Ces parents qui se font appeler par leur prénom

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Psycho-Famille > La vie en famille > Ces parents qui se font appeler par leur prénom

Par le

Parents qui veulent se faire appeler par leur prénom

Alors que beaucoup s'émeuvent des premiers « maman » et « papa » prononcés par leurs enfants, eux n'y voient rien d'essentiel. Mieux, certains préfèrent même être appelés par leur prénom, quitte à choquer leur entourage. Qui sont ces parents et quelles sont leurs raisons ? Nous avons tenté de répondre à ces questions.

« Je veux que mon fils sache que je suis une femme à part entière »

Il y a quelques années, la youtubeuse Julissa’s lifetsyle faisait polémique en publiant une vidéo dans laquelle elle expliquait ne pas souhaiter que son enfant l’appelle maman. Une vidéo aujourd’hui supprimée, dans laquelle la jeune femme confiait son angoisse d’être « rangée dans cette case » : « le mot maman pour moi induit une relation privilégiée avec un petit être, une relation fusionnelle d’amour, mais ça induit aussi une facette un peu trop sérieuse, le mot est trop restreint », expliquait alors celle qui voulait que son enfant l’appelle par son prénom. Ainsi, pensait-elle alors, son fils comprendrait qu’elle est une « femme à part entière », un être multi-facettes : «  il prendra en compte le fait que je sois sa maman, mais aussi une personne qui travaille et qui a envie de réussir dans son métier, une personne qui a des passions, qui s’investit dans plein de choses», expliquait celle qui a immédiatement récolté un flot de commentaires très virulents...

« Je suis choquée par le fait que tu préfères que ton fils t’appelles « Julia » au lieu de « maman »?! C’est ton fils, tu es sa maman…Tu n’es pas sa nounou !! TU ES SA MAMAN » pouvait-on lire de la plume d’une certaine Zélie, passablement remontée. « Pour rien au monde je ne dirais à mes enfants de m’appeler par mon prénom, car je sais qu’inconsciemment ça créera un mur entre nous », lui répond de son côté une certaine June, qui explique vivre cette situation difficile avec sa propre mère.

« Cela n’a jamais choqué personne »

De nos jours, rares sont en effet les parents qui ne souhaitent pas s’entendre appeler « papa » et « maman ». S’il existait dans les années 70 une mode de se faire appeler par son prénom, celle-ci semble avoir été presque reléguée aux oubliettes. Mais il arrive encore que certains enfants en prennent seuls l’initiative…

C’est le cas des enfants de Nathalie, âgés aujourd’hui de 24 et 21 ans. Deux garçons qui ont décidé durant leur enfance d’appeler leurs parents par leurs surnoms, « Nat et Milou ». Une originalité que ces derniers ont plutôt accueillie avec légèreté, amusés d’observer la surprise des gens autour. « J’ai eu un commerce de puériculture tout au long de l’enfance et la croissance de mes fils, et mes clientes ont souvent entendu nos conversations […] et ça n’a jamais choqué personne au contraire, parfois cela les faisait sourire ! », se souvient Nathalie.

« Ce n’est pas toujours le top pour la crédibilité »

Avec du recul, la mère de famille n’exclut pas l’idée que cette habitude ait pu influer sur sa relation avec ses enfants. « La barrière parents/enfants a souvent été franchie au bénéfice d’une relation potes/potes. Ce qui n’est pas toujours le top pour la crédibilité […] Nous sommes très complices parfois même trop complices ! », avoue-t-elle d’ailleurs à ce sujet. Plus difficile d’imposer le respect quand on se fait appeler par son prénom ? Beaucoup le craignent…

Marie-Odile a quatre filles dont elle est très proche et qui de temps à autre, l’appellent par son prénom. C’est sa fille aînée, Rita, qui a initié le mouvement à l’adolescence pour « rire », avant d’être imitée par ses petites sœurs. Si Marie-Odile n’a jamais souffert de la situation, elle remarque tout de même que ses filles optent pour son prénom surtout lorsqu’elles sont un peu agacées : « quand elles appellent plusieurs fois « maman » et que je ne les entends pas, elles finissent par crier « Marie-Odiiiile », de façon un peu plus énervée ». C’est comme si le mot « maman », trop empreint d’affectivité, leur permettait moins de s’opposer ». Pour autant, la mère de famille ne se sent pas moins respectée.

Les parents, « des égaux, pas des super-héros » ?

Un sentiment que partage, sur le forum de discussion de Yahoo, une internaute de 19 ans : « j’appelle mes parents par leur prénom depuis que j’ai 4 ans […] Si le respect se limitait à appeler ses parents « papa et maman », beaucoup d’enfants seraient hyper respectueux, et ce n’est pas le cas. […] Faire preuve de respect en appelant ses parents par leur prénom est, je vous rassure, tout à fait possible et je peux le confirmer ». Pour la jeune femme, cette habitude a une vertu essentielle, celle de ne pas créer de barrières inutiles entre parents et enfants : « l’enfant reconnaît l’autorité parentale, mais considère aussi ses parents comme des égaux et pas comme des super-héros ».

En découle pour certains parents concernés l’avantage de se sentir plus jeunes plus longtemps. Comme s’ils n’avaient pas tout à fait franchi l’étape de la parentalité. « Si mes deux fils se mettaient à m’appeler maman, ça me ferait rire assurément et ça me ferait tout bizarre aussi. Je pense que je prendrais un sacré coup de vieux » avoue d’ailleurs à ce sujet Nathalie, qui s’inquiète déjà de la manière dont la nommeront ses petits-enfants… 

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN