de ne plus être aimés. Du coup, ils hésitent à poser des limites ou à faire respecter des règles. Pourtant, sans règles ni limites, les enfants s’engouffrent dans la brèche et finissent par dépasser l’acceptable. La relation parent-enfant devient source de tension.

Quels repères se donner ?

Déjà, il est important de comprendre que l’adulte répond aux besoins de l’enfant mais qu’il n’est pas tenu de combler tous ses désirs.

Le besoin c’est ce qui est indispensable au développement physique et psychique de l’enfant. Etre parent, c’est répondre aux besoins essentiels de l’enfant.

Quels sont-ils ?

-    Les besoins liés à la survie : manger, boire, dormir confortablement, être habillé chaudement l’hiver, recevoir des soins médicaux…

-    Les besoins liés au bon développement de l’enfant : jouer, rire, apprendre, être éduqué…

-    Les besoins psychologiques : protection, respect,, sociabilisation, sécurité, accomplissement de soi, amour…

En revanche, la réalisation du désir n’est pas du ressort du parent. Il ne peut pas satisfaire tous les désirs de l’enfant. C’est à l’enfant d’accéder à ses désirs.

Prenons un exemple :

Que l’enfant ait un blouson chaud pour l’hiver est un besoin. En revanche qu’il ait un blouson de sa marque préférée relève du désir de l’enfant.

En tant que parent vous pouvez très bien dire : « je mets telle somme dans l’achat de ton blouson et pour ce qui est du supplément pour avoir ta marque préférée, je t’en laisse la responsabilité ». Pour satisfaire son désir, il aura le choix entre puiser dans ses économies ou son argent de poche, voire faire du babysitting pour trouver l’argent supplémentaire. A l’enfant de trouver sa solution. Vous pouvez l’accompagner en ce sens.

Très vite l’enfant comprend que la somme engagée n’est pas négociable et vous l’encouragez à développer son autonomie. A partir de là, les règles sont posées et ont un sens. L’adulte peut entendre les désirs de l’enfant sans forcément les réaliser.

Cette histoire de blouson peut se résumer ainsi :

Tu as besoin d’un blouson pour cet hiver, je l’achète.
Tu veux un blouson de telle marque, que comptes-tu faire pour obtenir la somme supplémentaire ?

En élucidant ces notions de besoin et de désir, l’adulte peut clarifier sa position. Je réponds au besoin de mon enfant. S’il s’agit d’un désir, je l’entends sans forcément le combler.

A lire :

Nous sommes des parents formidables, de Jean Epstein, chez Flammarion, 15 €.

Commander sur Amazon.fr : [amazon-product image= »51BBNHSY6eL._SL160_.jpg » type= »image »]2081229439[/amazon-product]

Corinne Mathieu – Coach familial.
Coach professionnel certifiée, créatrice de Tamaji (www.tamajicoaching.org), elle croise l’efficacité des outils de coach avec sa compétence de psychologue du travail.
Dans les situations de tension familiale, elle obtient que chacun parle, sans violence, aux autres, en conjuguant leurs valeurs et leurs besoins à tout membre de la famille.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN