10 faux pas à ne plus faire à la fête des mères

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Shopping > Spécial Fêtes > Fête des mères > 10 faux pas à ne plus faire à la fête des mères

Par le

C’est le jour où l’on doit entourer d’égards la sainte femme (ou pas) à qui l’on doit d’être venu(e) au monde et/ou la mère de ses enfants. Mais aussi celui où il faut veiller à ne pas commettre certains impairs… Petite liste de ces erreurs à éviter pour la Fête des mères, à l’intention des conjoints et des enfants.

Dire « aujourd’hui, repose-toi, on fait le ménage/la cuisine à TA place »

Mieux vaut garder ses boules Quiès plutôt d’entendre ce type de phrase en 2019, après plus d’un siècle de combats féministes. Car ces mots qui se veulent gentils sous-entendent que c’est votre devoir (habituel) de passer le balai ou d’éplucher les patates, mais que comme votre tribu est extrêmement magnanime, elle consent à vous en délester temporairement. Mais pas plus de 24 heures, parce quand même, il ne faut pas pousser…

Acheter un super-appareil ménager (sauf demande expresse)

Dans la même veine, ôtez-vous de la tête l’idée que même dernier cri, une centrale-vapeur ou un aspirateur sans sac ne nous fera pas grimper au plafond. Tous les sondages réalisés à ce sujet montrent que toutes (ou presque) les femmes de France ou de Navarre abhorrent ce type de cadeau « utilitaire ».

Miser un objet à fort potentiel vexatoire

Blagueur/se dans l’âme ou pas, fuyez tout ce qui est susceptible de nous énerver ou d’être sujet à une mauvaise interprétation. Avant d’être tenté(e) de dépenser votre argent, reposez-vite ce livre La culture générale pour les Nuls. Idem pour cette balance à impédancemètre (non, on ne tient pas à savoir notre taux de masse grasse) ou cette formidable culotte-gaine, y compris si Kim Kardashian en fait la pub sur ses réseaux sociaux.

Faire un dessin/un bricolage

Bien sûr, les premières œuvres de la chair de notre chair, époque crèche ou maternelle, nous ont chaviré le cœur de bonheur et de fierté. Et on n’a pas non plus boudé notre contentement devant ce superbe vide-poche en pâte à sel que nous a confectionné Junior au CE2. N’empêche qu’aujourd’hui, l’eau a coulé sous les ponts. On préférait sincèrement que notre ado et notre moitié secouent leur flemme pour aller vous choisir ensemble quelque chose qui vous fera VRAIMENT plaisir, plutôt que vous confectionner en catastrophe le matin du 26 mai un tableau en mosaïque de Post-it. Même si, on vous le concède, c’est mieux que rien…

Lire aussi : Nos cadeaux personnalisés pour la fête des Mères

Lui offrir quelque chose… qui vous fait plaisir à vous

Certains êtres un brin sournois (qui se reconnaiîront) profitent de l’occasion pour « craquer » sur l’appareil hi-tech dont ils rêvaient, partant du principe qu’ils nous le donnent, mais qu’ils pourront en profiter ensuite. Et c’est quelqu’un qui a reçu de la part de Chéri une enceinte connectée (exactement celle que l’Homme voulait) à son dernier Noël qui vous le dit !

Lire aussi : Des produits de soin pour le corps à offrir aux mamans

Faire systématiquement les mêmes cadeaux

OK, l’année de votre rencontre, vous nous avez enchantée en nous offrant pile la fragrance que l’on adorait et une écharpe en mohair. Une décennie et demie et trois bambins plus tard, on apprécie toujours Angel de Mugler et les étoles en angora, mais ils ont comme un parfum de routine. Et on n’aurait rien contre le fait que votre prince charmant (un brin casanier) sorte un peu des sentiers battus.

Lire aussi : Offrir un bijou : 5 conseils pour être sûr de ne pas se tromper

Expliquer que vous refusez de la célébrer (en usant de prétextes fallacieux)

La mauvaise foi étant un art qui est souvent corrélé au fait d’avoir un poil dans la main, certain(e)s dans la famille nous expliqueront que non, ils ne font rien pour la fête des Mères car ils sont opposés à cet événement purement commercial. Un argument qui a moyennement de chances de fonctionner avec nous puisque cette touchante fibre altermondialiste ne se manifeste que le 26 mai. Et pas quand il s’agit d’acquérir une nouvelle console/un écran plat/une paire de baskets dont le nom commence par B.

Choisir des fleurs non appropriées

Certes, nos reines des jardins réchauffent les cœurs les plus endurcis (et le nôtre n’est qu’une tendre guimauve). Soyez attentif néanmoins à ne prendre la première botte ou plante qui vous tombe sous la main. Oui, au gros bouquet de roses rouges ou roses, aux orchidées, aux tulipes. En revanche, les bégonias et autres chrysanthèmes seront plus à leur place sur la tombe de votre arrière grand-pépé.

Lire aussi : 3 bonnes raisons d’offrir des fleurs

Se focaliser sur le virtuel et oublier le réel

Les câlins numériques envoyés par Facebook et Instagram aux mamans avec la petite photo trop mignonne qui va avec, on n’a rien contre. Mais on préfère quand même que vous lâchiez vos téléphones respectifs pour nous prendre dans nos bras et que vous nous disiez de vive voix que vous nous aimez !

Oublier

… Surtout si vous n’en êtes pas à votre première bévue dans ce domaine. Moralité : mettez des alarmes, des mémos ou des panneaux warning dans votre agenda.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN