Journée de la femme : lutter contre le sexisme dès le plus jeune âge

MaFamilleZen > Blog > Mes Enfants > Mon enfant (6-10 ans) > Livres & DVD > Livres enfants > Journée de la femme : lutter contre le sexisme dès le plus jeune âge

Par le

Talents Hauts, droits des filles

Après une année 2017 riche en progrès pour la cause des femmes et à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des femmes, Laurence Faron, directrice des Éditions Talents Hauts, une maison d’édition jeunesse qui bouscule les idées reçues, a souhaité prendre la parole sur la représentation des filles dans la littérature jeunesse. Et sur le rôle des livres pour enfants et adolescents dans l’évolution des mentalités.

Changer l’image de la femme dans la tête des enfants

L’année 2017 restera dans les mémoires comme une année de progrès pour la cause des femmes et l’égalité entre les sexes. Je m’en réjouis : il est des prises de conscience sur lesquelles on ne reviendra pas. Mais toutes les tribunes, débats télé, coups de gueule sur les réseaux sociaux et hashtags, si performants soient-ils, ne suffiront pas à changer les mentalités en profondeur. Et il n’est pas sûr que « Metoo » et « balance ton porc » passent le printemps 2018…

Certes, chez Talents Hauts nous pouvons dire que nous nous sentons moins seul·es ! Désormais, « stéréotypes sexistes », « genre », « domination masculine », « atteintes aux droits des femmes », ne sont plus des gros mots, du jargon universitaire ou militant et se retrouvent à la une des quotidiens et dans les conversations courantes. Ce qui nous valait, il y a peu, des « Oh là là, c’est pas bien grave tout ça. » ou des « Vous, les féministes, vous voyez le mal partout ! », des regards excédés et des soupirs las est maintenant admis comme évidence. On a moins besoin d’expliquer, moins besoin d’utiliser des circonvolutions, de se justifier. Mais l’essentiel se joue ailleurs, plus tôt, dans la tête des enfants, adultes de demain.

Lire aussi : Inégalités filles-garçons : et si les parents les favorisaient dès l’enfance ?

Lutter contre les représentations stéréotypées

C’est en profondeur et dans la durée que les consciences évoluent, c’est sur le long terme que les révolutions se font. Chez Talents Hauts, depuis 2005, c’est sur cette durée et cette profondeur que nous travaillons. Les livres pour enfants et adolescent·es sont et resteront les vecteurs d’une représentation du monde. Or il n’y a pas de livre neutre : on ne peut donc pas faire l’économie d’une réflexion et d’une action sur les livres que lisent nos jeunes.

Quand il y aura autant d’héroïnes que de héros sur les couvertures des livres illustrés, que les frères ne seront plus systématiquement des grands frères et les soeurs des petites soeurs ;

Quand les femmes représentées dans les albums ne seront plus mères au foyer à 80% (la proportion exactement inverse de la vraie vie) et les pères au mieux papas gâteaux ou super-héros, au pire absents ;

Quand on n’apprendra plus aux petites filles à se faire belles dès trois ans et à être sages comme leur maman, et aux petits garçons à conduire des tracteurs, sauver le monde et ne surtout pas pleurer ;

Quand on ne s’abritera plus derrière une héroïne alibi pour justifier tous les personnages secondaires stéréotypés et la prévalence des modèles masculins ;

Quand les familles des livres pour la jeunesse ne seront plus uniformément nucléaires, hétéroparentales, blanches, aisées, éduquées mais refléteront la diversité de la société française ;

Lorsque plus personne ne déniera aux garçons la possibilité de s’identifier à une héroïne aussi facilement que l’on admet l’inverse…

… alors on pourra dire que la révolution, la vraie, est en marche.

Lire aussi : Des livres pour les filles qui veulent faire comme les garçons

Eduquer et sensibiliser dès le plus jeune âge

Il ne s’agit pas de se priver des contes traditionnels, des comptines et imagiers désuets, des albums charmants d’un autre âge, des histoires d’amour et d’héroïsme, mais de diversifier, d’ouvrir le champ des possibles, d’inverser les proportions, d’éduquer et de sensibiliser.

Alors oui, balance ton porc, et peut-être aussi tes Trois petits cochons, Cendrillon, tes princesses parfaites et tes super-héros, parce que si l’on ne fait rien pour que les livres de nos enfants changent avec (avant ?) le reste de la société, nous aurons pour longtemps encore de quoi remplir les grandes poubelles de l’Histoire avec des tas de cochonneries.

Petite bibliographie anti-sexiste chez Talents Hauts :

Talents Hauts


 

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN