Maison de retraite : 5 bonnes raisons d’y emmener ses enfants

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Psycho-Famille > La vie en famille > Maison de retraite : 5 bonnes raisons d’y emmener ses enfants

Par le

enfant et grand-mère en maison de retraite

Vous hésitez à emmener avec vous vos enfants rendre visite à leur arrière-grand-mère ou leur grand-père en maison de retraite ? Voici au contraire 5 bonnes raisons pour qu’ils vous accompagnent.

Vis ma vie en maison de retraite

Aujourd’hui, les seniors vivent de plus en plus longtemps chez eux. Mais avec l’allongement de la durée de vie, les personnes les plus âgées doivent souvent rentrer en maison de retraite spécialisée, leur santé ne leur permettant pas de continuer à vivre seules chez elles. C’est peut-être le cas de vos parents, où de vos grands-parents, à qui vous rendez visite… peut-être irrégulièrement, avec pour bonne excuse le travail, le manque de temps, les enfants… Car pas question de traîner vos bambins dans ces maisons de retraite pour ne côtoyer que de « vieilles personnes » en plus ou moins bonne forme, direz-vous.

Les personnes âgées, en institution ou pas d’ailleurs, se retrouvent ainsi souvent isolées, ne se sentant plus « bonnes à rien » ni dignes d’intérêt. Et la dépression guette…Et même si le personnel est par ailleurs dévoué et à l’écoute, son rôle allant bien au-delà de celui de simple soignant, tenant souvent lieu de seconde famille pour les résidents, prenant du temps pour tisser ce lien social si important pour le bien-être de nos aînés, ils ne vous remplaceront jamais. Alors vos visites et celles de vos enfants sont comme un rayon de soleil dans cet environnement pas toujours rose, apportant un vent de jeunesse et de gaieté. Mais loin de traumatiser vos bouts de chou, petits et grands, les visites à leur arrière-grand-mère ou à leur papy sont au contraire riches et bénéfiques pour eux.

Apprendre le respect aux personnes âgées

Il est important d’apprendre aux enfants très tôt à être en contact avec la vieillesse et éventuellement le handicap. On voit ainsi essaimer les expériences où les enfants d’écoles maternelles ou de crèches rendent visites aux pensionnaires de maisons de retraite avec qui ils partagent des activités, pour le plus grand bonheur de tous.  Les visions stéréotypées négatives que l’on peut se faire sur la vieillesse se forment quand on est jeune. Mélanger les générations permet donc aux tout-petits de repousser d’éventuelles craintes et de grandir avec une image positive du troisième âge.

Apprendre la tolérance et prendre conscience des différences

Les enfants les plus jeunes ne sont pas dans une position de jugement. Ils n’ont aucun à priori sur la personne qui est en face d’eux. En rendant visite à leurs aînés en maison de retraire, ils n’ont pas vraiment conscience d’être face à des personnes diminuées, infirmes ou malades. Et si plus grands, ils se rendent bien compte que leur arrière-grand-mère fonctionne au ralenti ou perd un peu la tête, elle restera toujours leur mamie quoi qu’il arrive.

Lire aussi : Grands-parents atteints d’Alzheimer : comment garder le lien avec les petits-enfants ?

Apprendre la notion du temps qui passe

« Il y avait des dinosaures à ton époque mamie ? »… Qui n’a pas eu droit à une réflexion de ce genre de la part de ses enfants ? Passer du temps et échanger avec leurs grands-parents ou arrière-grands-parents sera une occasion précieuse d’apprendre du passé à travers le récit de leurs souvenirs et de leurs expériences. Pour les ados de la génération zapping, ces moments passés avec leurs aînés permettront de les reconnecter avec certaines valeurs et de leur transmettre des savoirs précieux pour les jeunes d’aujourd’hui. De leur côté, les personnes âgées se sentent valorisées en partageant leur expérience. Répondre aux questions de leurs petits-enfants ou arrière-petits-enfants fait revenir des souvenirs de leur propre enfance et leur donne l’envie de raconter des histoires.

Trouver une personne qui les écoute

Nos enfants, et en particulier nos ados, nous reprochent souvent de ne pas les écouter, de ne pas les comprendre. Et en parents débordés, c’est parfois un peu vrai… Ils trouveront souvent dans ces moments-là chez leurs grands-parents une oreille attentive. Malgré l’écart de générations, ils profiteront de ces moments privilégiés ensemble pour leur raconter les petits soucis de leur âge, leurs amours… Et leurs aînés, sortis de leur rôle éducatif de parents, sauront les écouter plus sereinement.

Lire aussi : Grands-parents et petits-enfants : une relation à réinventer à l’heure du numérique ?

Calmer les enfants

L’expérience montre qu’au contact de personnes âgées, les enfants ont tendance à retrouver leur calme s’ils sont un peu agités. Marie-Jeanne Galtier, directrice de crèche intergénérationnelle à Aspiran, explique ainsi que « les personnes âgées ont un regain de présence et d’énergie, montrent l’envie de faire des efforts, tandis que les enfants, même les plus turbulents, s’apaisent et se calment à leur contact ».

Alors c’est quand votre prochaine visite à la maison de retraite pour voir mamie ?

 

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN