Garde alternée : comment être sûr qu’il/elle s’occupe bien des enfants ?

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Garde alternée : comment être sûr qu’il/elle s’occupe bien des enfants ?

Par Lola Payet le

garde alternée comment savoir si son ex-conjoint s'occupe bien des enfants

Également appelée « résidence alternée », la garde alternée est aujourd’hui reconnue comme le mode de garde le plus équitable pour les parents séparés ou divorcés. Cependant, lorsque la communication entre ces derniers est rompue, à cause des éventuels griefs que l’un a contre l’autre, elle peut être une véritable source de stress. Et ce, notamment lorsque l’un doute des capacités de l’autre à s’occuper convenablement des enfants. Dans cet article, découvrez quelques solutions qui vous permettront d’effacer tous vos doutes et ainsi, mieux vivre la résidence en alternance.

Faites appel à détective privé pour vous assurer que la garde alternée se passe bien

La garde alternée est un mode de garde qui favorise la coparentalité. Elle consiste concrètement pour un enfant à habiter pendant une durée à peu près égale chez chacun de ses parents quand ces derniers sont séparés ou divorcés. Elle peut être décidée d’un commun accord par les parents, mais elle peut aussi être imposée par le juge familial à titre provisoire lorsque les parents sont en désaccord sur le mode de garde des enfants.

Elle permet d’une part aux parents de bénéficier de droits égaux envers les enfants et d’autre part, aux enfants de vivre et d’être élevés de manière égalitaire par leurs deux parents, ce qui leur permet d’établir le même lien d’attachement envers chacun d’eux.

Toutefois, ce mode de garde peut provoquer une véritable angoisse chez l’un des deux parents, notamment celui qui avait tendance à davantage prendre en charge l’éducation des enfants avant la séparation. En effet, ce dernier peut se demander si l’autre pourra être en mesure de s’occuper « aussi bien » des enfants que lui. Les doutes peuvent par ailleurs s’installer rapidement et générer stress et tension lorsque la communication est rompue entre les deux parents.

prendre un détective privé pour savoir si son ex-conjoint s'occupe bien des enfants

Les services d’un détective privé dans le cadre d’une garde alternée

Dans un tel cas, recourir aux services d’un détective privé peut vous être d’une aide précieuse. Cette démarche vous permettra non seulement d’obtenir toutes les réponses à vos questions (notamment « Comment votre ex-conjoint s’occupe-t-il de vos enfants ? »), mais aussi d’apporter toutes les preuves nécessaires au juge familial si vous souhaitez contester le mode de garde alternée.

Selon vos besoins et vos objectifs, cet enquêteur de droit privé pourra :

  • Effectuer des surveillances et filatures lors du tour de garde de votre ex-conjoint
  • Faire une enquête de voisinage afin d’établir l’environnement direct des enfants
  • Entamer une cyberenquête OSINT (Open Source intelligent), c’est-à-dire des recherches informatiques si nécessaires
  • Recueillir une attestation 202 du code de procédure civile : ce document apporte un « poids » considérable dans votre procédure de contestation de la résidence en alternance, il s’agit d’un témoignage écrit qui peut servir de preuve en justice

À l’issue de sa mission, ce professionnel pourra vous apporter toutes les informations dont vous avez besoin concernant les conditions de vie et d’hébergement de vos enfants chez son autre parent. Vous pourrez dès lors remettre en cause la garde alternée si vous constatez un manquement à l’éducation de vos enfants. C’est le cas notamment si votre ex-conjoint les emmène dans des lieux différents à chacun de ses tours de garde ou qu’il les confie à une autre personne (une baby-sitter, des voisins, les grands-parents…) à longueur de temps lors de son tour de garde.

Rappel sur la législation en vigueur

Conformément à la législation en vigueur en France et plus précisément aux termes de l’article 375 du Code civil, vous avez le droit de faire appel à un détective privé dans le cadre d’un dossier de résidence alternée si :

  • la santé, la sécurité ou la moralité de votre enfant mineur non émancipé sont en danger
  • les conditions de son éducation sont gravement compromises

Vous pouvez recourir à ses services à tout moment dès lors que vous avez des doutes sur les conditions de vie et d’hébergement de vos enfants. Et ce, même si le juge a déjà donné sa décision sur le mode de garde.

Assurez-vous que toutes les conditions sont bien réunies pour que la garde alternée soit bénéfique à toutes les parties prenantes

Si la résidence alternée présente des avantages indéniables, elle peut également être déstabilisante, tant pour les parents que pour les enfants. Pour que tout se passe au mieux, il peut être intéressant de faire appel à un médiateur familial, surtout lorsque les parents ont une relation conflictuelle. Contrairement au juge des affaires familiales, ce professionnel – impartial, neutre et qualifié – pourra vous proposer une solution personnalisée afin de préserver le lien familial durant la procédure de divorce et la mise en place de l’alternance. Il pourra rétablir la communication entre les deux parents, ce qui fluidifiera considérablement leurs relations futures. Vous pourrez alors discuter ouvertement avec votre ex-conjoint et vous mettre d’accord sur la manière d’éduquer vos enfants où qu’ils soient (chez vous ou chez lui).

Cette démarche peut engendrer des frais à la charge des parents. Cependant, elle vaut largement son coût financier, car elle permet de bâtir de bonnes bases dans le mode organisationnel de garde. Gardez à l’esprit que les conséquences d’un mode de garde mal établi ne seront profitables à aucun des parents ni aux enfants. La médiation familiale évitera à toutes les parties prenantes le passage devant le juge qui peut être assez difficile à vivre, notamment pour les enfants.

Par ailleurs, il faut savoir que la garde alternée ne peut s’appliquer qu’aux enfants de plus de 2 ans et demi et qu’elle ne peut être une réussite si les deux parents habitent trop loin l’un de l’autre. Cela ne signifie pas que vous devez habiter dans le même immeuble ou même dans le même quartier, mais dans un périmètre qui permette aux enfants d’aller dans la même école et d’avoir les mêmes activités. Cette condition est essentielle pour que l’enfant ne perde pas ses repères et pour que le mode de garde ne le perturbe pas trop au quotidien. Ce mode de garde est voué à l’échec si l’un des deux parents décide de déménager dans une ville éloignée.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN