Soutien scolaire payant : mode d’emploi (2ème partie)

MaFamilleZen > Mes Enfants > Mon enfant (6-10 ans) > Vie scolaire > Soutien scolaire payant : mode d’emploi (2ème partie)

Par le

Votre enfant rencontre des difficultés dans une matière en particulier ? Il a besoin d’un petit coup de pouce pour retrouver confiance en lui ? Il possède un fort potentiel, mais a du mal à acquérir une méthode de travail efficace ? Pour lui permettre de repartir du bon pied et d’aborder ce deuxième trimestre avec sérénité, faites donc appel à un organisme de soutien scolaire.

 

2ème partie (voir 1ère partie) :

5 questions à Julie Penven, responsable communication des Cours Legendre, pionniers dans le domaine du soutien scolaire à domicile :

– Quels niveaux d’études couvrez-vous et pour quelles matières proposez-vous un service de tutorat ?

Nos services concernent les élèves de primaire jusqu’à ceux de  terminale, dans toutes les matières enseignées par l’Education Nationale. Si les maths et le français restent les plus demandées, nous sommes également en mesure d’apporter une aide pour des disciplines moins prisées, comme le  latin, le grec ancien, l’italien ou le russe.

– Proposez-vous vos services dans toute la France ?

Oui, y compris dans les régions les plus isolées, puisqu’en 2011, 93,5% des familles ayant formulé une demande auprès de nos conseillers pédagogiques se sont vues attribuer un enseignant.

– Quelle est votre valeur ajoutée, par rapport à la multitude d’offres de soutien à domicile disponibles sur le marché ?

Nous sommes les seuls à assurer un service de tutorat par des professeurs en exercice depuis au moins six mois ou récemment retraités. Tous sont recrutés sur des tests de haut niveau, basés à la fois sur leurs connaissances et leur pédagogie. Seule notre formule de soutien ponctuel est assurée par des étudiants, bénéficiant au minimum du niveau légal requis par le Ministère de l’Education Nationale, à savoir Bac + 3.

– Proposez-vous un système de suivi aux parents ?

Tout à fait. Tous les deux mois, l’enseignant en charge de l’élève leur adresse un bilan sur les difficultés rencontrées et le niveau de progression. En outre, un carnet de liaison leur permet de communiquer aussi souvent qu’ils le souhaitent avec le tuteur de leur enfant.

– Offrez-vous un service personnalisé ?

Il s’agit pour nous d’un point primordial. Dès sa demande effectuée, le parent est mis en contact avec un conseiller pédagogique, qui va dresser le profil de l’élève, afin de sélectionner l’enseignant qui lui convient le mieux. Quelle est l’attitude de l’enfant par rapport au travail et à l’effort ? Son cas nécessite-t-il un simple coup de pouce, une remise en confiance ou l’acquisition d’une méthode de travail ? Si, malgré tout, le professeur choisi ne convient pas à l’élève, il est immédiatement remplacé, sur simple demande des parents.

Pour en savoir + : www.cours-legendre.fr

Les maths largement en tête :
D’après une étude Anacours(*) portant sur les attentes des parents en matière de soutien scolaire :

81% d’entre eux ont le plus souvent recours à un organisme de tutorat pour les maths, 49% pour le français et 37% pour l’anglais, qu’ils considèrent désormais essentiel pour la réussite professionnelle de leur enfant.
– Un grand nombre d’entre eux avoue rencontrer des difficultés pour accompagner la scolarité de leur écolier ou collégien : 42% par manque de temps, 38% parce qu’ils entrent régulièrement en conflit avec leur enfant à ce sujet, 11% parce qu’ils considèrent que son niveau est trop élevé pour le suivre. Seuls 9% affirment ne rencontrer aucune difficulté.
– la majorité d’entre eux se tiennent informés du quotidien scolaire de leur progéniture : 86% leur demandent tous les jours comment s’est passée leur journée d’école, 98% rencontrent leurs profs au moins une fois par an.

(*) Enquête réalisée en septembre 2011 auprès de 375 familles faisant ou ayant fait appel à Anacours, organisme de soutien scolaire à domicile

Bon à savoir :

Les organismes de soutien scolaire à domicile sont classés parmi les services à la personne. Y recourir vous permet donc de bénéficier de 50% d’abattement sur vos impôts ou, si vous n’êtes pas imposables, du crédit d’impôt. En revanche, ce n’est pas le cas pour les autres formules (soutien via internet ou assistance en ligne).

 

A lire sur le même sujet :

Soutien scolaire : bien aborder le second semestre
Soutien scolaire : trouver la bonne formule pour votre enfant
Soutien scolaire payant : mode d’emploi
Réviser en s’amusant sur le Net

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN