Mon maître d’école, où la pédagogie joyeuse et décomplexée

MaFamilleZen > Ma Famille > Sorties en famille > Cinéma > Mon maître d’école, où la pédagogie joyeuse et décomplexée

Par le

MON_MAITRE_D-ECOLE_affiche_film copieProduit par François- Xavier Demaison, Mon maître d’école est un film documentaire qui nous fait partager la dernière année d’enseignement d’un instituteur anticonformiste au grand cœur. 

Mon maître d’école : l’histoire du film

Voilà quatre décennies que « Monsieur Burel » promène son bâton de pèlerin de l’Education Nationale. Depuis 1972, ce colosse à la bouille tendre est en effet le maitre d’école de la classe unique de Saint-Just-et-Vacquières, dans le Gard. Une arène du savoir dans laquelle il apprend à ses élèves les bases du français, des maths et de l’Histoire. Mais aussi et surtout celles du vivre-ensemble dans l’harmonie.

Une croisade que l’instituteur mène avec d’autant plus d’enthousiasme qu’il va lui falloir bientôt remiser les craies et les cahiers, l’heure de la retraite approchant… Mais pas facile de raccrocher quand on est tellement épris de son métier !

A partir de quel âge

Mon maître d’école convient aux enfants à partir de 8 ans. Les plus jeunes ne seront pas forcément passionnés par ce film certifié « zéro super-héros ». Les « grands » seront davantage sensibles aux valeurs qu’il véhicule.

L’avis de MAFAMILLEZEN

Dans Mon maitre d’école, il n’y a pas d’effets spéciaux et pas de stars au générique. Pourtant, c’est sûrement un des films les plus marquants de ce début 2016. Impossible en effet de ne pas adhérer à la pédagogie joyeuse et décomplexée de cet extraordinaire enseignant qui cherche le meilleur de chacun, prône « la liberté et la présence en même temps » et résout les conflits entre fortes têtes à coup de « bonnes tartines » de calcul.

Pendant un devoir d’expression libre, il explique avec malice aux récalcitrants « que le texte est libre mais que vous n’êtes pas libres de ne pas en faire ». La preuve qu’on peut bosser et rigoler en même temps ! « Un instit qui ne fait jamais le guignol, ça doit être pénible » confirme Jean-Michel Burel devant la caméra de la réalisatrice Emilie Thérond. Elle a été elle-même dans sa classe pendant six ans et demi quand elle était petite.

Si ce long-métrage feel-good donne le sourire, l’émotion affleure souvent aussi. Notamment lors des ultimes moments que « Bubu » passe à son poste, les sanglots coincés dans la gorge.

Mais si ce film documentaire vaut le détour, c’est aussi qu’on y trouve une analyse intéressante de l’évolution de la perception du rôle du professeur. Jadis vrai notable « que l’on saluait en enlevant son béret», aujourd’hui simple fonctionnaire, parfois décrié. « Nous étions les hussards noirs de la République » conclut Jean-Michel Burel.

Réalisé par : Emilie Thérond
Genre : documentaire
Avec : Jean-Michel Burel et les élèves de l’école primaire publique de Saint Just-et-Vacquières
Sortie :  le 13 janvier 2016
Sortie DVD : le 31 août 2016. Commander
Durée : 1h22
A partir de : 8 ans

Lire aussi :
Le Petit Maître : regard d’un enfant de 8 ans sur l’école
Qu’est-ce que la motivation à apprendre ?
Apprendre autrement avec la pédagogie positive
Les perles du bac, on en redemande !

A voir aussi au cinéma en ce moment :
Le Garçon et la Bête, par le nouveau maître de l’animation japonaise
Belle et Sébastien, l’aventure continue : belle balade en Haute-Maurienne
Oups, j’ai raté l’arche… Un mythe sur grand écran
Avril et le monde truqué, grand gagnant du Festival d’Annecy

Découvrez nos chroniques cinéma et DVD et nos sélections de livres pour enfants
dans la rubrique CULTURE

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN