Les phrases à blacklister pendant le confinement

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Psycho-Famille > Chroniques Feel Good > Les phrases à blacklister pendant le confinement

Par le

phrases à éviter pendant le confinement

Parce qu’il nous confronte à une situation inédite, l’enfermement nous oblige à réinventer l’organisation de notre quotidien. Mais il nous oblige aussi à adapter notre vocabulaire et notre manière d’être sous peine que l’atmosphère familiale vire à l’aigre. Zoom sur ce qu’il faut éviter de dire pendant cette période de confinement.

Confinement : les phrases à éviter avec votre Chéri(e)

« Tu me peux dire avec qui tu textotes ? » et tout ce qui concerne le périmètre de liberté de l’autre

Un couple a besoin de respirations pour tenir bon. Sans être aussi jusqu’au-boutiste que Thomas Pesquet, astronaute qui est allé séjourner pendant six mois à quatre cents kilomètres d’altitude au-dessus de la Terre loin de sa compagne Anne, votre relation de couple fonctionne d’habitude parce que chacun d’entre vous dispose d’une vie qui lui est propre, a un job, des collègues (que même pour les plus pénibles, vous seriez ravi (e) de voir en ce moment) et des amis de son côté. Ce sont justement ces espaces d’autonomie qui font que vous êtes contents de vous retrouver tous les deux le soir. Or, ces bulles se rétrécissent comme peau de chagrin à cause du confinement. Afin de ne pas détériorer l’ambiance et les rapports entre vous, gardez-vous bien de demander à l’homme ou la femme de votre vie de vous rendre des comptes en permanence, de détailler toutes ses activités et ses conversations. Ne lui enlevez pas ces petites bouffées d’oxygène si importantes actuellement. Moralité, même si vous avez une vilaine envie de le/la stalker (de la traquer…) comme un détective privé, abstenez-vous.

Lire aussi : Mieux comprendre son homme : 10 phrases familières décryptées

« Attention, tu te laisses aller » et en général, ce qui le/la dénigre

Oui, il est possible que cette phase d’isolement ne fasse pas de nous des déesses et des dieux grecs. Le cheveu n’est plus très bien coiffé, le sourcil mal épilé et faute de faire vraiment du sport, on a la cuisse un peu moins musclée que d’habitude et le ventre ramollo. Et alors ? Dans une période telle que celle-ci, l’idée est de se serrer les coudes et non pas de trouver des motifs pour fragiliser son partenaire, surtout s’il ou elle est angoissé(e) par tout ce qui se passe. Dans un autre registre mais dans le même esprit, on évite d’ironiser sur ses « talents » domestiques, par exemple sa piètre manière de faire la cuisine ou son manque de pédagogie dans la supervision du travail scolaire des juniors. Vu le contexte, un maximum de bienveillance réciproque s’impose.

Confinement : les phrases à éviter avec vos enfants

« Vivement que vous retourniez à l’école, vous êtes insupportables » et autres formules qui leur feraient croire que vous subissez leur présence

S’ils ne le manifestent pas forcément, vos enfants eux aussi peuvent être perturbés par l’actualité dramatique, le bouleversement de leurs habitudes, de leurs rythmes et l’impératif d’être séparés de leurs copains ou de leurs grands-parents. Ne leur donnez donc pas l’impression que vous les traînez comme des boulets et que le fait de les avoir à la maison est une obligation qui vous pèse. Montrez-leur au contraire que vous vous réjouissez, malgré les circonstances, de pouvoir passer plus de temps en leur compagnie.

Lire aussi : 15 choses à ne pas dire à un enfant ou un ado

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN