8 romans ados primés en 2018

Voici huit romans ados récompensés en 2018 lors de différents prix de littérature jeunesse ou adolescente, avec pour chacun l’avis de lecteurs. Si vous cherchez un livre à offrir à un ado, en piochant dans cette liste, vous aurez une chance de tomber juste.

Dis au revoir à ton poisson rouge (Didier Jeunesse)

La vie est parfois surprenante. Voire carrément époustouflante.
Andréas n’avait pas vraiment prévu de passer quinze jours de vacances en compagnie de sa correspondante anglaise, et encore moins de troquer la fréquentation du skate-park contre celle des musées. Direction l’aéroport. « Merci papa, merci maman, j’ai juste envie de vous tuer ! » Remarquez, il n’avait pas non plus prévu de rentrer de l’aéroport sans ses parents, et encore moins de devoir se lancer sur leur trace. Direction le Brésil ! Bye-bye Paris, bonjour la jungle en mode James Bond…

Grand Prix des lecteurs du journal de Mickey 2018

L’avis des lecteurs (sur Amazon) :

Lire par Elora : « Ce roman d’espionnage (et d’aventure), destiné à la jeunesse, est fort sympathique. Avec mon regard (critique…) d’adulte (qui a eu du mal à garder son âme d’enfant), j’ai trouvé certains moments peu crédibles(certaines réactions/décisions des deux adolescents) ou manquant de finitions. MAIS les jeunes adolescents, même ceux qui trouvent la lecture ennuyeuse, devraient y trouve leur compte. En effet, l’auteur nous entraîne dans une histoire, sans temps morts, pleine de rebondissements et avec un méchant qu’on ne peut qu’adorer. (Si, si, je vous jure !) »

Dis au revoir à ton poisson rouge, de Pascal Ruter, chez Didier Jeunesse, paru le 9 mai 2018, 15 €.
Dès 12 ans.
Commander

Le mot d’Abel (Rageot)

Dans le monde d’Abel, rien n’est plus important que le mot révélé à chacun vers l’âge de 12 ans. Un mot personnel et intime qui conditionne souvent la vie entière. En retard de plusieurs mois, Abel vit dans l’angoisse d’hériter d’un mot dérisoire ou ridicule, ou pire, d’un mot noir…
Un matin, il découvre le mot de Clara, la fille dont il est secrètement amoureux, tagué en lettres rouges sur le mur du collège  ! Qui a pu commettre un tel crime ?

Prix Gulli du Roman 2018

L’avis des lecteurs (sur Amazon) :

Vavou : « Un court roman jeunesse qui permet, je le pense, une lecture différente selon l’âge du lecteur. Les plus jeunes seront sans doute happé par le côté enquête et la révélation des mots des personnages. Les plus grands prendront sans doute plus de temps pour la réflexion qu’entraînera cette lecture. En tout cas, un univers original, intéressant et plaisant à découvrir. Des personnages auxquels on peut facilement s’attacher et qu’on prend plaisir à suivre. Une plume fluide et agréable qui nous fera passer un agréable moment de lecture. »

Les lectures enchantées d’Elyza : « Il n’y a pas particulièrement d’action ni de rebondissements à la chaine dans ce court récit mais la plume de l’auteure est plaisante et dynamique ce qui fait que je ne me suis pas ennuyée pendant ma lecture. La fin en revanche m’a laissé assez perplexe. Je ne sais pas si ce roman sera suivi d’un second mais si ce n’est pas le cas, c’est vraiment le genre de fin qui ne me plait pas vraiment. »

Le mot d’Abel, de Véronique Petit, chez Rageot, paru le 28 février 2018, 12,90 €.
Dés 12 ans.
Commander

Mercredi, c’est papi ! (Flammarion Jeunesse)

« Le mercredi après-midi, c’est chez papi et mamie, et c’est un peu l’enfer aussi. Il n’y a pas Internet, et seulement trois BD un peu moisies.
— Je m’ennuie.
— Mais non mon roudoudou. On ne s’ennuie jamais à ton âge. Va voir papi.
— Non. Papi, il est aux fraises.
— Pas du tout ! Il est aux haricots. Va le voir, ça lui fera plaisir.
Papi est bien aux fraises. Être aux fraises, c’est perdre la boule, avoir des courants d’air entre les deux oreilles, yoyoter du citron. »
Et pourtant, pour Simon, le mercredi avec papi va devenir immanquable !

Prix Gulli – Mention Spéciale 2018

L’avis des lecteurs (sur Amazon) :

Happy Sead : « Une belle histoire que celle de ce petit garçon qui doit aller passer le mercredi chez ses grand-parents. Tendresse et humour pour parler de la maladie d’Alzheimer et assimilé (démence sénile). »

Mercredi, c’est papi !, d’Emmanuel Bourdier, chez Flammarion Jeunesse, paru le 11 avril 2018, 11 €.
Dès 10 ans.
Commander

Les amours d’un fantôme en temps de guerre (Albin Michel)

Dans le monde des fantômes, une guerre impitoyable fait rage. Des spectres malfaisants, idéologues et criminels, ont pris le pouvoir.

Alors que la Résistance s’organise, un jeune fantôme, à la recherche de ses parents disparus, s’y enrôle avec espoir et conviction. Avant d’être impliqué dans une autre guerre, plus violente encore : celle des humains. Le hasard amène le jeune fantôme jusqu’à une maison étrange, où se cache une jeune fille. Il en tombe amoureux, voudrait lui déclarer sa flamme, alors que celle-ci ne se doute même pas de son existence.

Mais un soir elle disparaît…

Prix Vendredi 2018 (premier prix national de littérature adolescente)

Les amours d’un fantôme en temps de guerre, de Nicolas de Crécy, chez Albin Michel, 23,90 €.
Dès 13 ans.
Commander

Rage (Gallimard Jeunesse)

« Rage »… C’est le surnom que son amie lui a donné. C’est désormais ainsi qu’elle se nomme, pour oublier son nom d’avant, celui de son enfance, d’avant l’exil, la déchirure. Rage a eu affaire à la violence des hommes, de la guerre. Et la voilà réfugiée en France, seule, sans aucun repère. Telle une bête traquée, elle se méfie de tous. Une nuit, sa route croise celle d’un chien, apparemment dangereux, blessé, maltraité. Le sauver devient une nécessité…

Prix UNICEF 2018 de la littérature jeunesse

L’avis des lecteurs (sur Amazon) :

« J’ai aimé la pudeur, l’aspect juste effleuré des sentiments.Sur une trame un tout petit peu classique, de vrais personnages, quelque chose de fort… C’est à découvrir. »

Ariane D : « C’est un petit texte sympathique, qui se lit très vite, et l’on s’attache assez rapidement à la jeune héroïne. Une lecture intéressante qui devrait plaire aux jeunes… »

Louve : « Ce livre a été demandé pour un devoir de français niveau 3 éme. Mon fils a adoré alors qu’il n’aime pas trop lire ! »

Rage, de Orianne Charpentier, collection Scrypto, chez Gallimard Jeunesse), paru le 16 mars 2017, 7 €.
Dès 13 ans.
Commander

Le dossier Handle (Didier Jeunesse)

« Je suis seul, sans mes parents, dans une ville que je connais à peine, avec deux assassins aux trousses et aucune idée de ce qu’ils me veulent…J’ai connu des jours meilleurs.
Maintenant, je n’ai plus le choix : si je veux m’en sortir, il va falloir que j’utilise mon don. »
Thomas. Sa cachette ? Une maison de retraite. Son ennemi ? Un labo pharmaceutique. Ses alliés ? Un flic paralysé et une grand-mère excentrique. Un adolescent cherche, coûte que coûte, à sauver sa peau !

Prix polar jeunesse de Cognac 2018

L’avis des lecteurs (sur Amazon) :

Juliette ça va mieux en le disant : « Oh quel moment j’ai passé en compagnie de Thomas! Ce livre, aux personnages complexes et attachants et à l’intrigue prenante, dépasse de loin certains romans policiers adultes, tout en étant accessible aux jeunes lecteurs à partir 9 ou 10 ans selon moi.
Il aborde de façon nouvelle les thèmes de la différence et du handicap. »

Nemo (http://abrrracadabra.canalblog.com/) : « Le dossier Handle est un roman policier jeunesse particulièrement réussi : en seulement 224 pages, David Moitet, l’auteur de New Earth project, nous propose une intrigue complexe avec un soupçon de fantastique et des personnages très réussis. Au côté policier s’ajoute donc un côté humain qui fait de ce livre un roman « qui sort du lot ». Un très bon policier jeunesse, addictif et rythmé, qui devrait plaire aux ados amateurs d’action et même aux adultes. Accessible à partir de 10-11 ans car la violence est limitée au strict « nécessaire ». »

Le dossier Handle, de David Moitet, chez Didier Jeunesse, paru le 31 janvier 2018, 15 €.
Dès 12 ans.
Commander

L’enfant de poussière (Au Diable Vauvert)

La mort du roi et l’éclatement politique qui s’ensuit plongent les primeautés de Brune dans le chaos. Orphelin des rues qui ignore tout de ses origines, Syffe grandit à Corne-Brune, une ville isolée sur la frontière sauvage. Là, il survit librement de rapines et de corvées, jusqu’au jour où il est contraint d’entrer au service du seigneur local. Tour à tour serviteur, espion, apprenti d’un maître-chirurgien, son existence bascule lorsqu’il se voit accusé d’un meurtre. En fuite, il épouse le destin rude d’un enfant-soldat

Prix du roman jeunesse aux Pépites 2018 du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis

L’avis des lecteurs (sur Amazon) :

Jess Swann : « Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un premier tome fantasy aussi enthousiasmant. Un excellent premier tome qui met en scène un personnage attachant et un univers mystérieux. Vivement la suite ! »

Justaword.fr : « Les amateurs de dragons, nains et autres joyeusetés en seront pour leurs frais, l’auteur n’a guère l’intention de jongler avec les races mais plutôt avec les contrées et les peuples qu’il invente avec une aisance stupéfiante. Rapidement, le lecteur prend ses marques dans un univers d’une densité proprement ahurissante et qui réussit l’exploit rare d’apparaître crédible de bout en bout.

L’enfant de poussière, de Patrick K.Dewdney et Fanny Etienne Artur, Au Diable Vauvert, paru le 17 mai 2018, 23 €.
Dès 13 ans
Commander

Norman n’a pas de super-pouvoir (Gallimard Jeunesse)

Dans le monde de Norman, chacun possède un don spécial: vision nocturne, télépathie, respiration sous l’eau, invisibilité … Or ce matin, au collège, Norman doit passer le test qui révèlera à la terre entière qu’il n’a aucun pouvoir. Pour échapper à cette humiliation, une seule solution: tricher! Avec ses amis Agathe, Franck et Jibril, il monte un plan des plus périlleux …

Lauréat du Concours du Premier Roman Jeunesse 2018

L’avis des lecteurs (sur Amazon) :

« Une très belle aventure, où les jeunes adolescents doivent se prêter main forte pour affronter les épreuves. Du rythme, des rebondissements… Un roman à offrir sans hésiter à un collégien. »

Norman n’a pas de super-pouvoir, de Kamel Benaouda, chez Gallimard Jeunesse, paru le 29 novembre 2018, 14,50 €.
Dès 10 ans.
Commander

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN