Métiers de l’édition : vivre de sa passion des livres

MaFamilleZen > Blog > Mes Enfants > Mon ado (11-18 ans) > Vie scolaire > Découverte des métiers > Métiers de l’édition : vivre de sa passion des livres

Par le

métiers de l'édition

A 10 ans, votre enfant avait lu tout Harry Potter, et les sagas en plusieurs tomes ne lui font pas peur ? Il adore les livres et voudrait bien que sa passion de la lecture devienne son métier. Auteur ? Editeur ? Illustrateur ? Et pourquoi pas imprimeur ? Petit aperçu des métiers du livre.

Travailler dans une maison d’édition
Etre illustrateur ou auteur
Devenir bibliothécaire ou libraire
Evoluer dans une imprimerie

Panorama des métiers du livre

Chaque année, le Centre national du livre dévoile son baromètre sur la lecture et les Français. Début 2017, l’étude révèle que les Français lisent 20 livres par an en moyenne. L’univers du livre se porte bien donc. Romans, albums jeunesse, ouvrages documentaires, biographie… la variété des genres et des envies de lecture font vivre de nombreux professionnels.

En France, on compte plusieurs centaines de maison d’édition. Des mastodontes installées depuis des décennies. Et des nouvelles, de taille réduite, qui naissent chaque année, à Paris comme en province.

Si le secteur est dynamique, les postulants sont plus nombreux que les postes à pourvoir. Toutefois, les formations spécialisées et des stages réussis sont des sésames précieux pour entrer dans le monde de l’édition et du livre.

Côté imprimerie, les métiers techniques évoluent vers plus d’automatisation et de digitalisation. Sérigraphe, conducteur de machines à imprimer, chef d’atelier sont autant de métiers exigeant des formations pointues et spécialisées. Comme le CAP sérigraphie industrielle, le bac pro réalisation de produits imprimés et plurimédia option A productions graphiques ou encore le BTS design graphique option communication et médias imprimés.

Vidéo – Les métiers de l’édition

Travailler dans une maison d’édition

Selon la taille de la maison d’édition, le professionnel est hyper spécialisé ou au contraire polyvalent : dénicher de nouveaux auteurs, faire appel à des illustrateurs différents selon la tonalité d’un livre, assurer la mise en forme d’un ouvrage, relire pour traquer les coquilles et erreurs de syntaxe, faire la promotion des nouveautés, assurer la diffusion auprès des libraires… La variété des compétences attendues (éditorial, illustration, correction, commercial, traduction) ouvre de nombreuses portes d’accès au monde de l’édition.

Mais les places se font rares au vu de l’engouement suscité par la chaîne du livre. Qui ne rêve pas de publier le livre d’un futur prix Goncourt ? Ou d’illustrer un livre d’un auteur déjà reconnu ? Pour connaître le quotidien des professionnels de l’édition, le mieux est de profiter de l’organisation d’un salon du livre (ils sont nombreux partout en France) pour rencontrer les maisons d’édition.

A noter : les postes de chef de projet numérique se développent avec l’essor du livre numérique.

Etre illustrateur ou auteur

Votre enfant a toujours eu un crayon en main, et son meilleur moyen d’expression est le dessin ? En s’engageant dans une formation d’art ou d’illustrateur, il aura de solides bases pour ensuite développer son propre style. Un jour, avec son book sous le bras (ou en ligne), il fera ses premières propositions d’illustrations à une maison d’édition. Mais prévenez-le : le talent ne suffit pas ! Il faut que son style trouve un public et donc les livres à publier qui correspondent à l’univers dans lequel il souhaite évoluer. Il faut savoir aussi accepter des commandes qui ne collent pas forcément avec ses propres choix graphiques.

Côté écriture, si votre ado noircit des cahiers depuis des années, et qu’il a déjà plusieurs romans en cours dans un tiroir, à lui de se lancer dans la recherche d’un éditeur. Cette quête demande d’avoir analysé les lignes éditoriales, les parutions des maisons d’édition pour ne s’adresser qu’à celles qui pourraient ajouter son livre à ses collections. Aucun diplôme n’est exigé bien évidemment pour être auteur, mais une aisance avec l’écrit est essentielle ! Votre ado doit aussi accepter la critique des éditeurs : bien souvent, il faut remodeler, ajuster, étoffer une première ébauche de roman, d’album, de documentaire soumis à une maison d’édition.

Vidéo – Dans l’atelier d’Olivier Tallec, auteur et illustrateur

Evoluer dans une imprimerie

Les industries graphiques ont toutes leur place dans le monde du livre. Si le livre numérique se développe encore timidement, l’objet « livre » en papier a encore de beaux jours devant lui. Et sans imprimeur, pas de livre ! L’univers de l’imprimerie est bruyant… il faut donc prendre ce paramètre en compte quand on choisit de se lancer dans le secteur !

Avec un niveau CAP, il est possible d’occuper des postes de sérigraphes. Avec un bac pro réalisation de produits imprimés et plurimédia ou un bac pro façonnage de produits imprimés, votre ado pourra envisager des postes de conducteurs de machine à imprimer. Et si ce sont les finitions apportées à un ouvrage qui lui plaisent, il s’orientera vers une MC finition-façonnage de produits imprimés ou un bac pro production imprimée.

Pour obtenir des postes à responsabilités, il faudra justifier souvent de formations à bac + 2 minimum couplées à plusieurs années d’expérience.

Vidéo – Léa, 16 ans en bac pro pour travailler dans l’imprimerie

Devenir bibliothécaire ou libraire

Et si c’était un métier de médiation et de valorisation des livres qui attirait votre ado ? Dans les bibliothèques comme dans les librairies, les professionnels ont à coeur de valoriser les livres, leurs auteurs en fonction des goûts des lecteurs. Quel plaisir de conseiller un lecteur potentiel ! Mais attention, de nombreuses heures de « manutention » sont à mettre au quotidien de ses pros : réception des commandes, étiquetage, mise en rayon, etc.

Dans les 2 cas, un parcours de formation spécialisée est le sésame pour débuter. Si un bac + 2 peut permettre à votre ado de se lancer en tant que libraire, il faudra au moins un bac + 3 et un concours de la fonction publique pour décrocher un poste en médiathèque.

Vidéo – Nathalie, libraire

Pour aller plus loin :

Centre national du livre
Syndicat national de l’édition
Union nationale des industries de l’impression et de la communication
Asfored – formation et perfectionnement continu des professionnels de l’édition, de la presse et de la communication

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN