Maintien à domicile : la solution de la téléassistance pour les seniors

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Maintien à domicile : la solution de la téléassistance pour les seniors

Par Lola Payet le

téléassistance solution maintien à domicile des seniors

Le maintien à domicile est privilégié par certains seniors qui souhaitent garder leur autonomie. Ce choix doit cependant se faire en tenant compte des risques.

En effet, avec l’âge, on devient plus fragile et la réalisation de certains gestes du quotidien est plus complexe. Pour que le maintien à domicile se passe avec davantage de sécurité et de sérénité, on recommande donc aux seniors et à leurs familles d’adopter une solution de téléassistance. Elle permet d’avoir une assistance permanente et un accompagnement au quotidien.

Les avantages de cette solution sont nombreux, autant pour la personne âgée que pour sa famille. D’ailleurs, vous pouvez obtenir des aides financières pour sa mise en place.

Principe et fonctionnement de la téléassistance pour les seniors

La téléassistance est une solution d’assistance à distance qui permet de mettre en relation une personne âgée et un téléopérateur. Le service est proposé par un organisme associatif comme Présence Verte, solution de téléassistance pour seniors en France ou des entreprises spécialisées proposant des services pour personnes âgées.

Il permet de disposer d’une assistance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Un micro haut-parleur sera donc fourni à la personne âgée, à installer dans son domicile. Elle sera également équipée d’un émetteur-récepteur, qui peut être une montre connectée, un médaillon ou un bracelet. Ce dispositif assurera la liaison avec la centrale d’écoute et permettra d’envoyer une alerte à un téléopérateur en cas d’accident, de chute ou de malaise.

Un assistant entrera instantanément en communication avec la personne âgée après avoir reçu cet avertissement. Il évaluera la gravité de la situation afin de décider de l’intervention nécessaire. Selon le cas, il pourra appeler la famille de la personne concernée, demander l’aide des voisins ou envoyer les secours sur place.

avantages d'un service de téléassistance pour personnes âgées

Les différents types de téléassistance

On distingue trois types de téléassistance qui renvoient à un fonctionnement différent. Vous devez choisir en tenant compte des besoins de la personne qui sera prise en charge.

La téléassistance classique

Avec cette option, la personne âgée sera équipée d’émetteur qui transmettra l’alerte à une centrale d’écoute ou à ses proches. Le signal aura une portée jusqu’à 100 mètres. Le dispositif est également couplé à un transmetteur qui sera relié à une prise téléphonique.

La téléassistance mobile

La téléassistance mobile, appelée également téléassistance intelligente, fonctionne selon le même principe que la téléassistance classique. La différence se trouve au niveau de la portée du signal.

En effet, l’émetteur utilise les technologies GSM et GPS. Il peut envoyer les alertes même lorsque la personne qui le porte se trouve à l’extérieur de sa maison. Le système GPS permet ensuite de la localiser.

L’avantage de la téléassistance mobile est qu’elle permet à un senior de sortir en toute sécurité. Lorsqu’il se trouve à l’extérieur de son domicile, un capteur de mouvement peut également envoyer l’alerte à la centrale d’écoute.

La téléassistance médicalisée

À la différence des deux premières, la téléassistance médicalisée permet de mettre le patient en relation avec des médecins. Ces derniers peuvent intervenir à son domicile en cas d’urgence.

Cette option s’avère pratique pour les personnes souffrant d’une pathologie.

Téléassistance et maintien à domicile : les avantages

Le maintien à domicile permet aux séniors de préserver leur cadre de vie. En restant chez eux, ils peuvent continuer de vivre avec les mêmes habitudes, trouver leurs repères et rester aux côtés de leurs proches. Déménager dans une maison de retraite revient à perdre son autonomie, cet environnement et ce cadre de vie. Aussi, cette décision a souvent un impact négatif sur la personne concernée.

Le maintien à domicile se révèle donc comme un choix judicieux pour le bien-être psychologique. Bien entendu, une telle décision nécessite une bonne organisation afin de maintenir la sécurité de la personne âgée. C’est alors qu’intervient la téléassistance. Elle a de nombreux intérêts pour les seniors et leurs familles.

Une alternative pour garder son autonomie au quotidien

Les risques de chute et de malaise augmentent avec l’âge, favorisés par la perte progressive d’autonomie. Le danger sera d’autant plus présent pour les personnes souffrant d’une pathologie chronique. Néanmoins, il est possible de rester en sécurité chez soi grâce à la téléassistance.

Elle permet à une personne âgée de maintenir ses habitudes et de vivre en toute liberté au quotidien. En cas d’urgence, il lui suffira d’appuyer sur le bouton de son émetteur. Elle obtiendra une assistance instantanément. La présence d’un proche ou d’un assistant médical ne sera donc pas une obligation.

Un dispositif facile à prendre en main

L’équipement est conçu de façon à faciliter l’usage pour les personnes âgées. Il est proposé sous la forme d’un pendentif ou d’un bracelet. Il est donc possible de le garder à portée de main. L’alerte peut être envoyée par un simple clic.

Certains émetteurs disposent également d’un détecteur de chute qui envoie automatiquement l’alerte en cas d’accident.

Un gage de sérénité pour les proches

Laisser une personne âgée seule dans son domicile n’est pas toujours évident pour ses proches. Toutefois, grâce à la téléassistance, ils peuvent être tranquilles. Elle donne l’assurance de toujours avoir quelqu’un pour intervenir en cas d’incident.

Un moyen de sécuriser le senior et son logement

Hormis les cas de chute et de malaise, la téléassistance sera utile en cas d’intrusion dans le domicile. Le téléopérateur qui reçoit l’alerte peut immédiatement prévenir les voisins ou la police. Le dispositif peut donc compléter les équipements de sécurité déjà en place.

quelle solution de téléassistance choisir

Comment souscrire une offre de téléassistance pour senior ?

Vous pouvez souscrire un service de téléassistance auprès d’entreprises privées (assureurs, mutuelles, banques, etc.) ou d’associations qui viennent en aide aux seniors. Certaines communes peuvent également proposer ce type de service.

Prenez le temps d’examiner l’offre avant de signer le contrat, quel que soit le prestataire choisi. Par ailleurs, il existe quelques éléments qui méritent une attention particulière, dont :

  • Le coût global de la prestation : vous devez vous renseigner sur le coût de l’abonnement, les frais d’installation et de maintenance de l’équipement
  • Les équipements compris dans l’offre ou proposés en option
  • L’assurance pour le matériel utilisé : est-ce qu’il est couvert par votre assurance habitation ?
  • Les conditions de maintenance en cas de panne matérielle
  • Les conditions de résiliation du contrat : vous devez avoir la possibilité de mettre fin au contrat même sans motif et sans frais

La présence d’une certification AFNOR « Service téléassistance au domicile » peut en outre indiquer la qualité de la prestation et la fiabilité de l’entreprise.

Quel est le coût d’un service de téléassistance pour personnes âgées ?

Une prestation de téléassistance peut vous coûter entre 20 et 30 euros. Le prix varie d’un prestataire à un autre, et selon l’offre souscrite.

Pour rappel, il existe des aides financières proposées aux seniors qui ont recours à un service de téléassistance. Elles peuvent être versées indirectement, octroyées sous forme de réduction d’impôt. En parallèle, vous avez les aides directes, qui permettent de diminuer les frais à votre charge.

Les aides fiscales pour la téléassistance

Le recours à un service de téléassistance donne droit à un crédit d’impôt. Celui-ci est destiné aux personnes soumises à l’impôt sur le revenu. Il permet de déduire 50 % des dépenses. Le montant pris en charge est néanmoins plafonné. Il ne doit pas excéder :

  • 12 000 euros par an, majoré de 1 500 euros pour chaque personne de plus de 65 ans supplémentaire dans le foyer : le plafond est dans ce cas porté à 15 000 euros
  • 15 000 euros pendant la première année pour les personnes qui ont fait appel à une aide à domicile
  • 20 000 euros si l’une des personnes composant le ménage possède une carte d’invalidité ou bénéficie d’une pension d’invalidité de 3ème catégorie

La réduction fiscale concerne uniquement le reste à charge pour les personnes bénéficiaires de l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) ou d’une autre subvention.

L’Allocation personnalisée d’autonomie

Elle est destinée aux personnes âgées de plus de 60 ans, qui restent à domicile ou sont hébergées dans un centre de soin. Elle concerne en particulier celles qui ont besoin d’une surveillance ou d’une aide pour réaliser les activités du quotidien.

Le Conseil départemental vous indiquera le dossier à fournir. Certaines structures proposant des services pour personnes âgées (mutuelles, Centre communal d’action sociale/CCAS, Centre local d’information et de coordination/CLIC, etc.) peuvent également vous accompagner. Une fois la demande reçue, un rendez-vous sera convenu avec le bénéficiaire.

La personne mandatée pour ce rendez-vous aura pour mission d’évaluer les besoins du senior et de ses proches. En effet, ces derniers peuvent avoir besoin de temps, d’information ou de soutien. Elle identifiera également le niveau de perte d’autonomie du senior. Cette évaluation se fera à l’aide de la grille GIR utilisée au niveau national.

Le résultat permettra de déterminer si la personne pourra bénéficier de l’APA et quel sera son montant.

quelles aides pour un service de téléassistance pour seniors

Les aides des caisses de retraite

Les caisses de retraite mettent en place des plans d’aides personnalisées pour les personnes âgées. Dans ce cadre, elles peuvent verser des aides financières pour la mise en place d’une solution de téléassistance.

Le programme est pris en charge par :

  • Le Carsat (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail) pour les salariés bénéficiant d’un régime général
  • La MSA (Mutualité sociale agricole) pour les agriculteurs
  • Le RSI (Régime social des Indépendants) pour les indépendants

Il faut se renseigner auprès de l’organisme concerné pour connaître exactement le dispositif déployé et les conditions d’accès.

Les aides des mutuelles et des caisses de retraite complémentaire

Les complémentaires santé peuvent intervenir pour compléter la prise en charge du contrat santé. La plupart disposent pour cela d’une politique d’action sociale. Elle diffère toutefois d’un organisme à un autre.

Les subventions des collectivités territoriales

Elles sont attribuées par les communes ou les conseils départementaux. L’aide sera définie en fonction de la situation et des moyens dont dispose le bénéficiaire.

La prestation de compensation du handicap (PCH)

Elle s’adresse aux personnes qui ont besoin d’une aide pour effectuer les gestes du quotidien du fait de leur handicap. Concrètement, elle est ouverte aux personnes :

  • Ayant moins de 60 ans pendant sa première demande
  • Ayant moins de 75 ans et qui ont rempli les conditions d’accès à la PCH avant 60 ans
  • En activité professionnelle, mais qui ont dépassé l’âge légal pour un départ à la retraite

Pour celles qui ont plus de 60 ans, en retraite, et qui font face à une situation de handicap, il faut plutôt s’orienter vers l’APA.

La PCH est attribuée sans condition de revenus dès lors que le potentiel bénéficiaire remplit les critères cités ci-dessus. L’équipe de la MDPH effectuera néanmoins une évaluation pour déterminer le niveau de limitation dans l’accomplissement des gestes du quotidien.

Selon les besoins de la personne concernée, la PCH peut prendre en charge tout ou partie des dépenses. Elle peut en outre intervenir sur différents types d’aides : humaines, techniques, pour des solutions spécifiques comme la téléassistance ou l’aménagement du logement.

Un aménagement nécessaire en complément de la téléassistance

quelles solutions pour maintien à domicile d'une personne âgée

La téléassistance permet à une personne âgée de bénéficier d’une surveillance régulière sans être enfermée dans un établissement médicalisé. Bien entendu, pour améliorer son quotidien et garantir sa sécurité, il est aussi nécessaire de revoir l’aménagement de son logement. L’objectif est de l’adapter à sa perte d’autonomie.

Dans ce cadre, il peut être nécessaire de :

  • Laisser les ustensiles utiles au quotidien à portée de main
  • Améliorer la circulation dans la maison
  • Retirer les tapis et les fils électriques qui peuvent gêner
  • Améliorer l’éclairage
  • Disposer de barres d’appui ou d’une rampe dans la salle de bains et dans les escaliers
  • Utiliser un tapis antidérapant dans la salle de bain

Il est important d’adapter les installations de la maison au niveau de dépendance et de la perte d’autonomie de la personne concernée. Il existe d’ailleurs des aides financières conçues pour ce type d’aménagement.

Vous avez notamment les aides de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat). Pour y accéder, il faut :

  • Être propriétaire occupant ou bailleur du parc privé
  • Réaliser des travaux en vue d’adapter un logement à une personne âgée
  • Occuper un logement construit depuis de plus de 15 ans

Un locataire peut également en bénéficier à condition d’obtenir l’accord du propriétaire pour les travaux.

Les caisses de retraite et les collectivités locales peuvent aussi participer au financement des travaux. En général, les aides sont ouvertes aux personnes de plus de 60 ans.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN