Parler de la protection des données personnelles avec ses enfants

MaFamilleZen > Blog > Mes Enfants > Parler de la protection des données personnelles avec ses enfants

Par Nathalie Bloch-Sitbon le

protection des données personnelles

Profitez du Safer Internet Day, qui a lieu comme chaque année début février, pour entamer le dialogue sur les données personnelles avec vos enfants ! Le Safer Internet Day, c’est la journée mondiale pour un Internet sans crainte, qui permet depuis 2004 de sensibiliser parents, enseignants et enfants à une utilisation responsable d’Internet, et plus généralement du numérique. Cette année, il débutera le 8 février prochain pour un mois de mobilisation sur le thème « Enfants connectés, tous concernés ! Ensemble pour une vie numérique apaisée ». Alors, nos données personnelles sur internet et celles de nos enfants, on les protège comment ?

Protection des données personnelles sur Internet : de quelles données parle-t-on exactement ?

Identité, adresse électronique ou physique, localisation, numéro de carte bancaire pour les plus âgés, et aussi photos, toutes ces informations constituent les données personnelles. En ligne, ces informations peuvent être collectées par les moteurs de recherche et les sites internet, qui enregistrent mots-clés et historiques de navigation, et sont aussi en mesure de géolocaliser les utilisateurs. Ces données personnelles peuvent être utilisées à des fins commerciales en permettant aux sites web d’adresser aux internautes des publicités personnalisées, correspondant à leurs préférences, et potentiellement plus rémunératrices pour eux.

Elles sont aussi très recherchées par les pirates du Net qui les utilisent en général à des fins peu recommandables. Il est donc essentiel d’apprendre aux enfants ce qui peut être mis en ligne et ce qu’il vaut mieux éviter de divulguer.

Quel est le rôle des cookies ?

Les cookies, par exemple, vont conserver certaines préférences personnelles et les transmettre aux sites internet sur lesquels vous naviguez. Certains sites non marchands, qui tirent leurs revenus de l’utilisation de ces données, interdisent l’accès à leurs contenus aux internautes qui refusent tous les cookies, ou leur proposent de payer pour consulter les informations qu’ils recherchent.

Sachez que la collecte des données personnelles est très encadrée. Dans les pays de l’Union européenne, ces pratiques obéissent au Règlement général sur la protection des données (RGPD), entré en vigueur en 2018. Ce texte prévoit notamment que les informations sur les personnes doivent être conservées par les sites internet de façon temporaire et sécurisée, mais également qu’elles doivent être traitées « de manière loyale, transparente et licite, et collectées pour des finalités déterminées« .

Lire aussi : Comment la Covid-19 a bouleversé les usages numériques de nos enfants

Comment sensibiliser les enfants ? Quelques conseils pour les plus jeunes

Vous ne laissez pas vos enfants aller seuls à l’école tant que vous n’êtes pas sûr qu’ils peuvent faire le trajet en toute sécurité ? Faîtes la même chose avec l’utilisation d’Internet ou des différents réseaux sociaux.

Rappelez à vos enfants qu’on ne donne pas de données personnelles telles que son vrai nom, son adresse ou son numéro de téléphone en ligne, sans vous en avoir parlé auparavant avec ses parents.

Encore plus important, ils ne doivent pas aller à un rendez-vous physique avec quelqu’un qu’ils ne connaissent que virtuellement. Expliquez-leur que la personne avec qui ils parlent peut très bien se présenter comme un fan de Pikachu de 12 ans prêt à leur offrir toutes ses cartes Pokémon en double, mais n’être en réalité qu’un adulte aux pensées qui ne sont pas forcément bienveillantes.

Demandez à vos enfants les plus jeunes de vous autoriser régulièrement à voir avec eux ce qu’ils font en ligne.

Lire aussi : Des livres pour sensibiliser les préados aux dangers du Net

Comment responsabiliser les ados ? Quelques conseils pour les plus âgés

Rappelez à vos ados les conseils de base, tels que ne jamais mettre de données confidentielles sur le net à moins d’être sûr que le site soit sécurisé (l’adresse doit commencer par https:// et comporter une petite icône cadenas).

Apprenez-leur à se méfier des trop bonnes affaires : une paire de Nike sur un site inconnu à un prix dérisoire, est peut-être plus une arnaque qu’une bonne affaire. Il est rare que Microsoft organise vraiment une tombola pour faire gagner par pure philanthropie des consoles de jeux. Un e-mail de leur banque demandant de remettre à jour leur dossier ne vient pas forcément de leur banque : mieux vaut passer directement par le site ou l’application de cette dernière…

Proposez-leur d’effacer de temps en temps leurs fichiers temporaires et d’installer un logiciel pour nettoyer leur ordinateur, afin d’éliminer les logiciels qui les traquent en ligne. Il est également prudent de vider régulièrement son historique Google.

creer un mot de passe

Recommandez à votre ado de créer des mots de passe solides dont il peut se souvenir, par exemple en utilisant le nom de son animal préféré, les trois premières lettres du site qu’il fréquente, les deux premiers chiffres du département et un point d’exclamation. Par exemple pour Google, cela peut donner « DragonGoo86! » pour un jeune habitant Poitiers. Différent à chaque fois mais facile à retenir (et cela marche aussi pour vos mots de passe) !

Vérifiez le référencement naturel de votre ado en mettant des alertes sur Google avec son nom et les pseudos qu’il utilise.

Veillez à l’exposition de votre adolescent sur les réseaux sociaux, et conseillez-lui des publications privées. Rappelez-lui que tous ceux qui voient ses publications ne sont pas forcément ses amis, mais peuvent être aussi des encadrants pédagogiques ou ses futurs employeurs… Des photos peu reluisantes en soirée peuvent être très préjudiciables. Attention également à celles sur lesquelles il peut être tagué ! Et bien sûr, quelle qu’en soit la raison, ils doivent éviter d’exposer des photos ou des vidéos d’eux dénudés, même si c’est l’amour de leur vie du moment qui le leur demande !

FamiNum.com, la plateforme familiale d’éducation au numérique

Fruit d’une enquête d’usage menée auprès de plus de 800 parents, FamiNum.com est un outil gratuit lancé à l’occasion du #SID2022. Créée par Internet Sans Crainte et la MILDECA*, la plateforme FamiNum.com propose aux parents une expérience guidée et personnalisable : chaque famille est invitée, selon son profil et ses priorités, à créer sa propre charte numérique d’utilisation des écrans à la maison.

*Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives

Quelques chiffres :

En 2021, 82% des parents sont préoccupés par l’usage d’Internet de leurs enfants : exposition à 1 des contenus choquants (71,5%), cyber harcèlement (71%), et mauvaises rencontres (63%) sont les trois principales sources d’inquiétude*. Cependant 83% des parents reconnaissent ne pas savoir ce que leur enfant fait exactement sur Internet** alors que 63% des moins de 13 ans ont au moins un compte sur un réseau social***.

*Enquête Internet Sans Crainte menée auprès de 880 parents, 2021
**Génération numérique, 2021
***Audirep pour l’Association e-Enfance, 2021

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN