Portugal : de Porto à Lisbonne, sur les routes du liège

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Portugal : de Porto à Lisbonne, sur les routes du liège

Par Brigitte Valotto le

quartier alfama lisbonne

Un grand soleil pour chasser le spleen : pour leurs vacances d’automne et d’hiver, les Français plébiscitent le Portugal. De Porto à Lisbonne, suivez un circuit hors des sentiers battus… sur la route du liège !

Dans le Top 10 des destinations les plus recherchées, hors saison estivale, par les vacanciers français, on trouve selon une récente enquête* deux villes portugaises : Lisbonne et Porto se hissent sur les deux premières marches du podium ! C’était déjà le cas l’année dernière, et ce n’est pas un hasard : le Portugal, ce n’est pas très cher, ce n’est pas très loin… et on replonge en toutes saisons dans les douceurs estivales !

Autre avantage de taille, on peut facilement combiner les deux destinations par le rail, pour un voyage à la fois écologique et économique, longeant la splendide côte lusitanienne, mais permettant aussi de faire escale, un peu plus à l’intérieur du pays, au cœur des étendues de chênes liège qui recouvrent la région – comme d’ailleurs une grande partie du Portugal ! Ce trésor vert national, ressource 100% renouvelable, apporte un tribut essentiel à l’économie du pays, mais aussi à la biodiversité mondiale. Suivez donc cet intéressant fil conducteur, sur la route du liège, à travers musées et plantations, pour aller de Porto à Lisbonne !

A Porto, on découvre le nouveau quartier du Worl of Wine

Après avoir flâné dans les jolies ruelles du centre historique de Porto, découvrez le long du Douro le nouveau quartier branché et culturel, le WOW ! Ce « World of Wine » est un petit centre culturel inauguré il y a deux ans dans les anciens entrepôts de vin de Vila Nova de Gaia, regroupant lieux d’expos et de spectacles, cafés, restos, et rien moins que six musées, dont bien sûr le Musée du Vin (de Porto !) et le musée du liège, le Planet Cork. Deux visites indissociables pour mieux appréhender l’histoire et l’économie du pays, et de la région de Porto en particulier. D’ici, les bateaux à voiles chargés de ce vin unique (dont le brevet a été déposé en 1756 par le Marquês de Pombal) partaient vers Vila Nova de Gaia. Et pour boucher les précieuses bouteilles, on a développé les plantations de chêne liège dans la région mais aussi, un peu partout à travers le pays : c’est ainsi que le Portugal, avec ses 730 000 hectares de forêts, est devenu le plus gros producteur mondial de ce matériau écologique avant l’heure.

wow porto restaurant

©WOW

wow porto musee

©WOW

wow porto musee du vin

©WOW

De Porto à Lisbonne : les routes du liège

Aujourd’hui, beaucoup de domaines (mais aussi de manufactures de bouchons) s’ouvrent aux voyageurs, et notamment autour de Porto et Lisbonne, d’où on peut facilement faire des excursions jusqu’au coeur de l’Alentejo, région verdoyante particulièrement riche en chênes lièges. A l’automne, ces denses forêts adoptent de magnifiques teintes… qui vous donneront envie de revenir au printemps : on peut alors assister au fascinant « déshabillage » de l’arbre, dont on enlève entièrement l’écorce, laquelle va se renouveler tout naturellement pendant 9 ans. Pendant ce laps de temps, l’arbre est laissé tranquille : il faut donc beaucoup de chênes lièges pour avoir un temps de rotation suffisant. Et cela concourt à la beauté de ces forêts, de plus en plus vastes puisque les producteurs, loin d’épuiser leurs ressources, les renouvellent continuellement.

recolte du liege au portugal

©Brigitte Valotto

route du liege au portugal

©Brigitte Valotto

A la rencontre de la faune sauvage… et des sites de production du liège

Visiter un de ces domaines où l’écologie est reine, c’est non seulement une belle balade dans la nature, que les enfants apprécieront nettement plus que les balades en ville de musée en musée… mais aussi une occasion de croiser une quantité d’espèces animales, dont plusieurs menacées, qui trouvent un refuge et prospèrent dans ces vastes réserves de biodiversité, uniques en Europe. On peut y voir des lynx, renards, putois, daims, aigles impériaux et bien d’autres :  37 espèces de mammifères, 160 espèces d’oiseaux, sont répertoriées. Plus passionnant pour les jeunes que les dégustations de porto dans les propriétés viticoles !

Même si les ados férus de technologie, de stylisme ou de mode, pourront visiter avec intérêt les grands sites de production de bouchons de liège, et leurs espaces d’exposition. Dans les usines d’Amorim, le plus grand producteur national et même mondial, on peut ainsi découvrir à quel point ce matériau est fascinant et peut s’adapter aux besoins d’aujourd’hui : bien plus que les bouchons, on en fait aussi des matériaux isolants high tech, imputrescibles et très performants, des meubles design, des chaussures sport, des robes spectaculaires – Lady Gaga en a d’ailleurs porté une, lors d’un ArtRave à Lisbonne : inspirée par le célèbre peintre Gustav Klimt et créée par la designer Teresa Martins, il a fallu deux ans pour la réaliser ! Ou même des montres et des ballons de foot !

visite fabricant de liege au portugal

©Brigitte Valotto

objets fabriques a base de liege

©Brigitte Valotto

Lire aussi : Et si vous passiez les fêtes de Noël à Madère ?

A Lisbonne… du liège à tout les coins de rue !

On retrouve le liège, cette matière… à intérêt, en plein centre de la capitale portugaise : allez admirer – surtout à l’approche des fêtes de Noël – les crèches du 18e siècle réalisées par le sculpteur Machado de Castro dans la Basílica da Estrela (Basilique de l’Étoile) ou dans la Capela da Senhora do Monte (Chapelle de Notre-Dame du Mont), avec figurines en terre cuite et décors en liège  – une référence pour l’histoire des arts décoratifs portugais. Mais l’art, ce n’est pas ce qui manque à Lisbonne ! Vous trouverez partout le liège en vitrine, mais vous aurez bien sûr beaucoup d’autres œuvres à admirer, au cœur de la capitale lisboète. On ne vous fait pas la liste des musées et monuments incontournable à visiter, vous n’aurez pas de mal à la trouver…

noël a lisbonne

©GetLisbon

Lisbonne, capitale du street art

Par contre, sachez lever le nez en l’air pour admirer des œuvres plus iconoclastes, et qui raviront les enfants par leurs couleurs vives, leur fantaisie et leur exubérance. Les vieux quartiers du Mouraria et de Graça, au-dessus de l’Alfama, sont particulièrement réputés pour leurs magnifiques fresques d’art urbain, dont le Fado Vadio, réalisé par un collectif d’artistes du quartier. On peut citer aussi l’œuvre de l’artiste Oliveiros Rodrigues da Silva Junior, dans le quartier du Chiado. L’Office de Tourisme de Lisbonne propose des parcours de street art, dont la ville est devenue l’une des places fortes européennes !

centre historique lisbonne

©Turismo Lisboa

parcours street art lisbonne

©Brigitte Valotto

rue street art lisbonne

©Brigitte Valotto

Lisbonne en mode ludique et insolite

A ne pas manquer non plus en famille, la visite du Castelo de São Jorge : musique, théâtre, danse, les animations sont nombreuses en toutes saison dans cette enceinte, et permettent d’intéresser les enfants à l’histoire du Portugal, présentée ici de façon ludique. Le château abrite également une fascinante chambre noire, d’où on peut observer un panorama de la ville à 360°.

castelo de sao jorge lisbonne

©Turismo Lisboa

oceanarium lisbonne accès

©Mafalda Frade

oceanarium lisbonne

© Pedro A.Pina

Programmez aussi une visite à l’Océanarium de Lisbonne, pour découvrir la biodiversité marine, et une excursion en HippoTrip : cette expérience mémorable va enchanter les enfants comme les adultes ! Ce bus amphibie vous promène sur les sites touristiques du centre ville avant de plonger… dans les eaux du Tage ! Il devient alors bateau de croisière – un moyen original d’aller visiter la fameuse Tour de Belém… et d’aller y déguster les incontournables « pastels », ces petites tartelettes garnies de succulente crème pâtissière, saupoudrées de cannelle, qui sont nées dans ce quartier portuaire, confectionnées par les religieuses.

 

Des excursions autour de Lisbonne

L’une des excursions les plus populaires auprès des Lisboètes, méconnue des touristes ? Emprunter le train pour le joli port de pêche de Setúbal, à une heure environ, pour aller manger des sardines et calamars ultra-frais sur les quais, pittoresques et animés. A la belle saison, on peut y louer un bateau pour aller voir les nombreux dauphins qui vivent dans cette baie, et profiter de la petite plage. Cela vous permettra aussi de passer sous l’Aqueduc des Eaux Libres, et sur le Pont du 25 Avril, deux des emblèmes de Lisbonne !

Le Pont du 25 avril… toute une histoire

L’Aqueduc des Eaux Libres est un remarquable ouvrage du 17e siècle qui a résisté au grand tremblement de terre de Lisbonne de 1764, et qui enjambe toute la vallée, et les autoroutes péri-urbaines. Le Pont du 25 avril, lui, est le « Golden Gate » de Lisbonne : d’abord nommé Salazar, ce grand pont de fer rouge qui ressemble à s’y méprendre à son grand frère de San Francisco, et fut d’ailleurs construit par une compagnie américaine, perdit le nom du dictateur portugais le jour où celui-ci fut renversé par la révolution des oeillets, un 25 avril 1974.

C’est donc aujourd’hui le Pont du 25 avril, et ce n’est que depuis 1999 qu’il est devenu ferroviaire. Impressionnant de rouler à cette hauteur au-dessus du Tage, avec des vues magnifiques sur Lisbonne d’un côté, Belém de l’autre, surmonté par la statue géante du Christ Roi qui étend ses bras sur la ville, comme pour la protéger. Si sa silhouette vous évoque le Corcovado de Rio… c’est que cette statue de 110 mètres de hauteur fut réalisée, en 1949, d’après ce modèle, qui avait impressionné un cardinal patriarche de Lisbonne, lors d’un voyage au Brésil.

baixa lisbonne vue pont 25 avril

©Turismo Lisboa

Bon à savoir : vous pouvez, si vous le souhaitez, revenir sur un ferry, pour un prix modique, en partant de la gare de Setùbal.

Une autre excursion peu coûteuse, grâce à un court trajet ferroviaire le long du Tage, en partant de la belle station de Rossio (nombreux trains sans réservation, toute la journée) vous permettra aussi d’aller visiter Sintra, avec escales possible à Bélem et à la Praia de Carcavelos, l’une des belles plages de Cascais.

Lire aussi : Top 7 des plus belles plages du Portugal

En pratique :

Porto-Lisbonne, train régional Intercidades, environ 3 heures de trajet, à partir de 25€ le billet (aller-simple) en seconde classe.
Plus rapide et plus confortable, avec wi-fi et grands sièges, le train Alfa Pendular effectue le même trajet en deux heures et demie environ, à partir de 31 € environ, en seconde classe, en réservant à l’avance. Départ de la gare Santa Apolónia ou Oriente à Lisbonne, arrivée à la gare Campanhã à Porto.

Lisbonne-Setúbal, compagnie Fertagus, trajets en moyenne un/heure, 45 mn de trajet, billet aller-retour à acheter en gare, à partir de 3€ aller simple sans réservation, ou inclus en illimité avec la Lisboa Card. Plus d’infos : https://www.fertagus.pt/

Pour les visites et excursions dans les plantations et manufactures du liège, renseignements et réservations directement sur place ou dans les OT de Lisbonne, Porto, et de l’Alentejo.

Plus d’infos : www.visitlisboa.com, https://bonjourporto.fr/, https://www.visitalentejo.pt/

*Sondage OpinionWay pour Liligo réalisé du 15 au 16 décembre 2021 sur un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN