10 choses qu’on fait sans y penser et qui mettent la honte à mon ado

MaFamilleZen > Ma Famille > Psycho-Famille > La vie en famille > 10 choses qu’on fait sans y penser et qui mettent la honte à mon ado

Par le

Adolescentes visage caché derrière son chapeau

Dans le quotidien d’un ado, il y a un certain nombre de moments, partagés avec ses parents, où il préférerait être satellisé sur Mars. Zoom sur ces attitudes à éviter absolument en sa compagnie, pour ne pas lui "coller la honte".

1- Lui donner des surnoms choubidoux hors du cercle familial

Votre rejeton a beau avoir soufflé ses quinze bougies, il adore que vous l’appeliez « mon poussin » ou « mon lapin » comme quand il était petit. Mais ce qui est valable dans l’intimité ne l’est surtout pas en public. A un âge où il ou elle s’attache à soigner sa vitrine sociale, vous risquez en quelques mots affectueux de faire voler en éclats l’image de de gars / de fille cool et émancipé (e) qu’il ou elle a mis des années à se construire.

2- Afficher votre proximité physique

Modérez-vous de la même manière, quand vous êtes à l’extérieur, sur les bisous et autres câlins, même si vous êtes une tribu du genre tendre. Rien de plus horripilant pour lui que d’apparaitre comme le bébé de sa maman ou de son papa. Pour les démonstrations d’affection, attendez donc d’être à la maison !

Lire aussi : Quelle place pour le parent d’ado ?

3- User voire abuser de leur vocabulaire

Essayer d’aller chasser, sémantiquement parlant, sur les terres des teenagers est un combat perdu d’avance. Car en tant qu’ancêtre (c’est-à-dire que vous appartenez à la population mondiale qui a plus de trente ans), leurs expressions, quand elles vous parviennent, ont de fortes chances d’être déjà démodées. En plus, askip, vous leur foutez grave le seum à vouloir vous exprimer comme eux !

4- S’habiller trop jeune…

Choisir sa garde-robe quand on est parent d’ado relève d’un subtil dosage, si ce n’est pas du numéro d’équilibriste. Fashionista dans l’âme, vous achetez les mêmes slims et bombers que votre fille ? Gare, elle pourrait estimer que vous cherchez à lui piquer la vedette et le prendre comme un affront personnel.

Lire aussi : Mère-fille : jusqu’où doit aller la complicité ?

5- Ou trop vieux !

Et si la mode n’est au contraire pas passée par vous et que vous limitez vos efforts vestimentaires aux jeans et aux gilets hors d’âge, vous êtes aussi en zone rouge à ses yeux. Trop ou pas assez, vous êtes de toute façon insortable !

6- Se prendre pour la réincarnation de Michael Jackson (ou de Beyoncé)

Partager une piste de danse avec ses « darons » n’est déjà pas une partie de plaisir. Si en prime Papa se met en tête d’exécuter sa version très personnelle du moonwalk façon éléphant drogué au Tranxène ou si Maman se lance dans un Single Ladies endiablé, l’humiliation est complète chez Junior. Alors, on ne vous conseille pas de vous cantonner à la valse et au slow mais juste un peu de retenue…

7- Confondre leurs copains et les vôtres

Oui, vous connaissez Léna ou Jérémie depuis le berceau ou presque. Mais ses potes lui appartiennent. Il n’est donc pas étonnant qu’il ait envie de rentrer sous terre lorsque vous posez des questions à sa/son BFF sur sa dernière relation sentimentale ou quand vous partez devant elle/ lui dans de grandes digressions sur vos galères au boulot.

8- Evoquer ce qui se passe sous votre couette

Libérés, délivrés ! Vous estimez n’avoir aucun tabou dans les conversations que vous avez avec votre ado. Or, s’il est salutaire d’être capable de parler de tout, notamment de la sexualité en général, il n’est pas contre pas très sain qu’il apprenne ce qui agite (ou pas) la vôtre. Pour lui, ce type de confidences est à peu près aussi gênant que s’il vous surprenait en pleine action dans votre chambre.

Lire aussi : Comment parler de sexualité à son enfant ?

9- Etaler vos « exploits » sur Internet

Pour vivre heureux, vivons virtuellement cachés. Telle pourrait être votre maxime maternelle ou paternelle. Car aucun ado sur la planète n’a envie de découvrir sur la Toile la nouvelle conquête de sa mère ou son père, en état de déconfiture avancée, après une soirée foot bien arrosée. Filtrez donc soigneusement ce que vous lui montrez

10- Lui faire des commentaires sur les réseaux sociaux

Si la chair de votre chair a eu la gentillesse (l’étourderie ?) de vous accepter comme ami sur Facebook, ne lui faites pas regretter. Montrez-vous le plus discret(e) possible : n’écrivez rien sur son mur. Abstenez-vous particulièrement de toute appréciation sur les photos qu’il ou elle poste. Oui, son entourage n’a pas besoin de savoir que vous trouvez « trop mimi » sa coupe stylée.

Lire aussi : Peut-on être amis avec ses enfants sur Facebook ?

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN