Comprendre le crédit à la consommation

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Vie pratique > Comprendre le crédit à la consommation

Par le

crédit à la consommation

Toutes les familles sont un jour confrontées au financement d’un bien ou d’un service qui nécessite l’octroi d’un prêt. Pour ce faire, les emprunteurs contractent, dans la plupart des cas, un crédit à la consommation auprès d’un organisme financier ou d’une banque. Ce dernier est souvent source de confusion en raison de ses diverses appellations : crédit affecté ou non affecté, crédit renouvelable, crédit-bail, etc. Ce jargon bancaire n’est pas toujours facile à comprendre, c’est la raison pour laquelle nous allons tenter d’expliquer ces différents termes à travers cet article.

Qu’est-ce qu’un crédit à la consommation ?

Également appelé crédit conso, le crédit à la consommation est un prêt octroyé par une banque ou par un organisme de crédit à un particulier. Fortement encadré par la loi, notamment la loi Hamon et la loi Lagarde, il permet de disposer d’une somme pour financer à peu près tout ce qu’il est possible de financer, hors projet immobilier.

Le crédit à la consommation ne permet pas d’emprunter pour moins de 200 euros et plus de 75 000 euros. Il est souvent privilégié par les familles ayant besoin d’acquérir du mobilier, une voiture, ou de financer des travaux. La durée minimale de prêt est quant à elle fixée à 3 mois et le taux d’intérêt varie en fonction de la typologie du crédit, de la durée de remboursement, des offres commerciales, etc.

C’est la raison pour laquelle il est impératif de comparer les différentes offres de crédit proposées par les banques et les organismes financiers, avec l’aide d’un comparateur de crédit tel que Taux.com. Quand on a une vie de famille, il n’est pas toujours aisé de prendre différents rendez-vous dans les banques pour comparer les offres. Cela nécessite beaucoup de temps, que nous n’avons pas forcément. Pouvoir comparer les différentes offres en ligne représente donc un avantage conséquent dans la quête du crédit adapté à ses besoins.

Notez qu’il est tout à fait possible de cumuler plusieurs crédits à la consommation, à condition de ne pas dépasser sa capacité de remboursement. On dit généralement que la totalité des remboursements dus ne doit pas dépasser 33 % des revenus de l’emprunteur.

Quels sont les différents types de crédits à la consommation ?

On distingue principalement deux sortes de prêts à la consommation : les crédits affectés et les crédits non affectés. Au sein de ces deux grandes catégories se trouvent notamment les crédits auto, les crédits revolving, etc. Faisons le point !

Les crédits affectés : pour financer un bien ou un service précis

Comme son nom l’indique, le crédit affecté est réservé pour financer un bien ou un service spécifique. Il fait, dans la plupart des cas, l’objet d’un contrat apportant des garanties à l’acheteur, notamment celles de pouvoir annuler la vente ou le crédit dans le cas où le bien ou le service rendu ne correspondrait pas aux modalités fixées par le contrat de vente. Dans de telles circonstances, l’emprunteur n’est donc pas tenu de rembourser le crédit. Par ailleurs, si l’établissement financier n’accorde pas le prêt à l’acheteur, rien n’oblige ce dernier à honorer la promesse d’achat. Pour éviter tout litige, il est nécessaire de vérifier sur le contrat de vente que l’achat est conditionné à l’obtention du prêt.

Les crédits affectés les plus populaires sont les crédits auto. Dans le cadre d’un tel crédit, la somme empruntée sert au financement d’un véhicule, dans le cas par exemple où la famille s’agrandit : une somme est donc bien affectée pour l’acquisition d’un bien précis, en l’occurrence un nouveau véhicule. Les crédits travaux sont également des crédits affectés et servent à financer une rénovation par exemple, ou l’installation d’un nouveau système de chauffage.

Les crédits non affectés : libre disposition de la somme

Maintenant que nous avons défini clairement ce qu’était un crédit affecté, il n’est pas difficile d’en déduire le contraire. Le crédit non affecté est avantageux pour l’emprunteur, dans le sens où celui-ci ne requiert aucun justificatif pour disposer de la somme. Il peut donc la dépenser comme il le souhaite, pour l’achat d’un bien ou un petit séjour en famille éventuellement. Toutefois, cette liberté d’action possède quelques inconvénients, car si le bien pour lequel vous avez contracté un crédit est défectueux, vous n’aurez d’autres choix que de continuer à rembourser votre crédit. De la même manière, si vous êtes engagé avec une entreprise (signature d’un bon de commande), et que le financement n’est pas accordé, vous devrez tout de même procéder au remboursement du prêt. Ainsi, le crédit non affecté est moins sécurisé que son prédécesseur.

Parmi les crédits non affectés se trouve le crédit renouvelable que l’on appelle également le crédit revolving. Dans ce cas, l’emprunteur dispose d’une somme appelée réserve d’argent qu’il dépense à sa guise. Il ne rembourse les intérêts que sur la somme dépensée et non sur la totalité de la réserve d’argent accordée. Autre crédit non affecté : le crédit personnel. C’est en quelque sorte le même principe que le crédit renouvelable. Par ailleurs, ces crédits peuvent aussi servir pour renflouer sa trésorerie quand celle-ci vient à manquer.

La protection des consommateurs

crédit à la consommation

Depuis la réforme de 2010, les emprunteurs bénéficient de plus de protection, dans l’objectif premier de lutter contre le surendettement des personnes qui disposent d’un crédit à la consommation. Parmi les mesures phares de cette réforme se trouve le délai de réflexion fixé à 15 jours. Pendant tout ce temps, les personnes peuvent accepter ou refuser l’offre émise par l’organisme financier sans en justifier les raisons.

Si toutefois le prêt est signé, vous disposez d’un délai supplémentaire pour vous rétracter. Celui-ci est fixé à 14 jours après la signature du prêt. Par ailleurs, la banque ou l’établissement de crédit se doit d’être transparent avec vous, notamment en prévoyant des espaces d’information sur le contrat renseignant les informations essentielles du crédit : montant total, taux d’intérêt, frais, durée du prêt, TAEG, etc.

Vers qui se tourner pour obtenir un crédit à la consommation ?

Les crédits à la consommation sont octroyés par des établissements financiers tels que Cetelem pour le plus connu, Cofinoga, Sofinco, etc. Dans la plupart des cas, ce sont des filiales de banques : BNP Paribas détient Cetelem et Cofinoga par exemple. Ils peuvent aussi être accordés par des banques traditionnelles telles que le Crédit Agricole ou le CIC pour ne citer qu’une partie d’entre elles. Pour finir, sachez que les constructeurs automobiles et les groupes industriels peuvent aussi proposer des crédits à la consommation.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN