« Une histoire et… OLI », une collection de podcasts et de livres originaux pour les kids

MaFamilleZen > Blog > Mes Enfants > Mon enfant (6-10 ans) > Livres & DVD > Livres enfants > « Une histoire et… OLI », une collection de podcasts et de livres originaux pour les kids

Par Ingrid Pohu le

podcast et livres enfant une histoire et oli

Les contes de la série « Une histoire et… Oli », d'abord lancés sous forme de podcast pour enfants sur France Inter, se déclinent aujourd'hui en albums jeunesse sous la plume de grands auteurs. Rencontre avec Geneviève Brisac auteur et ambassadrice du projet.

« Une histoire et… Oli », du podcast pour enfant au livre papier.

Max l’invisible, Nadine le poisson rouge, Olga, l’intrépide petite fille… Sortis tout droit des contes de la série « Une histoire et… Oli », ces attachants personnages accompagnent les enfants (à partir de 5 ans) juste avant qu’ils ne tombent dans les bras de Morphée. D’abord lancée sous forme de podcasts par France Inter en septembre 2018, cette collection audio (30 numéros à ce jour) connait un beau succès avec jusqu’à présent plus de deux millions de téléchargements. Forte de cette réussite, la station publique a choisi de décliner ses histoires du soir en livres papier, soit quatre albums co-édités avec Michel Lafon (voir encadré). Principe ? France Inter a demandé à de grandes plumes d’imaginer des récits pour les « petites » paires d’oreilles. Alain Mabanckou, Delphine de Vigan, Katherine Pankol, Alice Zéniter ou encore Leïla Slimani font partie de l’aventure « OLI ». Chacun a écrit puis enregistré sa propre histoire dans les studios de la Maison de la Radio, à Paris.

Une transmission entre adultes et enfants

« Je me suis sentie très libre. Et le fait de lire soi-même l’histoire pour le podcast m’a plu. J’aime énormément lire à haute voix », confie l’auteure et ambassadrice du projet « OLI », Geneviève Brisac. « Cela permet une transmission entre les parents et les enfants, qui ne savent pas encore lire. » Seule obligation dans le cahier des charges, « que le conte dure environ dix minutes. »

Des contes pleins de rebondissements

Couronnée du prix de l’Académie française en 1987 pour son premier ouvrage, « Les Filles », l’écrivaine signe ici un conte plein de rebondissements intitulé « Olga, le canard, et le petit garçon battu » (illustrations Laetitia Le Saux). L’histoire ? Un canard demande à une jeune fille, Olga, de l’aider à porter secours à un petit garçon battu par son père.

Geneviève Brisac aborde sans fard le thème de la maltraitance. « En tant qu’auteure et éditrice de livres pour enfants, j’ai toujours combattu le côté gnangnan. Les enfants ont envie qu’on les prenne au sérieux. Ils réfléchissent et posent des questions. Avec les livres, on les aide à comprendre le monde. Pour moi le pire, c’est la démagogie. » Et d’ajouter : « C’est bien aussi de montrer qu’une petite fille peut venir en aide à un petit garçon battu, c’est réconfortant. Les petites filles aiment bien qu’on reconnaisse leur énergie, leur combativité, leur courage et c’est bien normal, et moi ça me fait plaisir de le raconter. J’estime que c’est souhaitable de le mettre en scène. » L’auteure sait aussi manier l’humour.  « Les jeunes lecteurs aiment aussi qu’on les fasse rire. C’est aussi essentiel que les auteurs se marrent avec eux ! » Le personnage d’Olga s’inspire d’Alice au Pays des Merveilles. « Pour moi, c’est une transmission culturelle. Pareil, quand je parle de Niels Holgersson (« Le merveilleux voyage de Niels Holgersson » de Selma Lagerlöf). C’est important que des livres pour enfants s’inspirent d’autres livres pour enfants. »

Des histoires enregistrées par leurs auteurs

Rompue aux lectures pour la radio, Geneviève Brisac a « essuyé les plâtres » en enregistrant le premier podcast de la série « OLI », où elle joue tous les personnages. « J’ai fait ça très naturellement comme lorsque je lis un livre à un enfant, mais sans en faire trop, parce que sinon ça peut être ridicule. C’est très amusant de faire toutes ces voix. » Cela lui rappelle son enfance et ses premiers livres-disques. « Comme beaucoup de gens, j’ai encore dans l’oreille « Cendrillon » ou « Pierre et le Loup ». On les faisait jouer sur un mange-disque, je me souviens des voix des comédiens : Gérard Philippe, François Périer… J’ai l’impression qu’on s’adresse vraiment à moi. Il y a une écoute tout à fait merveilleuse, avec le suspense qui est de tourner la page… ».

Le podcast et le livre pour développer l’imaginaire

Car l’idéal, c’est d’écouter le podcast en suivant l’histoire avec le livre. « L’avantage avec le podcast c’est qu’on l’écoute quand on veut. C’est aussi une façon d’éviter les écrans, et ça c’est positif. » Podcasts, livres : tous les moyens sont bons pour raconter des histoires !

« Une histoire et… OLI »,
Une collection de podcasts inédite disponible sur franceinter.fr, l’application mobile de France Inter, iTunes, Deezer et Orange. Une série originale imaginée et produite par Léonard Billot, réalisée par Lola Costantini, mixée par Julien Chabassut. Le charmant générique est signé par Charles de Boisseguin, leader du groupe « L’impératrice ».

A écouter sur : www.franceinter.fr/emissions/une-histoire-et-oli

Les premiers titres de la collection « OLI ». Prix : 12,95€

« Les bonnes résolutions du Père Noël » de François Morel – Illustrations : Lili la Baleine

Une histoire et Oli podcast enfant et album

Copyright Lili la Baleine ainsi que les Editions Michel Lafon, les Editions Radio France et France Inter.

Noël approche et toujours pas de neige. De quoi faire frémir le Père Noël. La cause ? Le réchauffement climatique. L’homme à la barbe blanche réunit un conseil extraordinaire avec ses rennes aux noms éloquents : Comète, Cupidon, Danseur, Éclair, Fringant, Furie et Tonnerre. Comment faire pour distribuer les cadeaux ? Et si la solution était d’entamer un voyage écolo ?

 

« Nadine et Robert les poissons rouges » de Delphine de Vigan – Illustrations : Sess

Une histoire et Oli

Copiryght Sess ainsi que les Editions Michel Lafon, les Editions Radio France et France Inter.

Le jeune héros vient de perdre Nadine, l’un de ses deux poissons rouges. Son papa décide alors de l’emmener pour enterrer Nadine quelque part dans Paris. Commence alors un parcours semé d’embûches… D’autant que Robert, l’autre poisson de notre jeune héros, a perdu sa partenaire de jeu.

 

Invisible Max – Textes et illustrations : Zep

Une histoire et Oli Zep

Copiryght Zep ainsi que les Editions Michel Lafon, les Editions Radio France et France Inter.

Max doit se rendre à l’école pour la première fois. Et, il doit y aller tout seul comme un grand ! Il est tétanisé par la peur de croiser dans sa cour d’école des ennemis en tout genre :   tireurs de cheveux, voleurs de jouets… Ouf ! En chemin, il croise un gentil lutin. Comme par magie, il donne à Max le don de devenir invisible…

Copiryghts : Laetitia Le Saux, Zep, Sess, Lili la Baleine ainsi que les Editions Michel Lafon, les Editions Radio France et France Inter.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN