Parents d’élèves, un miroir (grossissant) de nos petits défauts

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Sorties en famille > Cinéma > Parents d’élèves, un miroir (grossissant) de nos petits défauts

Par Nathalie Brunissen le

Parents d'élèves film 2020

Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé n’est pas le fruit du hasard. Inspirée par ce qu’elle a pu observer dans la vraie vie, la réalisatrice Noémie Saglio nous offre une comédie réjouissante sur cette population, aussi attachante qu’exaspérante : les fameux parents d’élèves. Parents d’élèves, à voir au cinéma sans faute(s) dès le 7 octobre.

Parents d’élèves : l’histoire 

Le terme d’adulescent semble avoir été inventé pour lui. S’il a franchi le cap de la trentaine, Vincent fonctionne toujours comme s’il venait de souffler ses quinze bougies et comptait ses boutons d’acné. Célibataire, il enchaîne les jobs un peu pourris, s’habille avec ce qui lui tombe sous la main, tourne tout en dérision, dit ce qui lui passe par la tête sans aucun filtre. Et cohabite avec les animaux dont il assure la garde, dont une chatte obèse, un cochon d’Inde hyperactif, une tortue et un cacatoès avec qui il noue des conversations philosophiques, malheureusement à sens unique…

C’est donc sans conviction qu’il accepte de devenir le baby-sitter de Bart, dix ans et avec encore moins d’enthousiasme qu’il se rend, à la demande d’Elise, la maman de ce dernier, à la réunion de parents d’élèves de sa classe. Mais la rencontre avec Nora, l’institutrice, va changer la donne. Complètement sous le charme de la jeune femme, il va accepter que Bart, qui souffre de ne pas pouvoir se prévaloir de la présence d’un papa, le fasse passer pour son père, car cela lui permet de solliciter des rendez-vous auprès de Nora et de réaliser un maximum de sorties en sa compagnie.

Parce que cela lui offre d’autres occasions de la côtoyer, Vincent va également s’investir dans l’association des parents d’élèves et même à sa grande surprise y nouer de solides amitiés. Mais sachant que le mensonge est comme un boomerang qui finit par nous revenir dans la figure, la situation finira par lui échapper…

A partir de quel âge ?

Un film qu’on peut voir dès 8 ans.

L’avis de MAFAMILLEZEN

Si Parents d’élèves décroche très largement la moyenne, c’est d’abord grâce à Vincent Dedienne. La partition que lui a composée Noémie Saglio est digne d’un one-man-show avec ses répliques débilo-hilarantes qui détonnent dans la sphère « politiquement correcte » qu’est censé être l’univers scolaire. Drôle et naturel, l’ex-chroniqueur de Quotidien dévore complètement l’écran. Un acteur qui est (très) bien entouré en ce qui concerne les seconds rôles, avec notamment Camélia Jordana, dans la peau de l’enseignante qui va faire battre son cœur, Alix Poisson, alias Clarisse, toujours aussi juste, qu’elle se situe comme ici dans le registre de l’humour ou dans le drame, et Emilie Gavois-Kahn, qui incarne Florence, une mère névrosée de compétition.

La manière dont sont « croqués » les parents d’élèves a par ailleurs de gros accents de vérité. Celui/ celle qui est obsédé (e) par les menaces qui planent sur la santé de sa progéniture (les champignons du pédiluve de la piscine, le gluten indésirable des plats de la cantine, etc…), qui est persuadé (e) d’avoir mis au monde un futur champion olympique doublé d’un Prix Nobel ou encore, qui reporte sur son enfant tous ses angoisses et échecs, vous les avez déjà forcément croisés. A moins que vous ne vous reconnaissiez vous-même dans l’un des portraits de ces joyeux fêlés.

Evidemment, les grandes problématiques sociétales – le choix d’être maman solo, l’homoparentalité, les fermetures de classe par manque d’effectifs – sont davantage esquissées et survolées que réellement approfondies. Et le réalisme n’est pas toujours au rendez-vous dans les rebondissements que nous réserve ce long-métrage, notamment son épilogue. Mais le fort capital sympathie de Parents d’élèves nous fait oublier ces menues imperfections.

 

Parents d’élèves
Réalisé par :
Noémie Saglio
Avec :
Vincent Dedienne, Camélia Jordana et Alix Poisson
Genre :
Comédie
Durée :
1h29
Sortie au cinéma :
le 7 octobre 2020
Dès 8 ans

 

CONCOURS : A gagner 10 invitations pour 2 personnes du 1er au 11 octobre 2020 dans l’espace Concours !

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN