Offrez-vous une virée verte et fleurie dans les parcs et jardins d’Anjou !

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Sorties en famille > Offrez-vous une virée verte et fleurie dans les parcs et jardins d’Anjou !

Par Ludovic Bischoff le

Une envie de végétal et de verdure ? Direction l’Anjou pour découvrir des parcs et jardins tous plus surprenant les uns que les autres. L'Anjou est l'un des premiers producteurs de plantes, fleurs et légumes d'Europe. Son patrimoine végétal mérite vraiment d'être connu, d'Angers à Cholet en passant vers Saumur. Allez, on vous embarque pour une virée verte et fleurie dans la douceur angevine...

Angers, la capitale verte de l'Anjou

L'Anjou est le premier département horticole de France. Une tradition qui remonte au « bon Roi René » qui dès le 15ème siècle, en jardinier passionné, introduit la tradition de la culture de plantes et arbres. Il faut dire que le sol, partagé entre calcaire et schiste, ainsi que le climat doux (la fameuse douceur angevine !) apporté par la Loire qui traverse l'Anjou, favorise la pousse de tous les végétaux. Voilà comme ce département est devenu un spécialiste des plantes, fleurs, fruits et herbes aromatiques et regorge de beaux endroits pour s'immerger dans le monde végétal. Vous aller être étonné en découvrant que l'Anjou est le plus gros producteur d'hortensias d'Europe, l'un des champions mondiaux de la culture des roses et leader pour les plantes médicinales et aromatiques ! Vous trouverez 230 parcs et jardins dans le département, de quoi vous immerger dans une nature maîtrisée et cultivée avec maestria...

Cale de la Savatte à Angers

A Angers sur la cale de la Savatte, face à la Maine, le château et la cathédrale. Photo : Sebastien_GAUDARD

L'Anjou est vert et sa capitale, Angers, tout autant puisqu'elle se classe « 1ere ville verte de France »,  chaque habitant se situant à moins de 500 mètres d'un espace vert. En déambulant en ville, vous pourrez facilement vous arrêter dans un parc pour prendre le frais, comme dans les jolis jardins du mail où plus de 40 000 fleurs égayent le printemps et l'été. Pour avoir une belle vision de la ville, passez aussi par le Centre National de Danse pour grimper via un ascenseur sur son toit. D'ici, vous embrasserez Angers du regard. Et, même s'il n'est pas question ici de végétal, ne passez pas par Angers sans visiter son château où est conservé la spectaculaire Tapisserie de l'Apocalypse, chef d'oeuvre de l'art médiéval. Avec en contre point la visite du Musée Jean-Lurçat, tapissier contemporain qui a créé le non moins impressionnant Chant du monde, monumentale tapisserie qu'il faut absolument voir. Mais, allez, maintenant on pars dans la nature !

Pour préparer votre séjour en Anjou, visitez le site de l'Agence Départementale du Tourisme

Avec les enfants : on découvre les beautés de la nature à Terra Botanica

Terra Botanica, à Angers, prouve que l'on peut intéresser et amuser des enfants en leur parlant des plantes et des fleurs ! Créé il y a tout juste 10 ans, le premier parc végétal d'Europe est une petite merveille de poésie qui arrive aussi à instruire et à distraire, les enfants comme leurs parents. Divisé en quatre zones, on peut aisément y passer une journée entière (et gardez un peu de temps pour visiter la super boutique à la sortie qui regorge de souvenirs de l'Anjou et qui est un vrai piège pour le porte-monnaie.

Terra Botanica, parc à thèmes consacré au végétal en Anjou

Photo : Mehdi Media

Terra Botanica, sculpture végétale

La zone Aux origines de la vie va vous en apprendre beaucoup sur les origines du végétal sur terre et les interactions avec les êtres humains. Les enfants vont aimer jouer aux paléobotanistes, faire un câlin avec un « terranosaure » rigolo, voyager dans une coquille de noix au-dessus des arbres (attention, il faut pédaler pour avancer... Terra Botanica est aussi un parc qui limite ses consommation d'énergie... pour mieux respecter la Terre).

Terra Botanica Angers, balade en coquille de noix

Terra Botanica Angers, balade en coquille de noix

Terra Botanica Angers en famille

La zone Le Végétal insolite va plus particulièrement intéresser les adultes émerveillés par la féérie des dahlias en juin et juillet : un merveilleux jardin coloré et fleuri (vous pouvez même acheter le dahlias Terra Botanica spécialement créé pour le parc et introuvable ailleurs !). Mais aussi Instant Chromatik, une incroyable accumulation de fleurs colorées. Les enfants, eux, adorent se transformer en chercheur d'ambre végétal et se faire un peu peur en découvrant les plantes carnivores...

La zone Escapade en Anjou met en valeur les traditions et le patrimoine du département : on aime beaucoup la balade en barque et le spectacle des colporteurs de rêves qui permet de découvrir les contes et légendes angevines. Enfin, l'espace Les Grandes Explorations vous emporte sur les traces du trésor de La Pérouse, à la découverte des fruits et légumes exotiques que nous avons tous adoptés (tomates, pommes de terre, maïs, café, chocolat, etc.).

Terra Botanica parc sur le thème du végétal

Bref, on adore ce parc qui se visite dès le printemps et jusqu'en octobre où il s'anime aux couleurs d'Halloween. Vraiment une belle réussite qui plaira aux enfants en s’adressant à eux de manière intelligente et ludique.

Terra Botanica espace café

www.terrabotanica.fr

 

Avec la nièce adepte du bio et de la santé par les plantes : on s'offre une balade au Jardin Camifolia !

Les jeunes sont de plus en plus nombreux à s'intéresser aux bienfaits de la médecine par les plantes et à l'alimentation végétale. Ce jardin magnifique situé à Chemillé-en-Anjou va donc ravir les nouveaux « babas cool » de votre entourage. Mais il intéressera aussi la petite dernière qui prépare médecine ou pharmacie, car ce sont les plantes médicinales et aromatiques qui sont ici à l'honneur. Il faut dire que cette région de l'Anjou est devenue l'un des leader européens de la production de plantes aromatiques et médicinales depuis que le phylloxera ravagea les vignobles à la fin du 19ème siècle, et incita les cultivateurs à s’orienter vers ces plantes qui nous font du bien à l'intérieur !

jardin Camifolia en Anjou

©Cédric Sagorin

jardin Camifolia

Dans le Jardin Camifolia, on découvre plus de 600 espèces de plantes santé, beauté et bien-être. Mais tout ça est présenté de bien belle manière et les enfants ne sont pas oubliés avec divers espaces ludo-éducatifs (ils vont adorer le parcours sensoriel où l'on se déchausse pour expérimenter divers sols et où l'on s'élance dans un petit parcours acrobatique !). On vous incite  à toucher et à respirer toutes ces plantes odorantes, sauf dans le jardin des plantes toxiques et médicinales, évidement, car ces plantes ont des principes actifs qui doivent être d'abord maîtrisés par l'homme avant d'en tirer des bénéfices !

Jardin Camifolia à Chemillé-en-Anjou

@ Pauline Celle

jardin camifolia parcours enfant

Très instructif tout en étant magnifiquement dessiné, le jardin Camifolia propose donc une jolie balade dans une nature maîtrisée où l'on se cultive sans en avoir l'air. Et plein d'animations pédagogiques et culturelles viennent enrichir la visite, chaque année du 1er mai au 30 septembre.

www.jardin-camifolia.com

Avec le cousin parisien qui a tout vu : on part en voyage dans le parc oriental de Maulevrier

Ah ! vous le connaissez ce cousin parisien (ou lyonnais, bordelais, marseillais...) bref, cet urbain qui a beaucoup voyagé, qui se nourrissait de sushi bien avant que vous n'en trouviez au Carrefour du coin, qui vous parle de ce « petit groupe de musiciens techno folklorique » qu'il a découvert lors de ses vacances au fin fond de l’Asie mineure et qu'il est le seul à écouter... Il anime toujours les réunions de famille avec ses récits de l'autre bout du monde.

Parc oriental de Maulevrier en Anjou

A vous de le surprendre en lui faisant découvrir le plus grand jardin japonais d'Europe, à Maulévrier, au coeur de l'Anjou ! On ne peut qu'être surpris en découvrant ce très dépaysant parc de 12 hectares. Créé entre 1899 et 1910 par un certain Alexandre Marcel, célèbre architecte orientaliste de l'époque, il a été restauré au début des années 80 et ne cesse, depuis d'émerveiller les visiteurs. On le parcourt lors d'une balade le long d'une rivière ponctuée de ponts, statues Khmères, pagodes et temples dignes de ceux des parcs japonais de la période Edo (XVII-XIX siècles). Une promenade qui incite à la poésie, à la réflexion et à la contemplation des arbres taillés avec finesse et raffinement.

Parc oriental de Maulevrier

Photo : Vincent Ripaud

Parc oriental de Maulevrier de nuit

Ouvert du 15 mars au 15 novembre, le parc oriental de Maulévrier évolue avec les saisons. De fin mars à début avril, par exemple, on y vient pour contempler les cerisiers en fleurs lors de la célèbre fête d'Hanami qui est l'un des temps forts de l'année au Japon. L'été, des visites nocturnes sont proposées. On vous confie un lampion et vous déambulez dans un parc entre ombre et lumière, en écoutant le récit de contes asiatiques. C'est assez féérique et, franchement, vous aller l'épater ce pompeux cousin qui croit avoir tout vu.

www.parc-oriental.com

Avec votre amoureux : laissez-vous conter fleurette au pays des roses !

« Mignonne, allons voir si la rose... » Vous l'avez bien en tête la célèbre poésie de Pierre de Ronsard, ode au romantisme et au temps qui passe ? Depuis des millénaires, la rose fascine les jardiniers, envoûte les amoureux, incarne la passion, ensorcelle par son parfum. L'Anjou est l'un des premiers producteurs de roses d'Europe. Et, à Doué-en-Anjou, vous pouvez visiter plusieurs jardins consacrés à la reine des fleurs.

Les chemins des roses en Anjou

Parc de Courcilpleu. Parc dédié à la rose à Doué-la-Fontaine - Photo : Sébastien Gaudard

Les Chemins de la Rose

Parc de Courcilpleu - Photo : Sébastien Gaudard

Les Chemins de la rose expose près de 13 000 rosiers depuis plus de 20 ans dans un beau jardin à l’anglaise qui s'étend sur 4 hectares. On y apprend tout sur la rose. Par exemple, savez-vous que les roses n'ont pas d'épines... mais des aiguillons, une excroissance qui se détache facilement à l'opposé des épines qui sont soudées à la tige ! On peut aussi acheter des rosiers puisque ce jardin est géré par une famille de rosiéristes...

Les Chemins de la Rose

Parc de Courcilpleu  - Photo : Sébastien Gaudard

Toujours à Doué-en-Anjou, vous pouvez pousser votre exploration du monde des roses en visitant Terre de rose, une roseraie qui regroupe 2600 rosiers de 245 variétés mais aussi une distillerie pour voir comment l'on distille de l'eau de rose. Plus adapté aux enfants, ce parc possède aussi un espace avec des ânes et d'autres animaux de basse court, un potager, des caves troglodytes typiques de la région... Bref, à Doué-en-Anjou, votre chéri n'aura aucune excuse pour ne pas vous couvrir de pétales de roses.

www.lescheminsdelarose.com & www.terrederose.com

Avec le tonton cuisinier : on s'enivre dans les potagers d'Anjou

Les gastronomes se régalent en Anjou, terre de production des plus beaux légumes. Et s'il y a bien un potager qui mérite une visite, c'est celui du château Colbert, qui se trouve à côté du parc oriental de Maulévrier, décidément pôle d'attractivité évident dans la région ! Le Potager Colbert est une petite merveille, reconstruit sur les bases de l'originel du 17ème siècle en 2015. Une quinzaine de carrés donnent naissance aux légumes que l'on vous sert dans la cuisine du restaurant du château. Les jardiniers amateurs piqueront toujours quelques astuces ou idées pour enrichir leur propre potager en arpentant les allées bien dessinées de ce magnifique jardin nourricier...

Potager Colbert

Le Potager Colbert dans les jardins du Château Colbert - Photo : S. Berteloot

Autre option, Les Jardins du Puygirault, près de Saumur. Articulé autour de différents espaces, on y découvre le potager de l'âge des cueillettes et des premiers labours, le jardin en version antique puis médiéval, un jardin asiatique, un autre consacré aux plantes médicinales... Plus accessible aux enfants, plus didactique, la balade dans ce jardin permet de mieux comprendre comment les hommes ont maîtrisé la nature pour s'en nourrir.

Jardins Puygirault

Une visite qui peut se doubler avec celle du Musée du champignon, juste à côté, où l'on apprend tout de la culture des champignons dits de Paris qui poussent massivement dans les caves du saumurois. Une expérience inédite de descente dans les caves où poussent les champignons. En Anjou, les cuisiniers et autres fines gueules sont aux anges, tout comme les jeunes qui ne jurent que par le véganisme puisque ce département excelle dans la culture des légumes...

www.potagercolbert.com
www.jardins-du-puygirault.com
www.musee-du-champignon.com

Avec votre grand-père amateur de bons digestifs : on savoure la fameuse Menthe-Pastille !

La région d'Angers regorge de vergers. Les fruits c'est bon. Mais quand ils ont mariné dans de l'alcool, c'est pas mal aussi ! Depuis 1885, l'entreprise familiale Giffard concocte des liqueurs raffinées qui trônent derrière les bars les plus branchés de la planète et sont adoubés par les « mixologues » en vogue. L'aventure débute lorsque Emile Giffard, pharmacien herboriste à Angers, invente sa fameuse Menthe-Pastille, une liqueur de menthe fine issue de plantes cultivées localement. Votre grand-père sera donc ravi de retrouver les saveurs « d'avant-guerre ».

Espace Menthe-Pastille de l'entreprise Giffard

Espace Menthe-Pastille de l'entreprise Giffard côté bar

liqueurs Giffard

Aujourd'hui, Giffard propose des dizaines de références, aussi bien des sirops de fruits qui vont combler les enfants que des liqueurs, dont un guignolet fameux. On peut visiter le site de production baptisé Espace Menthe-Pastille, du nom du best-seller de la marque, pour découvrir l’histoire et les process de fabrication des liqueurs. C'est ludique et instructif. On aime les vieilles pubs si rétro qui témoignent de 135 ans de créativité. On peut goûter les produits sur place et remplir le coffre de la voiture de sirops et liqueurs qui sont bien souvent réservés aux barmen professionnels et vendus nulle part ailleurs.

Bref, une halte immanquable pour compléter votre découverte de la culture horticole de l'Anjou.

www.giffard.com/fr/

Avec votre belle-mère qui a de l'humour : on visite le musée des... pommes tapées !

L'Anjou est un gros producteur de pommes. Mais par le passé, il était difficile de conserver ses fruits toute l'année sans les moyens frigorifiques actuels. Voilà comment les gens du coin ont eu l'idée de... tapoter leurs pommes ! Bon, on arrête là la comparaison avec belle-maman. Et on part visiter un petit musée, situé près de Saumur, qui explique au visiteur la tradition de ce plat emblématique de la région.

Pomme tapée

Les pommes tapées sont des pommes que l'on fait lentement dessécher dans un four à basse température en les « tapant » régulièrement pour en extraire l'humidité. Il en résulte des sortes de galettes de pommes qui se conservent des années en bocal. On peut les manger telles quelles ou bien les réhydrater dans un liquide (sirop, eau et, évidement, on est en France, dans du vin !). Le Musée des pommes tapées se trouve dans un site troglodyte comme il y en a plein près de Saumur et propose aussi un espace restauration où l'on peut déguster ces fameuses pommes...

www.pommes-tapees.fr

Nos bonnes adresses pour se restaurer en Anjou

La Cabanne du chat qui pêche, à Cantenay-épinard

De nombreuses guinguettes fleurissent aux beaux jours le long des rivières d'Anjou. La Cabanne du chat qui pêche (ce nom, déjà, tout un programme, on adore !) est située sur les bords de la Mayenne à proximité d'Angers. Il s’agit là d'une guinguette « de luxe » puisqu'on y déjeune et on y dîne de bons petits plats (à la différence de beaucoup d'autres où l'on vient surtout prendre un verre...). Au bord de l'eau, vous allez savourer une cuisine généreuse et typique, comme les goulines, tourtes typiques d'Anjou à base de champignons et de rillauds (poitrine de porc, une autre spécialité locale !).

Profitez-en aussi pour déguster un Chéri Cherry, le cocktail phare de la maison Giffard, liquoriste vedette d'Angers ! Un mélange de guignolet, de gin et de tonic. Elle est pas belle la vie au bord de l'eau en Anjou ?

Guinguette La Cabane du Chat qui pêche en Anjou

www.lacabaneduchatquipeche.com

Les Petits Prés, à Angers

Si vous suivez le show culinaire Top Chef, le nom de Samuel Albert vous est connu. Le jeune cuisinier est en effet le vainqueur de la session 2019. Il y a quelques mois, il a ouvert son propre restaurant, Les Petits Prés, idéalement situé sur la place du ralliement, point de passage obligé au coeur du centre-ville commerçant d'Angers. Il y délivre une cuisine qui balance entre grands classiques un poil basiques (tomate-burrata ou entrecôte grillée) et plats plus travaillés, plus osés qui tentent des alliances d'ailleurs pour magnifier des produits d'ici. Il en sort de belles assiettes très graphiques et quelques best-sellers comme ce dessert hyper original qu'est la « pomme Magritte » en hommage au peintre belge. On découvre une belle pomme verte qui est une coque de chocolat renfermant une ganache au chocolat blanc, miel et compote de pomme au yuzu. Surprenant et très bon !

Restaurant Les Petits Prés à Angers

www.lespetitspres.fr

Aux Jeunes Pousses, à Angers

Voilà une autre toute jeune table à découvrir absolument, celle de Clément Paillard qui propose une cuisine très créative et souvent végétale (mais pas que, loin de là). Baptisé Aux Jeunes Pousses, voilà un restaurant qu'il anime seul avec sa femme Tiffany et qui lui permet de mettre en pratique toute le savoir-faire qu'il a acquis dans une myriade de bonnes adresses de part le monde. Une adresse confidentielle de 16 places seulement dont on se refile déjà le nom en chuchotant entre gourmets...

Restaurant Aux jeunes pousses à Angers

 

Le midi, on s'y régale d'un menu du jour bien troussé et le soir, le chef sort la carte « gastro » pour offrir un menu unique gourmand et raffiné. Le soir de notre passage, on a aimé le Saint-Pierre grillé, eau de tomate au fenouil et caviar d'aubergine au basilic. Le filet de rouget était parfait avec sa crème de fenouil au mascarpone. Suivent une déclinaison de poulet d'Anjou et haricots verts et une reine-claude précoce aux amandes douces en dessert. A noter : ne vous privez pas de l’assiette de fromages qui est concoctée par Tiffany, véritable amatrice de fromages, elle est divine !

Bref, un couple qui est en salle et en cuisine, ne ménage pas ses efforts pour épater ses invités. Bravo !

www.facebook.com/auxjeunespousses

Le bord du lac, à Cholet

A Cholet, en bordure du lac du Ribou, Olivier Legois anime un resto sans prétention autre que de bien nourrir ses clients avec une cuisine maison de qualité. On aime beaucoup la terrasse au bord du lac, justement, qui offre une superbe vue sur l'étendue d’eau. Olivier regorge d'idées pour développer son restaurant, donc voilà une adresse à suivre dans les années à venir...

Restaurant Au bord du lac à Angers

 

www.le-bord-du-lac.fr

 

Nos bonnes adressse pour séjourner en Anjou

Le Domaine de la blanchisserie, à Cholet

Véronique et Patrice vous accueillent avec gentillesse dans cette maison d'hôtes qui prend racines dans une ancienne blanchisserie, du temps où l'on produisait les plus beaux draps du monde à Cholet et sa région. On aime les chambres décorées avec goût dans l’esprit champêtre, la belle vue sur les champs et les petites attention de Véronique au petit déjeuner (la brioche perdue et les confitures maisons étaient top !). Certaines chambres sont de véritables petits appartements parfaits pour les famille. Une halte de charme « chez l'habitant ».

Gite du Domaine de la Blanchisserie en Anjou

Gite de la Blanchisserie en Anjou

jardins du Domaine de la Blanchisserie

www.domaine-lablanchisserie.fr

Le Château des Forges, à Angers

On n'imagine pas trouver pareille demeure aux portes d'Angers, à quelques mètres de Terra Botanica. Le Château des forges est une ancienne maison bourgeoise repris cet été par Slow Village, un petit groupe spécialisé dans l'hébergement de loisir. Pour leur premier hôtel « classique », la décoration a été soignée, élégante et confortable, dans les chambres qui offrent une belle vue sur la vallée. On aime la piscine chauffée aux beaux jours. Le groupe prévoit d'installer des petits chalets en bois pour compléter l'offre de la dizaine de chambres toutes pimpantes. Une adresse qui va donc  évoluer et s'enrichir dans le temps...

Château des Forges à Angers

Château des Forges à Angers intérieur

Château des Forges à Angers chambres

www.slow-village.fr/chateau-des-forges

Le Château Colbert, à Maulevrier

Le Château Colbert, qui jouxte le parc oriental de Maulévrier, semble offrir de superbes chambres dans une demeure de grand style. Toutefois, nous n'avons pas pu tester cette adresse, ni son restaurant gastronomique nourri par le potager Colbert. Donc à vous de vous faire votre idée, mais l'adresse semble recommandable...

www.chateaucolbert.com

 

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN