Pourquoi on n’est pas pour priver nos enfants d’écrans

MaFamilleZen > Blog > Mes Enfants > Mon enfant (6-10 ans) > Nouvelles technos > Pourquoi on n’est pas pour priver nos enfants d’écrans

Par le

bienfaits des écrans

On est bien d’accord, coller les enfants devant la télévision ou la tablette pour être tranquilles, ça n’est pas ce qu’il y a de mieux. Mais si, en parents attentionnés et bienveillants, on choisit avec attention les programmes que regardent nos loulous ou les applications qu’ils utilisent, on peut facilement trouver des qualités aux écrans. Le tout étant qu’ils soient consommés avec modération et sous contrôle parental.

Les vacances d’été sont longues, si longues parfois quand on a un ou plusieurs enfants à occuper… On peut bien l’avouer sans culpabiliser (parce qu’on doit être assez nombreux dans ce cas-là, non ?), on manque parfois d’inspiration pour répondre à l’énergie inébranlable de nos chers petits ! Et même si les idées d’activités ou de sorties avec nos loulous ne nous manquent pas, on n’a pas toujours envie de se coltiner la visite famille du musée Machin-Truc, l’après-midi bricolage avec Junior pour fabriquer une cabane au hérisson du jardin, ou la confection de cookies par 35° en cuisine avec Poussinette ! Alors oui, la télévision et autres écrans nous rendent parfois bien service pour canaliser l’énergie de nos petits monstres, quand on a juste envie de souffler un peu.

Rassurez-vous, vous n’êtes pas une mauvaise mère ou un mauvais père parce que vous laissez vos enfants regarder la télé ou jouer sur votre tablette ! Voici quelques bons arguments pour vous faire déculpabiliser.

Génération numérique

Digital Native, c’est le nom donné aux nouvelles générations, (presque) nées avec une tablette à la main et un smartphone greffé à l’oreille. Le pédospychiatre Stéphane Clerget donne un mode de calcul simple pour le temps recommandé devant les écrans pour les enfants : « une heure par année d’âge par semaine ». Avec une limite à douze heures par semaine, qu’en parents responsables, vous essaierez de faire respecter. Et comme cette maman, vous vous dites qu’il faut vivre avec son époque: « je ne souhaite pas que mes enfants grandissent dans un univers sans écran alors qu’ils sont la génération du numérique. Les priver de cela, c’est les priver d’un avenir dans le numérique ». Selon le Baromètre du numérique 2018*, le poste de télévision est désormais concurrencé par d’autres terminaux et usages : en 2018, 33% des Français ont regardé la télévision en replay et autres vidéos sur un téléphone, une tablette ou un ordinateur, et cela concerne notamment les plus jeunes. Rares aujourd’hui sont les moments où toute la famille se retrouve devant la télévision à regarder un même programme. Avec ces nouveaux modes de consommation multi-écrans, n’hésitez pas à comparer les offres de box internet pour trouver celle qui propose le meilleur rapport qualité-prix.

Il n’y a pas que des âneries à la télé !

On a vite fait de dire que la télévision est abrutissante pour les enfants, et qu’en plus d’endormir leur cerveau avec des programmes sans intérêt pédagogique (le mot est lâché !), elle tendrait à favoriser l’embonpoint de nos chers petits. Pourtant, si on s’intéresse d’un peu plus près aux programmes jeunesses (on adore la rubrique «enfants » de Télérama qui décrypte les programmes jeunesse) ou autres applications ludo-pédagogiques pour les enfants (le site Super-Julie répertorie les meilleurs applis pour enfants),  on verra qu’il existe pas mal de très bonnes émissions, de séries animées rigolotes mais pas débiles pour autant ou d’applis ludo-pédagogiques vraiment top. Halte au télé-bashing vous disait-on d’ailleurs déjà il y a quelques années. Si vous aidez vos enfants à se servir intelligemment des écrans, ils pourront aussi devenir un formidable outil d’apprentissage et de communication, en plus qu’un excellent moyen de divertissement.

Un moment de détente dans un agenda de ministre

Et si on se mettait de temps en temps à la place de nos enfants ? Vous vous voyez, vous, après une journée de travail et une heure et demi de transports, poursuivre ou refaire à la maison ce que vous avez déjà fait au bureau ? Et toujours cette épineuse question des devoirs… Et puis êtes-vous sûrs que courir entre deux, trois, voire quatre activités extra-scolaires les ravit ? Vous non plus d’ailleurs qui devez faire le taxi… Et si, comme cette maman, on lâchait un peu de lest : « mes enfants vont tous les jours à l’école de 8h à 18h. Le reste du temps, ils font des activités extra-scolaires et nous allons au cinéma, au musée, à des ateliers… Je comprends donc leur envie de se poser devant la télévision pour regarder des dessins animés lorsqu’ils rentrent ».  Alors s’ils aiment regarder Pokémon (même si nous on n’est pas fans) et se détendre sur l’ordinateur, tout comme nous aimons regarder nos séries, laissons-les faire. Cela leur permet de mettre un peu leur cerveau en veille, de se divertir, sans pour autant s’abrutir.

* Source : Baromètre du numérique 2018* du Secrétariat d’état au numérique

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN